fbpx

Certaines positions sont dangereuses pour le pénis

Quand on parle de sexualité, l’idée de l’excitation et du plaisir nous vient en premier lieu à l’esprit. On se rappelle aussi ses bienfaits incontestés sur la santé physique et psychologique. Au sein du couple, chacun recherche son propre plaisir tout en se souciant de celui de l’autre. Dans ce sens, les partenaires se font parfois envahir par leurs sensations. L’excitation mène à des ébats torrides et parfois violents et incontrôlés. Pour cela, on considère certaines positions dangereuses pour le pénis.

Les positions où la femme se place au-dessus

Les couples apprécient énormément les positions où la femme se met au-dessus. Elles permettent une meilleure pénétration et induisent des sensations incomparables. Toutefois, elles constituent des positions dangereuses pour le pénis.

  • Les risques encourus

Pendant l’application de ces positions, la femme éprouve une certaine sensation de domination. Elle se charge de la plus grosse part du travail dans le rapport sexuel. Elle gère la pénétration par les mouvements de son bassin et de ses hanches. L’homme participe par de petits coups de reins et en soulevant la femme avec ses bras. Le risque provient du fait que la femme pèse du poids de son corps sur le pénis. Si le pénis ne pénètre pas avec précision, il lui arrive de se tordre et de se fracturer.

  • L’Andromaque

Pour la position d’Andromaque, les deux partenaires se trouvent l’un face à l’autre. L’homme se couche sur le dos. La femme se met à califourchon sur lui et s’empale sur le pénis. En soulevant ses hanches, elle peut faire sortir le pénis de son vagin. La force que la femme applique dans ses mouvements augmente proportionnellement à l’excitation. Le risque se présente pendant la réintroduction du pénis.

  • L’amazone cowgirl

La position de l’amazone cowgirl se fait dans une position identique à celle de l’Andromaque. La différence se situe dans les mouvements effectués. Au lieu de s’appuyer sur le torse de son amant, la femme pose ses bras derrière elle. Elle bouge dans le sens horizontal et étire le pénis qui risque alors une élongation.

  • Le chimpanzé

Dans cette position, l’homme couché, porte toujours la femme sur le ventre. Celle-ci lui tourne le dos et le chevauche. Elle risque de léser le pénis si elle effectue des mouvements verticaux trop amples.

Les positions debout

Les couples pratiquent surtout le sexe debout dans divers coins de la maison. Parfois, ils ne trouvent pas d’endroit où s’accoupler, mais il peut aussi s’agir d’un choix délibéré. Selon l’endroit choisi et la position adoptée, ces positions sexuelles dangereuses pour le pénis présentent des risques différents.

positions sexuelles dangereuses pour le pénis

L’union suspendue

L’union suspendue nécessite une capacité athlétique chez l’homme. Pour l’exécuter, il se sert des muscles de ses bras et de ses jambes. Il soulève la femme et la porte en hauteur de façon à faire coïncider le pénis et l’orifice vaginal. Ces positions dangereuses pour le pénis sollicitent la force et l’endurance de l’homme pour maintenir la femme dans la position adéquate. Celle-ci l’aide en s’agrippant à lui. Le danger se présente en permanence. En cas de fatigue ou de déconcentration, la femme peut glisser des mains de son partenaire. Le pénis, encore enfermé dans le vagin, risque fort de se tordre.

 

L’échasse sauteuse

L’échasse sauteuse constitue aussi une des positions dangereuses pour le pénis. Elle consiste en une version debout de la position du missionnaire. Elle sollicite ainsi des efforts des jambes et des bras. Debout, l’homme pousse avec son bassin et son dos pour pénétrer sa compagne. Cette position met à l’épreuve les muscles dorsaux et les vertèbres lombaires. En plus, il suffit d’un simple faux mouvement ou d’une perte d’équilibre pour léser le tissu pénien.

La position de l’équerre

La position de l’équerre compte parmi les positions dangereuses pour le pénis impliquant l’utilisation d’un objet accessoire. Dans cette pratique, le couple se sert d’un objet surélevé, comme une table, un lavabo ou une commode. L’homme y assied sa partenaire. Debout ou dressé sur le bout des pieds, il cherche à se placer à hauteur du vagin. Au cours de la pénétration, il se peut que le pénis sorte entièrement du vagin. Pendant la réintroduction, il peut rater l’entrée de l’orifice et se heurter au rebord du meuble.

La levrette

La levrette se situe presque en tête de liste des positions dangereuses pour le pénis. Permettant de varier la profondeur de la pénétration à sa guise, elle est très prisée au sein des couples. À quatre pattes, la femme s’offre entièrement à son conjoint qui profite du meilleur angle de pénétration. Toutefois, un accident peut survenir pendant une levrette. Si le pénis sort entièrement du vagin, il peut buter sur la symphyse pubienne ou le périnée de la femme.

Les positions entrelacées

Les amants s’entrelacent pour exprimer leur passion et leur désir. La position du phénix et l’union du lotus constituent les principales positions entrelacées. Il s’agit de positions dangereuses pour le pénis. Assis, l’homme soulève le corps de la femme avec ses bras. Il lui fait faire des va-et-vient verticaux. Un mauvais angle de réintroduction du pénis risque de l’endommager parce qu’il supporte le poids de la femme.

Sources:
https://www.topsante.com/couple-et-sexualite/sexualite/pratiques-sexuelles/quelles-sont-les-positions-les-plus-dangereuses-pour-le-penis-75807
https://www.santemagazine.fr/actualites/sexualite-attention-deux-positions-sont-dangereuses-199883

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vérifiez également

booster votre testostérone

Comment booster votre testostérone ?

La testostérone est une hormone uniquement produite dans les testicules. Elle a un impact majeur …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *