Accueil / Santé / Choc dentaire chez l’enfant, que faire?

Choc dentaire chez l’enfant, que faire?

Le choc dentaire survient généralement entre l’âge de 2 et 13 ans. Durant cette période l’enfant peut faire des chutes en jouant en plein air, à la trottinette ou encore en pratiquant un sport à risque comme le hockey par exemple. Il se peut également que la chute soit favorisée par le fait que votre enfant ne développe pas encore le bon réflexe de protection lors d’une chute. Que faire alors et comment réagir lorsque votre enfant a subi un traumatisme au niveau de sa bouche ? Trouvez dans cet article toutes les informations qui vous seront utiles pour faire face à la situation.

Dans quel cas parle-t-on de choc dentaire ?

Connu également sous l’appellation de traumatisme dentaire, le choc dentaire concerne toutes lésions touchant une ou plusieurs dents provoquées par un choc au niveau de la bouche de l’enfant. En général, ce type de choc touche les dents de devant, notamment les incisives et les canines supérieures.

Les lésions lors d’un choc dentaire peuvent alors toucher différentes parties de la bouche de l’enfant comme les os, les gencives, les lèvres, la langue ou encore les joues.

qw

Les périodes les plus propices au choc dentaire

Vous l’aurez compris, tous les enfants ne sont pas égaux par rapport à l’exposition au choc dentaire. Certaines périodes sont plus propices à ce type d’accident que d’autres. Concrètement, les spécialistes ont pu déterminer trois périodes durant lesquelles les enfants sont plus susceptibles d’être sujets à un choc dentaire.

  • Avant 5 ans – avant cet âge, le risque de faire un choc dentaire est élevé chez l’enfant (un enfant sur trois). Durant cette période, l’enfant apprend surtout à marcher et à faire sa première rentrée en classe.
  • Entre 8 et 10 ans – la moitié des enfants sont victimes de chocs dentaires à l’école primaire. Durant cette période, les chocs concernent surtout les dents définitives.
  • Entre 12 et 18 ans – A cette période, seuls 17% des enfants sont susceptibles de faire face à un traumatisme dentaire selon les spécialistes.

Les signes qui doivent alerter les parents

Votre enfant a fait une chute ou s’est cogner la tête contre la porte par exemple ? Sa bouche saigne beaucoup et vous commencez à paniquer. En fait, vous devez savoir qu’un traumatisme bucco-dentaire saigne plus qu’il n’en a l’air à cause du sang qui est mélangé à la salive de l’enfant, et quelquefois à ses larmes. Pour rassurer votre enfant, vous devez commencer par ne pas paniquer et de nettoyer son visage et sa bouche. Toutefois, certains signes doivent vous alerter. Si l’un deux se manifeste, vous devez de suite avoir recours aux services d’urgence :

  • Des maux de tête ;
  • Des vomissements ;
  • Une perte de conscience ;
  • Des comportements anormaux de votre enfant ;
  • Un saignement prolongé ;
  • Les oreilles qui saignent ;
  • De profondes plaies qui nécessitent des points de suture ;
  • Des mâchoires bloquées, empêchant l’enfant de fermer ou d’ouvrir correctement sa bouche ;
  • Des dents cassées ou qui ont chuté (notamment si ce sont des dents définitives).

choc dentaire chez l’enfant

Les réflexes à avoir après le choc

La majorité des parents, en voyant leurs enfants saignés, paniquent complètement à la suite d’un choc dentaire et ne savent plus quelle décision prendre. Sachez alors que vous pouvez :

  • Consulter les urgences médicales – si le choc dentaire survient à la suite d’un important choc à la tête, ou pire, à la suite d’un accident plus grave à l’instar d’un accident de la circulation, vous devez de suite appeler les services médicaux d’urgence. Il en est de même si l’enfant perd connaissance ou s’il vomi.
  • Consulter un chirurgien-dentiste – si le choc a provoqué l’expulsion d’une dent chez l’enfant, une consultation auprès d’un chirurgien-dentiste s’impose. C’est aussi le cas si une ou plusieurs dents sont fracturées ou se sont déplacées. Si la dent expulsée est une dent définitive, vous devez agir vite et respecter toutes les conditions de conservation de la dent pour une éventuelle réimplantation dentaire. Pour mettre toutes les chances de votre côté, demandez à votre enfant de mordre une compresse de gaze stérile au niveau de la partie où la dent s’est trouvée. Retrouvez ensuite cette dernière et ne la toucher que par la couronne. Vous pouvez la rincer à l’eau courante sans jamais la frotter. Emmenez ensuite votre enfant le plus rapidement possible chez le chirurgien-dentiste.
  • Consulter pour de légères lésions – si vous ne constatez que de légères lésions, il est toujours nécessaire de consulter votre chirurgien-dentiste pour que celui-ci s’assure qu’aucun examen ni traitement n’est nécessaire.

Quelle prévention par rapport au choc dentaire ?

Le choc dentaire chez l’enfant peut parfaitement être prévenu. Pour cela, les parents peuvent prendre les quelques précautions suivantes :

  • Opter pour des sièges auto adaptées à la taille et au poids de l’enfant. Assurez-vous également que la ceinture soit bien ajustée ;
  • Éloigner de votre enfant de bas âge tous les objets durs qu’il serait susceptible de mordiller, notamment lors de la période de la poussée dentaire ;
  • Pour un enfant qui apprend à marcher, il est important de toujours le surveiller et de vérifier régulièrement ses dents ;

Pour la pratique de certains sports et certaines activités, il est recommandé de faire porter à votre enfant des protections. S’il pratique le rugby par exemple, le port d’un protège-dents est conseillé, si pour faire le vélo, un casque suffira.

Sources:
https://www.femmeactuelle.fr/sante/que-faire-en-cas-de-traumatisme-a-une-dent-2037209
https://destinationsante.com/apres-un-choc-armez-vous-jusquaux-dents.html

Vérifiez également

habitudes capillaires

Zoom sur ces habitudes capillaires qui mettent en danger la santé

Il est tout à fait normal de prendre soin de ses cheveux. Pour ce faire, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *