fbpx

Compléments alimentaires : explications, bienfaits et risques

Il existe de nombreux compléments alimentaires sur le marché, mais de quoi s’agit-il vraiment ? A qui sont-ils destinés ? Quand sont-elles bénéfiques, inefficaces ou même nuisibles ? Dans cet article, nous explorons les recommandations générales sur la prise de compléments alimentaires.

Que sont les compléments alimentaires ?

L’idée derrière les compléments alimentaires, ou suppléments nutritionnels, est de fournir des nutriments qui peuvent ne pas être consommés en quantité suffisante. Les compléments alimentaires peuvent être des vitamines, des minéraux, des acides aminés, des acides gras et d’autres substances sous forme de comprimés, de capsules, de liquide, etc. Les compléments alimentaires sont disponibles en différentes doses et dans différentes combinaisons.

Cependant, seule une certaine quantité de chaque nutriment est nécessaire au fonctionnement de notre corps, et des quantités plus élevées ne sont pas nécessairement meilleures. À fortes doses, certaines substances peuvent avoir des effets indésirables et devenir nocives.

Qui a besoin de compléments alimentaires ?

Les suppléments ne figurent pas dans ces directives, mais certains groupes de population ou individus peuvent avoir besoin de conseils sur les suppléments, même lorsqu’ils ont une alimentation saine et équilibrée, c’est-à-dire les femmes en âge de procréer, les personnes prenant certains médicaments, etc.

En partie à cause de notre mode de vie moderne, tout le monde n’arrive pas à avoir une alimentation saine. En Europe, des enquêtes sur l’alimentation ont montré que les apports en vitamines C, en vitamine D, en acide folique, en calcium, en sélénium et en iode étaient insuffisants pour plusieurs micronutriments. Dans ce cas, il est alors nécessaire de prendre des compléments alimentaires.

Les suppléments remplacent-ils l’alimentation saine ?

Les suppléments ne remplacent pas une alimentation saine et équilibrée. Une alimentation qui comprend beaucoup de fruits, de légumes, de grains entiers, de protéines adéquates et de graisses saines devrait normalement fournir tous les nutriments nécessaires à une bonne santé. La plupart des pays européens conviennent que les messages destinés au grand public devraient se concentrer sur les recommandations diététiques basées sur l’alimentation.

Les bénéfices de la prise des compléments alimentaires

Bénéficiez des nutriments dont vous avez besoin

Normalement, vous devriez être en mesure d’obtenir tous les nutriments dont vous avez besoin grâce à une alimentation équilibrée. Cependant, les suppléments peuvent vous fournir des nutriments supplémentaires lorsque votre alimentation est déficiente ou lorsque certaines conditions de santé déclenchent une carence, comme le cancer, le diabète ou la diarrhée chronique.

Dans la plupart des cas, un supplément de multi vitamines ou de minéraux fournira tous les micronutriments dont votre corps a besoin. Ils sont généralement sécuritaires parce qu’ils ne contiennent que de petites quantités de chaque élément nutritif (mesurées par la valeur quotidienne, ou VQ).

Bénéficiez des nutriments pour traiter une carence

Par ailleurs, des nutriments individuels sont également disponibles sous forme de suppléments, généralement à des doses plus importantes que les multivitamines habituelles. Ils peuvent être utilisés pour traiter une carence, comme une carence en fer, ou pour réduire le risque d’une condition médicale, comme l’hypertension.

Par exemple, de fortes doses de vitamine B3 (niacine) peuvent aider à augmenter le «  bon » cholestérol des lipoprotéines de haute densité (HDL), tandis que l’acide folique est utilisé depuis longtemps pour réduire le risque d’une anomalie congénitale appelée spina bifida.

Les risques de la prise de compléments alimentaires

Dans certains pays, les compléments alimentaires ne sont pas réglementés aussi strictement que les médicaments pharmaceutiques. Les fabricants n’ont pas à prouver qu’ils sont sûrs ou efficaces. Ils ne déterminent même pas si les suppléments alimentaires sont efficaces avant leur mise en marché.

Cela dit, une étude tient à jour une liste de produits contaminés ou potentiellement nocifs commercialisés comme suppléments alimentaires. Les pires contrevenants sont généralement les aides à la perte de poids, les pilules « naturelles » d’amélioration sexuelle et les suppléments destinés aux culturistes.

Les fabricants de suppléments doivent suivre certaines lignes directrices en matière d’étiquetage, y compris ce qu’ils peuvent dire et non les avantages présumés.

Les problèmes à surveiller

Bien que la plupart des suppléments alimentaires soient sans danger tant que vous suivez les instructions du produit, de fortes doses de certains nutriments peuvent avoir des effets indésirables. Vous pouvez faire une surdose en prenant certains suppléments, risquant ainsi de causer de graves dommages et la mort.

Parmi les interactions nocives ou les problèmes de dosage :

  • La vitamine K peut réduire l’efficacité des anticoagulants comme le Coumadin (warfarine).
  • La vitamine E peut augmenter l’action des anticoagulants, ce qui facilite les ecchymoses et les saignements de nez.
  • Le millepertuis peut accélérer la dégradation de nombreux médicaments, y compris les antidépresseurs et les contraceptifs oraux, réduisant ainsi leur efficacité.
  • Les antioxydants comme les vitamines C et E peuvent réduire l’efficacité de certains types de chimiothérapie du cancer.
  • Une forte dose de vitamine B6 (pyridoxine), lorsqu’elle est utilisée pendant un an ou plus, peut causer de graves lésions nerveuses.
  • La vitamine A utilisée avec les médicaments contre l’acné rétinoïde comme l’Accutane (isotrétinoïne) et le Soriatane (acitrétine) peut causer une toxicité de la vitamine A.
  • La vitamine B3 (niacine), lorsqu’elle est utilisée avec des statines, peut augmenter le risque de rhabdomyolyse (la dégradation anormale du tissu musculaire).
  • Les suppléments de fer et de calcium peuvent réduire l’efficacité des antibiotiques, à savoir les tétracyclines et les fluoroquinolones, jusqu’à 40 %.
  • La vitamine C, lorsqu’elle est consommée en doses supérieures à 2 000 milligrammes, peut causer des nausées et une diarrhée grave.
  • Les suppléments de sélénium, de bore et de fer peuvent être toxiques s’ils sont pris en grande quantité.

Pour plus de conseils et détails, voir chapitre II du livre « guide pratique pour une santé augmentée ».

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *