Accueil / Santé / Surdité et perte auditive: causes et conséquences

Surdité et perte auditive: causes et conséquences

La perte auditive touche environ 16% de la population mondiale, ce qui revient à un milliard de personnes. La surdité est donc une pathologie très fréquente qui peut toucher tout le monde, quel que soit l’âge. Elle se manifeste par des difficultés à entendre. Celles-ci prennent de l’ampleur avec le temps. La personne malade ressent aussi de la difficulté à entendre et à comprendre les sons qui les entourent. Quel que soit le degré de la surdité, elle impacte toujours le quotidien de la personne touchée. Mais qu’est-ce qui cause alors la perte d’audition ? Et quelles en sont les conséquences sur la santé et le confort quotidien des personnes en situation de handicap ? Trouvez les réponses à ces questions dans ce qui suit.

Les types de surdité

La surdité peut se présenter sous deux formes différentes :

La surdité de transmission

Lorsqu’elle est dite de transmission, la surdité se rapporte à une déficience et un dysfonctionnement des parties externes de l’oreille. Elle peut donc être causée par la dégradation du conduit auditif. Dans certains cas, la surdité de transmission peut aussi toucher l’oreille moyenne tel le tympan ou encore les osselets. Ce type de perte d’audition peut être traité (comme le cas d’un bouchon de cérumen ou lors d’une otite). Il peut aussi être opéré (comme pour le cas d’un tympan percé ou d’une reconstruction des osselets).

La surdité de perception

Cette forme, quant à elle, est provoquée par un dysfonctionnement de l’oreille interne. Elle se caractérise par la dégradation de la cochlée ou encore la détérioration des voies nerveuses ayant pour rôle de transmettre les signaux auditifs au cerveau. Dans ce cas, la surdité est due à l’atteinte de la partie sensorielle de l’audition. Les personnes souffrant de cette pathologie ont de la difficulté à capter les sons sur les fréquences aiguës.

Surdité et perte auditive

Les degrés de perte auditive

Le niveau de surdité varie d’une personne à une autre. C’est pourquoi, vous entendrez souvent parler de degré de perte auditive. A chaque niveau, vous aurez des symptômes qui le caractérisent.

  • La perte légère : elle se caractérise par la difficulté d’entendre des voix faibles et/ou lointaines. Elle se manifeste surtout en milieu bruyant.
  • La perte moyenne : à ce niveau de perte, les paroles sont difficiles à percevoir. Il faut que vos interlocuteurs parlent fort pour que vous les compreniez. Au quotidien, vous avez l’habitude d’augmenter le volume de la télé, de la radio et de tout autre appareil que vous utilisez.
  • La perte sévère : à ce degré de perte auditive, la personne n’entend plus les paroles que lorsqu’elles sont fortes et proches d’elle. L’utilisation d’aides auditives est nécessaire pour ce cas.
  • La perte profonde : elle correspond au fait que vous n’entendez plus aucun son. Toutefois, des sons très forts restent perceptibles. Le port d’un appareil auditif est impératif pour pouvoir suivre les conversations et réentendre à nouveau.
  • La surdité totale : à ce degré, la perte auditive est complète.

A quoi est due la perte de l’ouïe ?

Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine de la surdité :

  • Des traumatismes auditifs

Un traumatisme sonore peut provoquer une perte d’audition. Il peut être dû à une exposition, fréquente ou non, à des bruits trop intenses. Ce qui va stimuler abusivement les cellules de l’oreille interne. Il est caractérisé par la perte de l’audition sur une plage de fréquences du son à l’origine du trouble de l’audition. Quelquefois, il s’accompagne d’hyperacousie ou d’acouphènes. Le traumatisme sonore peut se présenter sous deux formes : le traumatisme chronique et le traumatisme aigu. Le dernier est causé par une exposition brève tandis que le premier résulte d’une exposition répétée.

  • Des facteurs médicaux

Dans certains cas, la perte auditive est d’origine médicale. Certaines infections comme les oreillons, la rougeole, la méningite ou encore la scarlatine en sont des exemples. Elles ont comme point commun de détériorer les nerfs de l’oreille. Par ailleurs, certains médicaments, qualifiés d’ototoxiques, peuvent aussi conduire à la surdité. C’est le cas des antibiotiques tel l’Erythromycine, l’aminogylcosides ou encore des anti-inflammatoires et diurétiques.

  • L’âge

Le système auditif se dégrade progressivement avec le temps. C’est pourquoi, les séniors sont les plus exposés à des problèmes d’audition. Le plus fréquent de ces derniers est la presbyacousie. A l’instar de la presbytie, celle-ci est une baisse des capacités auditives. Cette pathologie concerne 9 cas sur 10 de surdité à partir de 50 ans.

Que risquent les personnes sujettes à la surdité ?

Les personnes atteintes de surdité sont, en général, en situation de handicap. Que ce soit au niveau physique, social ou mental, les difficultés sont très présentes. La plus importante des conséquences de la perte auditive est le risque que la personne malentendante évite toutes interactions sociales et s’isole complètement. Cette situation va se mettre en place de manière progressive pour aboutir à l’exclusion de la personne atteinte de surdité.

Si l’on regroupe toutes les conséquences que la perte de l’audition peut avoir sur la vie de la personne atteinte, il y a :

  • Les conséquences physiques : au niveau physique, des maux de tête et de la fatigue peuvent se faire ressentir. Aussi, la personne malentendante peut constater une perte d’équilibre, du stress, de l’hypertension et est sujet à des acouphènes.
  • Les conséquences sociales : sur le plan social, l’isolement est souvent la conséquence de la surdité. Par ailleurs, le malade peut avoir des difficultés à communiquer.
  • Les conséquences psychologiques : la dépression et une perte de confiance en soi, parfois même de la honte, peuvent être soulignées.

Sources:

https://www.journaldesfemmes.fr/maman/ado/1550520-perte-auditive-chez-les-jeunes/

https://lphinfo.com/traitement-de-la-surdite-avancee-importante-a-luniversite-de-tel-aviv/

 

Vérifiez également

insomnie chronique

Insomnie chronique: que faire pour en venir à bout?

Depuis quelque temps, vous avez du mal à vous endormir le soir. Vous avez essayé …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *