Accueil / Santé / Syndrome de Wernicke-Korsakoff – Symptômes et traitement

Syndrome de Wernicke-Korsakoff – Symptômes et traitement

L’alcoolisme peut causer de multiples troubles graves, dont le syndrome de Wernicke-Korsakoff, qui comprend deux phases : l’encéphalopathie de Wernicke et la psychose de Korsakoff. Ce type de trouble neurologique peut être évité par une alimentation nutritive à base de thiamine, un type de vitamine B impliqué dans la mémoire.

Dans cet article, nous examinerons ce qu’est le syndrome de Wernicke-Korsakoff et quels symptômes il cause. Nous expliquerons également quelles sont les principales causes de cette pathologie. Et quels types de traitements sont les plus efficaces pour gérer et/ou guérir le trouble.

Le syndrome de Wernicke-Korsakoff : de quoi s’agit-il ?

Le syndrome de Wernicke-Korsakoff est un type de trouble neurologique grave caractérisé par l’apparition d’une atteinte grave de la mémoire généralement associée à une consommation chronique et excessive d’alcool. Cependant, la cause directe de cette pathologie est une carence en vitamine B1 ou en thiamine.

qw

L’actuel Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-5) définit le syndrome de Korsakoff comme un trouble neurocognitif induit par des substances ou des médicaments (APA, 2013), considéré comme un trouble amnésique persistant dans la quatrième version du DSM (APA, 2002).

Dans ses phases initiales, le syndrome de Wernicke-Korsakoff se caractérise par le passage de l’encéphalopathie aiguë de Wernicke au syndrome de Korsakoff qui se développe plus tard et a un caractère chronique. La symptomatologie la plus courante de l’encéphalopathie de Wernicke est la confusion mentale, avec de petites pertes de mémoire qui apparaissent soudainement.

Cette maladie neurodégénérative a été identifiée pour la première fois à la fin du XIXe siècle par S. S. Korsakoff. C’est un psychiatre russe qui a commencé à publier des rapports décrivant ce syndrome. Cependant, la première phase du syndrome de Wernicke-Korsakoff a été décrite par le neurologue et psychiatre allemand K. Wernicke en 1881.

Symptômes : Encéphalopathie de Wernicke et psychose de Korsakoff

L’encéphalopathie de Wernicke, qui est le premier stade du syndrome de Wernicke-Korsakoff, se caractérise par une symptomatologie qui comprend la confusion mentale, une déficience des mouvements oculaires et l’ataxie.

Au début, les troubles visuels, la confusion et l’ataxie peuvent ressembler aux effets d’une grave intoxication alcoolique. Cependant, ils persistent après la disparition de la phase d’intoxication.

symptômes syndrome wernicke korsakoff

Le stade chronique de ce syndrome (aussi appelé psychose de Korsakoff), en revanche, se caractérise par l’apparition d’une amnésie antérograde. La plupart des patients non traités dans la première phase de la pathologie peuvent développer ce type d’amnésie. Ce qui les empêche de former de nouveaux souvenirs.

En plus de l’amnésie antérograde si caractéristique du syndrome de Korsakoff, de nombreuses personnes développent également une amnésie rétrograde, qui est la capacité de se souvenir des événements passés.

Le complot est un autre symptôme caractéristique du syndrome de Korsakoff. Il s’agit de l’invention par l’individu (inconsciemment) d’histoires ou d’événements qui peuvent compenser les déficits de la mémoire du patient. Souvent, ce symptôme implique aussi une confusion entre le passé et le présent.

Les causes de ce trouble neurologique

Le syndrome de Wernicke-Korsakoff provient d’une carence en thiamine. On l’observe le plus souvent chez les personnes souffrant d’alcoolisme. Mais il peut aussi se manifester chez les personnes souffrant de malnutrition.

La consommation excessive chronique d’alcool est liée à une mauvaise alimentation. Ce qui nuit à l’absorption adéquate des nutriments par le système digestif.

En particulier, le manque de thiamine dans notre corps cause des dommages au système nerveux et même la mort neuronale. Cette carence en thiamine affecte généralement les régions cérébrales du thalamus et les corps mamillaires, qui sont extrêmement importants dans les processus de mémoire et autres fonctions cognitives et physiologiques.

Effets de la carence en thiamine sur le cerveau

Le thalamus est une structure qui remplit des fonctions très importantes dans le cerveau. C’est un arrêt central du cerveau pour réguler l’information qui arrive par les sens. Il régule les émotions, intervient dans la régulation du cycle sommeil-éveil et il intègre les données sensorielles que nous recevons de l’extérieur.

De plus, les corps mamillaires reçoivent de nombreuses connexions de l’hippocampe, la structure clé du cerveau en relation avec la mémoire et la formation des souvenirs. Les neurones des corps mamillaires établissent à leur tour d’autres connexions avec le thalamus. Ce dernier maintient également d’autres connexions avec le cortex cérébral.

Dans le syndrome de Wernicke-Korsakoff, les lésions de ces deux régions du cerveau sont liées à l’amnésie antérograde. Ce qui se passe, c’est que les souvenirs qui se forment dans l’hippocampe ne sont jamais stockés en lui. En effet, les connexions entre l’hippocampe et le cortex cérébral s’interrompent.

Traitement et prise en charge du syndrome

Le traitement immédiat par la thiamine dans la première phase du syndrome de Wernicke-Korsakoff est totalement déterminant pour la progression de ce trouble. Dans de nombreux cas, l’administration immédiate de vitamine B1 peut renverser tous ou presque tous les symptômes de la pathologie. Ce traitement peut prévenir le développement de l’amnésie chez la personne. Malheureusement, dans la phase chronique du syndrome, la thiamine est beaucoup moins efficace.

Des études suggèrent également que le donépézil et la rivastigmine – deux médicaments utilisés dans le traitement de la maladie d’Alzheimer – pourraient améliorer les problèmes de mémoire chez les patients atteints du syndrome de Wernicke-Korsakoff à un stade plus avancé. L’effet de ce type de médicament est de prévenir la dégradation de l’acétylcholine. Ce dernier est un neurotransmetteur associé à la formation de la mémoire.

Enfin, il est important de noter que le pronostic de guérison complète du syndrome de Korsakoff est très mauvais. Une fois que l’amnésie caractéristique de la phase chronique de cette maladie survient, la possibilité de retrouver la capacité antérieure d’apprendre et de se souvenir de nouvelles informations disparaît. Pour cette raison, les personnes atteintes de ce syndrome deviennent dépendantes des autres pour survivre.

Sources

https://www.msdmanuals.com/fr/accueil/troubles-du-cerveau,-de-la-moelle-%C3%A9pini%C3%A8re-et-des-nerfs/dysfonctionnement-c%C3%A9r%C3%A9bral/syndrome-de-wernicke-korsakoff

https://www.syndrome-diogene.fr/syndrome-de-korsakoff/

Vérifiez également

plantes vertes pour purifier l’air

Les plantes vertes pour purifier l’air à l’intérieur de la maison

L’air à l’intérieur de la maison est beaucoup plus pollué que l’air à l’extérieur. Une …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *