Accueil / Libido / Vaginisme: quand le corps refuse catégoriquement la pénétration

Vaginisme: quand le corps refuse catégoriquement la pénétration

Les femmes peuvent être atteintes de nombreux troubles au niveau de leur appareil génital. Vous avez sans doute entendu parler de la mycose vaginale, de pertes malodorantes ou encore des maladies transmissibles sexuellement ? Mais en ce qui concerne le vaginisme, il est fort probable que vous n’en avez jamais entendu parler. Ce trouble qui empêche toute pénétration vaginale reste encore méconnu. Les paragraphes suivants vous permettront d’en savoir plus sur ses causes, ses conséquences ainsi que ses traitements.

Définition du vaginisme

Le terme vaginisme désigne avant tout un trouble de la sexualité d’origine mentale. Cette pathologie se manifeste par une contraction très intense et involontaire des muscles qui entourent l’ouverture du vagin. Pouvant être assimilé à une réaction réflexe, il empêche toutes tentatives de pénétration vaginale. De même, il constitue un obstacle non- négligeable entravant le bon déroulement d’un examen effectué auprès d’un gynécologue.

Les deux types de vaginisme

Ce resserrement involontaire des muscles du plancher pelvien se distingue en deux catégories :

  • Le vaginisme primaire – lorsque la pathologie débute avec le début de la vie sexuelle de la femme.
  • Le vaginisme secondaire – qui survient alors que la femme a eu une période de fonction sexuelle toute à fait normale, sans problème avec la pénétration.

A quoi est dû le vaginisme ?

Les causes du vaginisme sont très diversifiées selon qu’il s’agit de primaire ou secondaire.

Les causes du vaginisme primaire

  • La femme ne connaît pas son corps. La majorité des femmes atteintes de vaginisme primaire n’ont jamais pu intégrer le vagin comme étant une partie à part entière de son corps. Elles ont du mal à représenter cet organe, ne connaissent pas la nature et les caractéristiques de l’hymen. Elles pensent alors que celui-ci obstrue totalement l’entrée du vagin.
  • Une incertitude par rapport à la venue d’un futur enfant. Le fait de ne pas savoir comment réagir vis-à-vis de la possibilité d’être enceinte et la venue d’un bébé peut aussi conduire à l’apparition du vaginisme primaire.
  • Une éducation stricte par rapport à la vie sexuelle peut également bloquer les femmes une fois à l’âge adulte et conduire à des difficultés de pénétration.
  • Des problèmes psychologiques peuvent également être à l’origine d’un vaginisme primaire en provoquant des blocages d’ordre psychologique chez la femme.

Les causes du vaginisme secondaire

  • Une période de dysparéunie. Il s’agit d’une période durant laquelle la femme a ressenti des douleurs durant les rapports sexuels. C’est surtout la crainte de la douleur qui amène l’organisme à faire du vaginisme un mécanisme de défense.
  • Une expérience traumatisante comme le viol, des examens médicaux douloureux, … sont aussi susceptibles de provoquer un vaginisme secondaire.
  • Le stress peut également être à la source de ce trouble sexuel féminin.

Quelles peuvent être les conséquences du vaginisme ?

La principale conséquence du vaginisme, quelle que soit sa forme, est l’empêchement de tous rapports sexuels. Ce qui peut avoir une répercussion sur la relation intime et la relation amoureuse de la femme qui en est atteinte. Dans la majorité des cas, le partenaire se trouve frustré du fait qu’il ne peut pas satisfaire pleinement ses envies. Cette frustration va engendrer un sentiment de culpabilité chez la patiente.

Outre cela, il peut aussi constituer un obstacle de taille pour le projet du couple de concevoir un enfant.

vaginisme

Quelles solutions pour le traiter ?

Au fur et mesure que vous avancez dans la lecture de cet article, vous avez compris que le trouble qui vous touche actuellement est le vaginisme ? Rassurez-vous, vous n’êtes pas la seule femme à en être atteinte. D’ailleurs, les solutions sont diverses pour le traiter.

Traitements du vaginisme primaire et secondaire

  • Si vous êtes atteinte de vaginisme primaire, le traitement consistera d’abord à déterminer les véritables causes de votre trouble. Si c’est la non-intégration du vagin dans la représentation du corps, suivre une information sexuelle ou encore une sexothérapie est tout à fait indiqué. Si par ailleurs, le problème provient d’un problème psychologique qui bloque la femme, il convient d’aller consulter un psychothérapeute ou un psychanalyste. Par ailleurs, consulter un sexologue pourrait aussi vous être d’une grande aide. Celui-ci saura vous conseiller par rapport à la démarche à suivre pour traiter efficacement votre vaginisme.
  • En ce qui concerne le vaginisme secondaire, il trouve généralement son origine dans la crainte de la douleur. Dans certains cas, l’homme peut ne pas comprendre la femme et la culpabilise. C’est pourquoi, une sexothérapie de couple est le traitement le plus adéquat à ce type. Il permettra à chacun des partenaires de se détendre et de reprendre confiance tant en sa personne qu’en son partenaire.

Astuces pour faire face au vaginisme

Si vous êtes atteinte de vaginisme, la meilleure des solutions est toujours d’aller consulter un sexologue. Néanmoins, en attendant votre rendez-vous, vous pouvez faire face à cette pathologie grâce à certaines astuces :

  • Ne jamais tenter une pénétration si vous sentez de la résistance et que votre vagin vous fait mal ;
  • Vérifier en utilisant un miroir que rien ne gêne la pénétration ;
  • Utiliser votre doigt pour vérifier la souplesse des parois de votre vagin et vous assurer que les muscles qui y sont, sont décontractés. Si ce n’est pas le cas, vous devez les détendre ;
  • La pénétration peut ensuite se faire de manière progressive. Votre partenaire doit être doux et peut utiliser un lubrifiant.

Sources:
http://www.doctissimo.fr/html/sexualite/femmes/se_259_vagini.htm
http://sante.lefigaro.fr/article/vaginisme-quand-le-corps-dit-non-a-la-penetration/

Vérifiez également

orgasme sec

Orgasme sec, quand le plaisir se passe d’éjaculation

Lorsqu’il s’agit de plaisir à deux, les partenaires s’attendent toujours à l’orgasme. Chez l’homme, celui-ci …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *