Accueil / Santé / Symptômes de la goutte, comment savoir si je suis concernée ?

Symptômes de la goutte, comment savoir si je suis concernée ?

Historiquement, dans la lointaine antiquité, qu’aujourd’hui, la goutte est tenu compte comme la maladie des « riches ». Elle est jugée ainsi car elle est fréquente chez les sujets qui ont des moyens financiers élevés. Ces nobles organisent de temps en temps des banquets et des repas riches en gras.

La goutte est une maladie classée héréditaire et génétique. La goutte est une maladie inflammatoire discontinue forte douloureuse de l’articulation. Cette maladie articulaire fréquente est liée à la hausse  de l’acide urique dans le sang, dont l’apparition clinique la plus caractéristique est une monoarthrite aiguë du gros orteil. La réaction inflammatoire commence alors généralement par les gros orteils puis attaque les autres articulations comme les chevilles, les genoux et les articulations des doigts. Elle ne peut être traitée durant son évolution au niveau des articulations et ceci peut entraîner jusqu’ à l’abolition des articulations conduisant à une invalidation fatale.

La maladie de la goutte touche particulièrement les hommes âgés de plus de 40 ans et aussi les femmes dans les ménopauses. Surtout ceux qui prennent à la longue des médicaments contre l’hypertension artérielle.

Les causes de la goutte : qu’est-ce qui peut entraîner une crise de goutte ?

Tout le monde rêve de manger tout ce qu’il veut sans ne se soucier de rien. Mais il est indéniable de prendre en compte que le régime alimentaire est l’un des facteurs principaux qui causent la goutte. Généralement, la goutte est causée par le taux trop élevée d’acide urique dans le sang qui est provoqué par l’inattention sur l’hygiène d’alimentation.

Toutes boissons ne sont pas bonnes pour la santé. C’est le cas du whisky, du rhum ou encore de la bière qui peut s’avérer être problématique. La forte tonalité de la purine dans les substances alcoolisées conduise l’élévation de l’acide urique. Ce dernier résulte de la dégradation de la purine. En plus, les jus de fruits industriels et les sodas sont aussi déconseillés vu qu’ils ont un taux élevé de fructose  qui augmente la production de l’acide urique dans le sang. Par contre les sodas light ne sont pas contre-indiqués.

À part l’alcool, la surconsommation d’aliments riches en gras aussi s’avère un grand problème ce qui entraîne des fois l’obésité. Cette obésité accentue l’apparition de la goutte. Sans oublier aussi le sucre qui joue un rôle non négociable dans la formation de cette maladie. Avant tout un surplus alimentaire avec une alimentation riche en purines qui sont des substances dégradées par l’organisme en acide urique. Parmi ces aliments les charcuteries, les abats, les crustacés, les sardines et aussi certains légumes comme les épinards et les choux.

Outre que le régime alimentaire, certaines maladies aussi sont associées à la goutte. Parlant premièrement de l’anémie qui est une maladie sanguine, elle se manifeste par un trouble sanguin causant une hausse du taux de l’acide urique dans le sang. Sans oublier le diabète comme il est déjà précité ci-dessus.

Symptômes de la goutte

Quels sont les symptômes de la goutte et qu’en ait-il de sa prévention ?

Les symptômes de la goutte

  • Le principal symptôme de la goutte est la douleur aiguë et discontinue dans les articulations. Cette trouble se manifeste souvent aux gros orteils, suivi des douleurs sur les chevilles et les genoux. Cette douleur peut être suivie d’un enfilement et des rougeurs du gros orteil. Les articulations
  • La goutte se caractérise par l’allergie au froid. Quand la température baisse, les articulations concernées deviennent froides et les douleurs s’accroissent.
  • La fièvre : les inflammations douloureuses peuvent s’accentuer à une forte fièvre, la goutte peut s’évoluer jusqu’ à une maladie handicapante.

Les préventions de la goutte

La goutte est parfois une maladie incontournable à cause des aliments consommés de nos jours. Toutefois, quelques précautions sont saisies pour conduire le style de vie voire une direction plus saine. Bien que la goutte soit classée maladie familiale, les aliments consommés jouent un grand rôle qui favorise la maladie. Même si la personne concernée a un terrain génétiquement favorable, un équilibre alimentaire et une hygiène de vie saine sont bénéfiques. Quelques conseils sont mis en points pour éviter la goutte :

  • La contention du poids normal : pour garder la ligne, il est indiqué de prendre garde aux sucreries et les gras et forte indiquer de manger cinq fruits et légumes chaque jour. Avoir un poids normal est un atout favorable contre la goutte.
  • Comme il est susmentionné dessus, il faut défavoriser la consommation d’alcool et les boissons sucrées qui déstabilisent le métabolisme.
  • L’hydratation saine, boire beaucoup d’eau voire 2 litres journalièrement permet de faciliter l’élimination du rein de l’acide urique.
  • Éviter les aliments gras, les abats, les fruits de mer, les aliments riches en lactose comme les fromages. Ils favorisent l’augmentation de l’acide urique dans le sang. Ajouter à cela les aliments de type « fast food » de notre génération, qui est plus calorique et plus grasse.

Ces produits sont absorbés à la limite de deux à trois fois par semaine. Car sa consommation influence les risques d’atteints de la goutte.

Sources:

https://destinationsante.com/savoir-distinguer-crise-de-goutte-et-arthrite-septique.html

https://www.medisite.fr/les-symptomes-goutte-reconnaitre-une-crise-de-goutte-au-pied.4083978.177289.html

Vérifiez également

Quelles sont les causes de la pneumonie ?

La pneumonie dispose de multiples causes. Certains types de germes peuvent provoquer cette maladie dont …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *