Accueil / Santé / Epilepsie: la face cachée des médicaments à base de cannabis

Epilepsie: la face cachée des médicaments à base de cannabis

Encore méconnue des Français, l’épilepsie est une maladie neurologique provoquée par une activité électrique anormale du cerveau. Les enfants, les adolescents et les séniors sont les plus touchés par cette maladie. Les crises d’épilepsie peuvent être violentes et mettent en danger les malades. Depuis quelques années, le cannabis thérapeutique est utilisé pour réduire le nombre de crises. Et, apparemment, ce traitement marcherait très bien. Cependant, ce type de médicament aurait des effets secondaires pouvant mettre en danger la santé des malades. Envie d’en savoir plus ? Découvrez dans ce qui suit les risques liés à l’utilisation du cannabis pour traiter l’épilepsie.

Les symptômes de l’épilepsie

L’épilepsie est caractérisée par l’augmentation inopinée de l’activité électrique dans le cerveau. La communication entre les neurones est donc interrompue temporairement. Ce trouble de l’activité électrique peut se passer soit dans tous le cerveau soit dans une zone bien définie.

Le premier symptôme de l’épilepsie qui doit alerter les proches du malade est les convulsions. Les autres signes de la maladie sont, quant à eux, les suivants :

qw
  • Une perte de conscience. Dans la majorité des cas, les malades ont les yeux qui restent ouverts, leur regard est fixe mais ils ne réagissent plus ;
  • Une chute brutale du patient sans aucune raison ;
  • Des contractions musculaires pouvant durer assez longtemps. Les muscles des bras et des jambes sont les plus touchés ;
  • Une respiration très bruyante ;

Il peut aussi arriver que la personne épileptique devienne effrayée sans aucune raison. Cet effroi peut se transformer en panique ou en colère.

Les personnes à risque

Les personnes les plus exposées à l’épilepsie sont celles qui :

  • Ont des antécédents familiaux d’épilepsie ;
  • Ont plus de 60 ans. Cette maladie est aussi fréquente durant la petite enfance ;
  • Sont atteintes de démence ;
  • Souffrent d’une infection cérébrale. Le risque d’apparition de cette maladie est élevé pour les personnes atteintes de méningite.

épilepsie

Prévention de l’épilepsie

Prévenir l’épilepsie, quelle que soit sa forme, est assez difficile. En effet, dans la majorité des cas, même si l’on sait que l’épilepsie est un trouble neurologique, sa véritable cause reste inconnue. Néanmoins, vous pouvez éviter les facteurs déclencheurs de cette maladie. Il s’agit de :

  • Certaines émotions fortes ;
  • Un exercice physique trop intense ;
  • Une musique forte ;
  • Des lumières clignotantes ;
  • La fièvre ;
  • Le stress.
  • Le manque de sommeil.

Quelquefois, la période menstruelle peut aussi provoquer des crises d’épilepsie.

Le cannabis thérapeutique contre l’épilepsie

Les traitements de l’épilepsie sont multiples. Depuis maintenant quelques années, les personnes atteintes de la forme sévère d’épilepsie sont traitées avec une dose quotidienne d’un médicament à base de cannabis, le cannabidiol. Ce traitement agit sur la réduction de la fréquence des crises.

Notons que l’épilepsie sévère touche environ 5 à 10% des patients épileptiques. Ceux-ci peuvent être sujets à de violentes crises très fréquentes. Le cannabidiol s’est donc présenté comme une solution thérapeutique efficace en divisant la fréquence des crises. Les tremblements et les convulsions s’en trouvent alors réduits. Les résultats très concluants ont aidé à la vulgarisation de l’utilisation du cannabis thérapeutique contre l’épilepsie. Ce dernier se vend même facilement en ligne et est accessible à tous.

L’ANSM donne le signal d’alarme

Face à la facilité d’acquisition des médicaments à base de cannabis contre l’épilepsie, l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) tire la sonnette d’alarme. L’usage des produits ayant une importante concentration en CBD (un composé majeur du cannabis), hors du circuit légal peut compromettre, selon l’agence, la santé des malades.

Les produits contenant le cannabidiol sont facilement accessibles et sont vendu en ligne sous forme d’huiles, de tisanes ou de capsules. Les vendeurs vantent leur vertu par rapport à la prévention et la lutte contre l’épilepsie. Or, d’après l’ANSM, les produits sont formellement interdits en France. Effectivement, ils seraient très toxiques pour le foie et agissent sur les autres médicaments en augmentant leurs concentrations dans l’organisme.

Afin de remédier à cette vente illicite et dangereuse de médicaments contre l’épilepsie, l’ANSM a temporairement autorisé la vente de l’Epidyolex. Néanmoins, sa délivrance doit répondre à certaines conditions et il doit être prescrit par le médecin traitant du patient. L’ANSM rappelle aussi que les traitements des patients souffrant d’épilepsie doivent être prescrits par des médecins. Aussi, le traitement ne doit ni être modifié ni interrompus sans l’avis du médecin traitant.

Les effets secondaires du CBD

Le CBD est considéré comme sûr par de nombreuses personnes. Or, ce composant principal des médicaments contre l’épilepsie peut avoir divers effets secondaires que peu de gens connaissent encore.

  • Vertiges et étourdissements : la consommation d’huile de CBD est la première cause de cet état en cas d’épilepsie. Ces effets s’estompent lorsque le patient s’allonge et se repose.
  • Faible pression artérielle : l’un des dangers du cannabidiol est sans aucun doute la baisse de la pression artérielle.  Chez les personnes épileptiques, lorsque ce médicament est pris à dose accrue, elle entraine la diminution de la tension artérielle dans les minutes suivant son administration. Ce type de traitement est d’autant plus dangereux que si le patient a déjà des problèmes de pression artérielle.
  • Somnolence : pris à forte dose, le cannabidiol ou autre médicament contenant du CBD peuvent provoquer une somnolence. Lors du traitement, il est donc formellement recommander de ne pas conduire.
  • Augmentation des tremblements chez les personnes souffrant de la maladie de Parkinson : si, en plus d’être épileptique, vous souffrez de la maladie de Parkinson, il est conseillé de consulter votre médecin avant de prendre ce type de médicament.

Par ailleurs, lorsque les médicaments contenant du CBD sont pris sans prescription avec d’autres médicaments, des interactions médicamenteuses peuvent survenir.

Sources:
https://www.midilibre.fr/2019/01/23/epilepsie-mise-en-garde-contre-des-produits-derives-du-cannabis-vendus-sur-internet,7970495.php
https://www.santemagazine.fr/actualites/actualites-traitement/epilepsie-un-derive-du-cannabis-est-disponible-legalement-335997

Vérifiez également

surdité

Surdité (déficience auditive) : ses causes et ses types

La surdité est la perte partielle ou totale de la capacité auditive. La gravité et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *