fbpx

Tous ce qui peuvent expliquer l’apparition du frisson

Il arrive que l’on manifeste du frisson sans ce que l’on sache la véritable cause. Il se peut alors que l’on se questionne si l’on doit consulter un médecin. Mais qu’en est-il vraiment ? Point sur le sujet.

Définition du frisson

Le frisson s’explique par une sensibilité au froid ou à une sensation de froid malgré l’exposition à une température ambiante. Cela se manifeste par des sensations de tremblement ou une sensation d’une baisse de la température corporelle. Selon les causes, le frisson peut justifier le développement d’une pathologie chronique. Il se manifeste le plus souvent au niveau des mains et des pieds. Les frissons sont nécessaires pour prévenir le froid. Ils entraînent cependant une consommation d’énergie importante. Il est ainsi impossible de maintenir un état de frisson très longtemps. En cas de maladie, il revient fréquemment.

Les différentes causes et facteurs de risque possibles du frisson

Les frissons liés aux émotions

Ceux-ci résultent de la peur, l’excitation, le plaisir. Cependant, il ne résulte pas de contraction musculaire involontaire.

Les frissons liés à la fièvre

Les substances responsables de la fièvre entraînent un dérèglement des neurones qui régulent la température. Ces dernières forcent en effet l’organisme à déclencher les mécanismes qui lutte contre le froid, d’où le frisson.

Les frissons post-opératoires

Il n’est pas rare qu’une sensation de frilosité se produit après une anesthésie.

On ignore toutefois la vraie raison à cela. Théoriquement, les spécialistes associent la cause à la baisse de la température corporelle, mais aussi de la douleur postopératoire. Les substances contenues dans l’anesthésie ne sont pas aussi à écarter. Cependant, ces frilosités peuvent également produire certaines retombées néfastes.

Le frisson chez les grands brûlés

La peau occupe une fonction thermorégulatrice. Lorsque de grandes étendues de la peau brûlent, la thermorégulation sera dans l’incapacité d’accomplir sa fonction. Il survient alors que les grands brulés ressentent en permanence une sensation de froid. Techniquement, cela s’explique par le trouble de l’hypothalamus au niveau du cerveau. La réaction inflammatoire peut empirer cette sensation. En conséquence, le grand brûlé va frissonner et doit être obligatoirement soigné dans une pièce chaude. Dans le cas contraire, une sudation anormale peut survenir.

Alimentation, carences, perte de poids

La température corporelle varie en parallèle avec le mode de vie. De même, l’alimentation en fait partie. Il se produit en effet un changement métabolique lorsqu’on consomme irrégulièrement ou insuffisamment de la nourriture. Il vous est peut-être déjà arrivé de ressentir du frisson lorsque vous ressentez tellement de la faim. Par ailleurs, les carences en vitamines et minéraux participent également au déséquilibre métabolique. Ces derniers assurent en effet la régulation de la température corporelle. Une insuffisance d’apport en calories entraîne une perte de masse graisseuse et donc rend la personne vulnérable au froid extérieur. Enfin, la déshydratation entraîne entre autres une sensation de frilosité.

Anémie

Les personnes carencées en fer peuvent manifester d’une manière chronique de la frilosité excessive. Les personnes anémiques présentent en même temps un état de fatigue chronique et de pâleur et d’un essoufflement à l’effort.

Fatigue et manque de sommeil

Ces deux situations arrivent presque souvent chez tout le monde, notamment chez les jeunes et les travailleurs. Au début, notre corps peut encore en supporter mais ce n’est qu’en les accumulant qu’ils deviennent importants. L’accumulation de fatigue va user l’une des fonctions de l’hypothalamus, à savoir la régulation de la température corporelle.

frisson

Hypothyroïdie

Celle-ci se traduit par une imprégnation insuffisante de l’organisme en hormones thyroïdiennes. Cette baisse de production entraîne des symptômes variables. À savoir une somnolence, une fatigue, chute de cheveux, une constipation, un frisson persistant, une raideur musculaire… Il se pourrait alors que la personne souffre d’une hypothyroïdie si elle présente trois de ces symptômes.

 

Syndrome ou maladie de Raynaud

Cette pathologie se traduit par un trouble de la circulation sanguine (vasoconstriction). Elle entraîne un manque de sang au niveau des extrémités des doigts ou des pieds. On peut la connaitre facilement par la couleur anormale de la région atteinte. La zone de couleur rosée vire vers le blanc, au bleu et puis au rouge. Toutefois, la maladie de Raynaud se produit généralement dans les pays froids ou chez les mères qui allaitent. Le manque de sang dans les zones atteintes entraine des frilosités et des douleurs.

Grossesse

Il se peut en effet durant la période de grossesse que la femme se plaigne de frisson. Une sensation qu’elle ne ressentait pas auparavant. Mais rien de grave, car cela s’explique en effet par :

  • Une modification physiologique du rythme biologique ;
  • Des échanges d’eau entre les tissus de l’organisme de la mère et du fœtus.

Dépression

Les personnes dépressives sont plus enclines à ressentir du frisson. Cela est secondaire à une perte de poids, car la personne dépressive perd de l’appétit.

Frilosité excessive

En cas de doute, il faut prendre rendez-vous avec un médecin, car lui seul peut confirmer le diagnostic. En résumé un frisson excessif peut être un signe avant-coureur de :

  • Anémie ;
  • Manque de sommeil ;
  • Une carence en vitamine B12 ;
  • Un diabète ;
  • Une maladie de Lyme ;
  • Une maladie de Reynaud ;
  • Une déshydratation.

Sources:
https://www.femmeactuelle.fr/sante/sante-pratique/frissons-ca-cache-quoi-38901
https://www.medisite.fr/carnet-de-sante-frissons-sans-fievre-3-causes-possibles.3918601.113.html

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vérifiez également

perturbateurs endocriniens

Perturbateurs endocriniens – quels risques pour la santé et comment s’en protéger ?

Les perturbateurs endocriniens sont omniprésents dans l’environnement humain. Ils peuvent interférer avec le système hormonal, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *