fbpx
gonorrhée remèdes naturels
Traiter naturellement la gonorrhée

Traiter la gonorrhée avec des remèdes naturels efficaces

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) estime qu’actuellement, dans le monde, 78 millions de personnes sont infectées par la gonorrhée. Une publication récente de l’OMS déclare aussi que cette infection devient de plus en plus difficile à traiter. En fait, trois nouvelles souches de bactéries ont été identifiés et ne peuvent pas être éliminés par les antibiotiques disponibles sur le marché. Dans ce cas, il est préférable de compléter le traitement par des remèdes naturels contre les symptômes de cette infection.

C’est quoi la gonorrhée ?

Il s’agit d’une infection bactérienne qui se produit principalement par le biais de rapports sexuels. La bactérie responsable de cette maladie est le Neisseria gonorrheae, qui a été découvert par le médecin Allemand Albert Ludwig Sigersmund Neisser en 1879.

Bien que la cause officielle de la gonorrhée ait été découverte à la fin du 19e siècle, des enregistrements indiquent que la maladie existe depuis les premiers âges. Le nom de gonorrhée lui-même vient des mots grecs « flux de semences » car les Grecs pensaient que la maladie était une fuite de sperme du pénis.

Les facteurs qui augmentent votre risque

Plusieurs facteurs influent sur votre risque de gonorrhée à savoir :

  • Age : les femmes plus jeunes courent souvent un gros risque de contracter cette infection si l’épithélium vaginal n’a pas encore été kératinisé par les œstrogènes.
  • Avoir de nouveaux partenaires sexuels ou plusieurs partenaires sexuels : le risque de développer la gonorrhée augmente si vous avez un nouveau partenaire sexuel qui n’a pas été dépisté pour des maladies sexuelles transmissibles (MST). Le risque reste encore plus élevé si vous et votre amant (e) avez plusieurs partenaires sexuels.
  • Les rapports sexuels non protégés : ceux qui n’utilisent pas de préservatif courent un grand risque de contracter une gonorrhée. Le sexe anal a été également lié à un risque accru de cette maladie.
  • Les antécédents de maladies sexuelles : l’une des caractéristiques déterminantes de la gonorrhée est sa capacité à réapparaître même si le traitement a été efficace. Si vous avez déjà eu la gonorrhée, il y a une chance de la subir à nouveau.

Les complications possibles si elle n’est pas traitée

Si vous l’ignorez, vous pouvez développer plusieurs complications telles que :

  • L’infertilité : les femmes peuvent développer une maladie inflammatoire pelvienne, une maladie qui affecte votre utérus et vos trompes de Fallope. Cette maladie peut entraîner des cicatrices, provoquant un risque accru de fertilité. Pour les hommes, la gonorrhée peut engendrer une épididymite. De la même manière que la maladie inflammatoire pelvienne, l’épididymite peut causer la stérilité.
  • L’infection invasive à la gonorrhée : la bactérie peut s’infiltrer dans votre circulation sanguine, ce qui vous oblige à développer une affection appelée infection à gonocoque disséminée. Elle provoque divers symptômes, mais se manifeste principalement par des douleurs articulaires, de la fièvre et une sensation de malaise en général.
  • La conjonctivité néonatale : un nouveau-né risque de contracter une conjonctivité à gonocoque de la part d’une mère atteinte d’une blennorragie vaginale lors de l’accouchement.

Les remèdes maison pour éliminer les bactéries

Le traitement conventionnel de la gonorrhée consiste à prendre des antibiotiques pendant un certain nombre de jours ou de semaines. Toutefois, cette stratégie s’est avérée préjudiciable à long terme, car de plus en plus de bactéries de gonorrhée deviennent résistantes aux antibiotiques. Comme cure alternatif, essayez d’utiliser les remèdes naturels connus pour leurs puissantes propriétés antimicrobiennes.

L’ail

l'ail et gonorrhée

Cet ingrédient de cuisine populaire aide à lutter contre la gonorrhée grâce à son composé appelé allicine. Cette substance travaille avec les autres principes actifs de l’ail afin de devenir un puissant agent antibactérien capable de lutter contre les souches résistantes aux antibiotiques.

Pour bénéficier de ce bienfait, ajoutez simplement de l’ail à votre alimentation et ce d’une manière régulière. Vous pouvez aussi écraser plusieurs gousses d’ail et l’appliquer directement sur l’endroit infecté puis les rincer.

Le vinaigre de cidre de pomme

Les propriétés acides du vinaigre peuvent éliminer les bactéries et le vinaigre de cidre figure parmi les meilleurs. Vous pouvez l’ajouter à votre nourriture quotidienne dans le but de nettoyer vos organes. Vous pouvez aussi le mélanger à votre eau de bain et y tremper pendant plusieurs minutes puis rincer. Par ailleurs, les femmes peuvent faire tremper le vinaigre dans un tampon et l’insérer dans leur vagin pendant quelques minutes en vue de traiter la gonorrhée vaginale.

L’échinacée

Fleur populaire en Amérique, l’échinacée bénéficie de puissantes propriétés antibactériennes visant à traiter cette infection. Il vous suffit d’acheter l’huile essentielle d’échinacée, de la diluer dans une huile de support et de l’appliquer sur la zone infectée, puis de la rincer au bout de quelques minutes.

L’huile d’arbre à thé

L’huile de théier constitue l’une des solutions antibactériennes les plus communs et est connue pour soulager diverses infections. Les femmes peuvent l’utiliser afin de traiter leur gonorrhée en ajoutant quelques gouttes d’huiles d’arbre à thé diluée sur un tampon, puis en l’insérant dans leur vagin durant quelques minutes. Pour les hommes, vous pouvez appliquer la solution diluée directement sur les parties infectées.

L’aloe Vera

Barbadensis Miller est la seule espèce d’aloe Vera recommandée pour le traitement de la gonorrhée car d’autres peuvent aggraver l’infection. C’est l’un des remèdes à la maison conseillés, car il s’est avéré efficace contre les infections bactériennes.

Le romarin

romarin et gonorrhée

Cette herbe de cuisson contient plus de 40 composants antibactériens et 20 composés antiviraux. Vous pouvez créer une solution de romarin en mélangeant une cuillère à soupe de romarin séché dans une tasse d’eau que vous devez prendre deux fois par jour. Vous pouvez, en outre, ajouter du romarin frais à votre alimentation en vue de pouvoir bénéficier en même temps de ses vertus antibactériennes.

Mais avant d’utiliser l’un de ces remèdes, il est conseillé de consulter votre médecin pour vérifier les effets indésirables. Si vous utilisez l’une des huiles essentielles, assurez vous de faire un test cutané afin de savoir si une réaction allergique se produit.

Sources

https://www.cdc.gov/std/gonorrhea/stdfact-gonorrhea-detailed.htm

https://www.botanical-online.com/en/natural-medicine/gonorrhea-remedies

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.