fbpx
Accueil / Santé / Stress au travail : une pression vite étouffante

Stress au travail : une pression vite étouffante

Le stress au travail est souvent considéré comme un mal qui provoque une baisse de productivité et une hausse des absentéismes. Il peut même mener jusqu’au burnout. N’attendez pas d’en arriver là pour agir. Mais qu’est-ce vraiment  le stress au travail ? Le mot « stress » est issu de l’anglais « distress », qui veut dire détresse. Ce stress est un mécanisme qui répond à la pression de l’environnement et peut générer divers émotions. Notamment la tristesse ou l’anxiété. Selon l’OMS, le stress au travail est un facteur négatif pour la productivité. C’est l’ensemble des réactions que peuvent avoir les employés face aux pressions et exigences qui ne correspondent pas à leurs capacités. Ainsi, il peut avoir des effets négatifs sur la santé physique et mentale d’un employé.

Les types de stress

Il existe 2 types de stress : le stress positif et négatif. Les personnes réagissent différemment au stress et vont l’interpréter à leurs manières.  Ce stress peut être à l’origine d’une pression dans le lieu du travail (date limite, travail d’équipe, objectif à remplir, …). Le stress peut soit motiver un employé, soit au contraire, le terrasser. Le stress au travail peut déclencher des réactions physiques et morales. Parfois, des faits inquiétants se produisent même et se racontent comme des légendes modernes :

  • Evanouissements ;
  • Blackouts ;
  • Douleurs aigues dans le dos ;
  • Manque d’énergie.

Les causes du stress au travail
Les causes peuvent être nombreuses, mais voici les plus fréquentes :

  • Le sentiment de mal-être ;
  • Le harcèlement ;
  • La surcharge de travail ;
  • Les agressions verbales ou physiques ;
  • Le manque d’autonomie et mauvaises conditions de travail ;
  • Les responsabilités difficiles à assumer ;
  • La culture de l’open space.

On vit dans une époque où le chômage ne cesse de paralyser le monde du travail. Les employés se doivent donc d’apprécier l’occasion d’avoir une activité rémunérée. Nombreux sont alors ceux qui passent sous silence le stress subit.

Les conséquences du stress au travail

Les premiers signes d’un stress au travail sont :

  • Une tristesse ;
  • Une démotivation ;
  • De l’anxiété ;
  • Une moindre estime de soi.

De plus, ces conséquences peuvent en provoque d’autres, comme le burnout ou le bore-out. Si le burnout est actuellement dans toutes les lèvres, le bore-out quant à lui est de plus en plus connu. Ce sont tous deux des conséquences du stress au travail.

Le burnout

Il s’agit d’un épuisement professionnel lié à la surcharge de travail. Les individus qui subissent des burnout sont dédiés à leurs travails, à une cause, ou même à une relation. Malheureusement, les récompenses attendues ne sont pas à la hauteur des attentes.

Le bore-out

C’est aussi un sentiment d’épuisement, mais par l’ennui. Le travail devient répétitif et inintéressant. Dans un milieu de travail qui se base sur la productivité, les employés se sentent rapidement mis au placard. Si la vie professionnelle n’a plus de sens, cela peut engendrer un stress professionnel ou moral. La remis en question de ses choix, la peur de perdre son poste, ou l’envie d’en faire moins provoquent du stress. Les situations de stress au travail sont généralement suivies par une période de doute, d’impatience et de fatigue morale. Et ce, jusqu’à engendrer des cas de dépressions graves.

stress au travail

Comment gérer le stress au travail ?

On peut très bien gérer le stress au travail. La première est de savoir organiser ses tâches. C’est-à-dire, établir un plan d’action et y rester fidèle. Voici quelques autres astuces :

S’accorder plus de temps pour soi

Ici, on parle d’investir dans ses propres projets et envies. Certaines entreprises permettent aux employés de réduire leurs heures de travail. Ou dans certains cas, d’avoir une plus grande flexibilité au niveau des horaires. Cela pourra vous aider à vous déconnecter du monde professionnel. Par exemple : prendre des cours de chant après le boulot ou pratiquer des activités qui vous plaisent.

Prendre au moins 3 semaines consécutives de vacances

2 semaines ne sont pas suffisantes pour faire le point. Dans les cas les plus intenses de stress au travail, il est conseillé de faire entre 3 semaines à 2 mois de pause. Cela vous permettra d’être complètement déconnecté du travail et de prendre de la distance par rapport à votre stress.

Favoriser le travail d’équipe

Il est parfois important de poser directement une question à un collègue ou au manager. En partageant ses difficultés, l’employé peut se remotiver. Le travail d’équipe encourage la prise d’initiative qui peut ramener notre confiance en soi. Il peut être utile de se lancer dans un projet où vos collègues prennent part. Communiquer ses difficultés sur une tâche aide également à vous remotiver, ainsi que vos collègues. Il n’est pas question de demander plus de travail, mais de réaliser son propre projet afin de relancer la machine. Cette solution vous apportera plus d’autonomie.

Faire appel à des spécialistes du stress

Il se peut qu’une entreprise fasse un état des lieux et se rend compte du malaise qui y règne. Elle peut alors demander conseil auprès des spécialistes comme le psychologue du travail, le médecin du travail ou l’ergonome.

Sources:
https://www.doctissimo.fr/html/psychologie/mag_2004/mag0423/stress_travail_niv2.htm
https://www.santemagazine.fr/actualites/stress-au-travail-apprendre-a-reconnaitre-et-a-gerer-les-symptomes-190322

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vérifiez également

dysfonctions sexuelles féminines

Le point sur les principales dysfonctions sexuelles féminines

Parmi les maladies les plus répandues, la dysfonction sexuelle chez la femme arrive en premier. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *