fbpx
le tabagisme passif

Tabagisme passif – quels sont les risques et comment s’en protéger

La fumée du tabac renferme plus de 4 000 substances chimiques, dont une soixantaine est cancérigène. La présence de ces substances justifie les effets dévastateurs du tabac sur la santé du fumeur et de son entourage. Que contient vraiment la fumée passive ? Quels sont ses impacts sur la santé ? Comment s’en protéger ?

Comment définir le tabagisme passif ?

Le tabagisme passif se définit comme l’inhalation involontaire de la fumée du tabac par un non-fumeur. Il en existe trois types et leurs compositions ne sont pas les mêmes. Il y a tout d’abord la fumée directement inhalée par le fumeur et la fumée qu’il rejette après. Cette dernière reste active pendant 20 à 30 secondes et ne présente aucun risque majeur pour son entourage. Mais il y a aussi la fumée secondaire s’échappant de la cigarette et qui est en cause dans le tabagisme passif. Cette fumée n’a pas été filtrée ni par la cigarette, ni par les poumons du fumeur. Elle se caractérise par sa durée d’émission assez longue, de plus de 10 minutes.

Fumeur passif – pourquoi c’est dangereux ?

Il est vrai que la quantité de produits inhalée reste plus importante pour le fumeur que pour le non-fumeur. Toutefois, la fumée émise par un fumeur présente des dangers sur la personne qui l’inspire passivement. En effet, la fumée secondaire contient un taux de substances cancérigènes plus élevé que celui inhalé par le fumeur. Le fumeur passif va donc inhaler les produits présents dans ces substances, mais à des taux de concentration variables. Il y a ensuite la durée d’exposition qui varie aussi selon le contexte. Plus elle est longue, plus le fumeur massif encourt des risques plus importants pour sa santé. Il faut rappeler que les substances toxiques contenues dans la fumée passive peuvent rester plusieurs semaines dans l’environnement. Elles peuvent se déposer sur les cheveux, les mains et les vêtements.

Les symptômes du tabagisme passif

Les symptômes causés par l’inhalation de fumée passive varient d’un individu à l’autre. Mais la quantité de fumée inhalée et du temps d’exposition y influent aussi. La fumée passive peut causer :

  • Des problèmes respiratoires comme l’asthme et la toux,
  • Maux de tête,
  • Des problèmes orl,
  • Symptômes oculaires comme les yeux secs,
  • Des pathologies pulmonaires.

Tabagisme passif – les risques pour les fumeurs et les non-fumeurs

La fumée passive contient près de 60 substances cancérigènes, néfastes pour les fumeurs et les non-fumeurs. Chez les fumeurs passifs, ces substances peuvent :

  • Affaiblir le système cardio-vasculaire
  • Augmenter le risque de cancer du poumon,
  • Favoriser l’apparition des infections des voies respiratoires et de l’asthme.

En effet, nombreuses personnes pensent que seule l’exposition répétée à la fumée passive est dangereuse. Pourtant, les travaux de recherche les plus récents à ce sujet justifient qu’une exposition d’une demi-heure à la fumée passive peut affaiblir le cœur.

Quelles conséquences pour les jeunes enfants ?

Chez les nourrissons, les jeunes enfants et les femmes enceintes, le tabagisme passif présente des conséquences beaucoup plus importantes :

  • Un ralentissement de la croissance des poumons favorisant l’apparition des maladies des voies respiratoires, des inflammations de l’oreille et de l’asthme,
  • Une formation de mucosités dans la gorge et le pharynx,
  • Une détresse respiratoire,
  • La mort subite chez le nourrisson,
  • Des complications durant la grossesse (fausse couche, grossesse extra-utérine, accouchement prématuré, retard de développement, poids de naissance faible).

le tabagisme passif

Comment se protéger des effets néfastes des fumées passives ?

Vivre dans un espace non-fumeur reste la meilleure protection efficace contre le tabagisme passif. À la maison, les personnes fumeuses doivent éviter de fumer en présence des enfants et des personnes vulnérables. Si elles souhaitent fumer, elles doivent le faire à l’extérieur du domicile, des fenêtres et des portes fermées. Il faut rappeler que les systèmes de ventilation ne permettent pas de se protéger des effets de la fumée secondaire. Ils éliminent juste la fumée traînante visible, mais ne peuvent pas empêcher l’inhalation des minuscules gaz toxiques. Dans les lieux de travail, il s’avère beaucoup plus difficile de se protéger des risques de la fumée passive. Malgré les interdictions de fumer dans les lieux publics, il reste impossible de fixer une limite à la fumée du tabac.

Comment lutter contre le tabagisme passif ?

La lutte contre le tabagisme commence par la prise de conscience. Pour protéger les autres, les fumeurs doivent fumer dans les endroits appropriés. À la maison ou dans les espaces publics, ils doivent prendre l’habitude de s’éloigner des autres, notamment des enfants. Pour les couples souhaitant avoir un enfant, c’est plus judicieux d’arrêter ensemble, plutôt que laisser la femme arrêter seule. Depuis quelques années, la cigarette électronique est considérée comme une meilleure alternative au tabac. En effet, la fumée de la cigarette électronique contient moins de substances cancérigènes et peut disparaître en moins d’une minute. Néanmoins, elle renferme toujours des composants toxiques, notamment pour les jeunes enfants.

Sources:
https://sante.lefigaro.fr/mieux-etre/tabac-alcool-drogues/tabagisme-passif/quest-ce-que-cest
https://www.futura-sciences.com/sante/definitions/medecine-tabagisme-passif-7944/

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *