Accueil / Santé / Surdité (déficience auditive) : ses causes et ses types

Surdité (déficience auditive) : ses causes et ses types

La surdité est la perte partielle ou totale de la capacité auditive. La gravité et le pronostic de la déficience auditive ou de la surdité dépendent de différents types de facteurs, tels que la gravité de la déficience, la plage de fréquence affectée, l’âge auquel la déficience est survenue et l’étiologie de la déficience.

Dans cet article, nous expliquerons ce qu’est la surdité et quelles sont ses causes. Quels types de déficience auditive existent et quel traitement est habituellement appliqué dans chacun d’eux ?

Surdité (déficience auditive) : de quoi s’agit-il ?

La déficience auditive est la perte temporaire ou permanente de la capacité auditive. La surdité peut entraîner une perte auditive partielle (perte auditive) ou une invalidité totale (cofose).

qw

De plus, la surdité peut être unilatérale (ne touchant qu’une oreille) ou bilatérale (touchant les deux). La déficience auditive peut être soudaine ou acquise, héréditaire ou congénitale.

La déficience auditive due à l’usure est définie comme le type de surdité qui survient habituellement chez les adultes. Ces derniers ne peuvent pas entendre certaines fréquences que les jeunes personnes peuvent entendre, en raison de l’usure de leur audition au fil des ans.

Causes et facteurs de risque

Les causes de la surdité peuvent être très diverses. L’otite moyenne aiguë, par exemple, peut entraîner une infection qui provoque un blocage. Si elle persiste, elle peut entraîner une otite moyenne sécrétoire chronique, la cause la plus courante de surdité de transmission chez les enfants.

Il y a aussi des causes génétiques qui peuvent expliquer la surdité congénitale, c’est-à-dire celles qui sont présentes dès la naissance. De plus, une déficience auditive de transmission peut être associée à d’autres conditions médicales comme l’asthme, le syndrome de Down, la rhinite allergique ou la fente palatine, entre autres.

En outre, il existe de nombreuses déficiences auditives congénitales sans cause connue. Les facteurs de risque prénatals comprennent la rubéole, la toxoplasmose, l’herpès, la syphilis, la consommation de drogues et d’alcool, entre autres.

En cas de surdité soudaine, la perte auditive survient soudainement sans cause connue (a priori) et est considérée comme une urgence médicale. Si elle est traitée immédiatement, elle peut parfaitement guérir normalement.

Enfin, la déficience auditive à haute fréquence chez les adolescents est souvent causée par l’exposition à des bruits très forts, comme l’exposition à de la musique amplifiée pendant de longues périodes.

Types de surdité : classification selon différents critères

En ce qui concerne les formes de surdité, celles-ci peuvent être classées en fonction de différents types de caractéristiques. Selon le type de critères utilisés, la déficience auditive sera l’un ou l’autre.

Nous parlerons des 4 classifications les plus courantes. Selon la localisation de la lésion dans l’oreille ; par rapport aux causes de la déficience auditive ; en tenant compte de l’âge ou de la période d’évolution de la surdité. Et enfin, selon le degré d’affectation de la perte ou de la surdité.

Selon l’emplacement de la lésion

En ce qui concerne la localisation de la lésion, il existe 3 types de déficience auditive en suspens. La première est la surdité de perception ou la déficience auditive de perception. Il s’agit d’une anomalie permanente des cellules ciliées cochléaires de l’oreille interne, du nerf auditif ou du centre auditif du cerveau.

La surdité de transmission est habituellement une interférence temporaire avec la réception du son de l’oreille externe à l’oreille moyenne ou interne. Enfin, la surdité mixte représente une combinaison des deux types précédents de déficience auditive (conductive et neurosensorielle).

Selon l’étiologie de la surdité

Comme mentionné plus haut, la déficience auditive peut être due à des causes externes. Dans ces cas, il s’agit de surdité acquise.

Par contre, il s’agit d’une surdité congénitale si elle survient dès la naissance de la personne. Le sous-type appelé déficience auditive héréditaire n’entraîne généralement pas de troubles associés, contrairement à celui acquis.

Selon l’âge d’apparition

Les déficiences auditives sont également classées en fonction de la période d’évolution dans laquelle elles apparaissent. Elles sont classées comme des déficiences prélinguistiques ou de prélocution (c’est-à-dire lorsque la surdité apparaît avant que l’enfant n’apprenne à parler). Paralinguistiques ou de prélocution (si le handicap survient pendant l’acquisition du langage) et post-linguistiques ou de post-locution (qui survient après que l’enfant ait acquis le langage).

Selon le degré de perte auditive

L’audition normale est définie comme la capacité d’entendre des sons compris entre 0 et 20-25 décibels (dB). La déficience auditive est classée comme légère, modérée, grave et profonde.

Par rapport au degré de perte légère, la personne peut entendre des sons de 26 à 40 dB. La parole et la conversation ne sont généralement pas affectées, mais les sons éloignés peuvent être difficiles à entendre.

Ensuite, en affectation modérée, l’individu peut entendre des sons de 41-70 dB. De plus, la capacité de former des sons et d’écouter des conversations normales est également affectée.

En ce qui concerne le degré de perte grave, des sons de 71-90 dB sont entendus. Dans ce cas, des aides auditives sont nécessaires pour pouvoir entendre des conversations. Enfin, en cas de surdité profonde, la personne n’entend que des sons supérieurs à 90 dB.

Traitement de la surdité

En cas de surdité de transmission, l’otite moyenne aiguë peut être traitée avec des antibiotiques. L’otite moyenne sécrétoire disparaît habituellement sans traitement.

Lorsque la surdité de transmission est causée par un excès de cérumen, on peut l’éliminer à la maison en suivant les instructions d’un médecin et en utilisant des gouttes spéciales pour ramollir la cire. Si nécessaire, un médecin peut enlever le cérumen à l’aide d’un aspirateur ou d’une sonde métallique.

traitement de surdité

Cependant, la déficience auditive neurosensorielle et la surdité congénitale sont incurables. Néanmoins, toute audition résiduelle peut être maximisée avec un appareil auditif. Il existe de nombreux types d’aides auditives pour les enfants dès l’âge de trois mois. Une prothèse auditive après l’oreille est placée derrière l’oreille et reliée à un moule en plastique adapté à l’oreille de l’enfant. Ceux-ci doivent être remplacés au fur et à mesure que la personne grandit.

Implants cochléaires

Enfin, on peut appliquer les implants cochléaires chez les enfants atteints de surdité profonde et donc non candidats à l’utilisation d’aides auditives. Les électrodes sont implantées chirurgicalement dans la cochlée par un trou pratiqué dans l’os mastoïdien. Bien qu’ils ne rétablissent pas une audition normale, les implants cochléaires peuvent améliorer considérablement la reconnaissance et la production de la parole, ainsi que la capacité d’entendre et d’identifier les sons courants comme les sonneries.

Sources

https://www.doctissimo.fr/html/sante/encyclopedie/sa_960_surdite_adulte.htm

https://www.frm.org/recherches-autres-maladies/surdite/la-surdite-qu-est-ce-que-c-est

 

 

 

Vérifiez également

bienfaits de l’urine du matin

Urine du matin – la solution pour une belle peau et des cheveux éclatants

Vous rêvez d’avoir un teint parfait et des cheveux brillants ? Vous voulez rester en bonne …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *