Accueil / Libido / Cunnilingus, attention à ce que vous risquez d’attraper

Cunnilingus, attention à ce que vous risquez d’attraper

Le cunnilingus est très prisé chez les amateurs de sexe. Il procure un plaisir intense. Cependant, pratiquer le cunnilingus présent des risques pour la santé des deux partenaires. Le danger varie de la simple infection au cancer. Il est possible de les prévenir en prenant quelques précautions.

Qu’est-ce que le cunnilingus ?

La signification littérale du mot cunnilingus est « lécher le con ». En pratique, il s’agit de lécher la vulve de la femme. Cela peut se faire que le couple soit hétérosexuel ou homosexuel du sexe féminin. Le cunnilingus est un préliminaire sexuel efficace. L’excitation qu’il provoque accroît la lubrification du vagin avant la pénétration. Par le plaisir intense qu’il procure, certains en font un acte sexuel à part entière et le pratiquer jusqu’à atteindre l’orgasme. D’autres le font pour établir l’équité du niveau de satisfaction entre le mâle et la femelle.

Comment pratiquer le cunnilingus ?

Le cunnilingus consiste en une stimulation du clitoris, de la vulve et de l’entrée du vagin avec la langue et la bouche. Des baisers et des caresses sur d’autres parties du corps préparent la femme à recevoir un cunnilingus. Veillez avant de pratiquer un cunnilingus sur votre partenaire à avoir la peau du visage douce. Évitez les barbes et moustaches hérissées parce qu’elles peuvent irriter la peau de la vulve. Le cunnilingus se pratique progressivement, commencez d’abord par des mouvements lents. Pensez à alterner la langue avec les doigts. Tournez la langue autour du capuchon du clitoris. Faites des mouvements de va-et-vient avec votre langue dans le sens de la fente de la vulve. N’insistez pas indéfiniment sur le clitoris qui est très sensible et risque de ressentir de la douleur. Adaptez vos mouvements en fonction des réactions de votre partenaire.

Les risques liés au cunnilingus

Le cunnilingus est un acte sexuel qui comporte des risques de contamination. C’est un mode de transmission des infections sexuellement transmissibles.

  • L’herpès génital

Le virus de l’herpès génital se transmet généralement par contact génital. Mais il peut également infecter les voies orales. Des vésicules apparaissent au niveau de la bouche. Puis celles-ci se rompent et laissent des ulcérations douloureuses. La contagion est à craindre dans les deux sens.

  • La syphilis

La syphilis est une infection bactérienne. Elle peut se transmettre pendant le cunnilingus. Elle ne se manifeste que trois semaines après la relation sexuelle au niveau de la muqueuse buccale. Ces signes peuvent disparaître d’eux-mêmes. Les porteurs sains, qui ne présentent pas de signe d’infection sont contagieux. La syphilis se guérit avec un traitement antibiotique.

  • La chlamydiose

La chlamydia se transmet, mais rarement par un cunnilingus. Le traitement se fait par antibiotique, mais nécessite d’impliquer les deux partenaires à cause du risque de recontamination.

  • Le VIH

Le risque de transmission du VIH est très faible. Les seuls facteurs de risque sont des lésions saignantes dans la cavité buccale ou l’ingurgitation de sang menstruel.

  • Le papillomavirus humain

Le papillomavirus ou VPH est le virus auquel on est le plus exposé en pratiquant le cunnilingus. Il existe dans la nature plus de cent cinquante types de VPH. Les plus dangereux sont le VPH 16 et le VPH 18. Ces deux types sont responsables de cancer au niveau de l’oropharynx et du col de l’utérus.

  • L’hépatite B

L’hépatite B est une maladie de contact. Très facilement transmise, ses vois de contagion sont la salive, la sueur, les liquides génitaux.

  • La gonorrhée

La gonorrhée est communément appelée la chaude pisse. La bactérie responsable est Neisseria gonorrhoeae.

cunnilingus

Les précautions à prendre pendant un cunnilingus

Les risques d’infections dues au cunnilingus peuvent être évités par l’utilisation de protections :

  • Un bout de préservatif
  • Du papier alu
  • Un film alimentaire
  • Une digue dentaire

Ces pratiques peuvent rendre le cunnilingus moins agréable. Pour réduire les risques de contamination, vous pouvez aussi prendre quelques mesures préventives, comme s’abstenir pendant les règles.

Le saignement menstruel est porteur de toutes les infections dont l’appareil génital est atteint. Tant l’homme que la femme sont directement exposés aux risques d’infection en cas de pratique du cunnilingus pendant la période menstruelle.

  • Adopter une bonne hygiène

L’hygiène intime et l’hygiène bucco-dentaire doivent être irréprochables. Il ne faut cependant pas se brosser les dents ou utiliser du fil dentaire juste avant l’acte sexuel. Des risques de lésions peuvent survenir sans qu’on s’en rende compte. Pour l’hygiène intime, il ne faut jamais laver l’intérieur du vagin pour éviter un déséquilibre de la flore vaginale. La fréquence du lavage n’est pas un facteur d’une bonne hygiène intime. Au contraire, cela pourrait provoquer des irritations. Il suffit de la faire correctement. C’est après l’acte sexuel qu’il faut s’empresser de se nettoyer.

  • Détecter les facteurs à risques

Votre partenaire peut présenter des signes visibles de facteurs à risques. Les irritations et les mycoses sont des manifestations apparentes devant lesquelles vous devez penser être prudent. L’abstinence est même préférable.

Les gels et les préservatifs parfument sont de nature allergène. Leur contact provoque une intensification des inflammations et des infections mycosiques.

Les fumeurs sont plus exposés aux risques d’infection. La consommation de tabac risque même de favoriser les cancers oropharyngiens.

Sources:
https://www.topsante.com/couple-et-sexualite/sexualite/desir-plaisir/10-choses-a-savoir-sur-le-cunnilingus-612013
https://www.passeportsante.net/sexualite-g159/Fiche.aspx?doc=cunniligus-comment-faire

Vérifiez également

extenseur de pénis

Parlons de l’extenseur de pénis

Le pénis est sans doute un des organes les plus importants pour l’homme. En avoir …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *