Accueil / Santé / Gymnéma Sylvestris, pour limiter vos envies de sucrées

Gymnéma Sylvestris, pour limiter vos envies de sucrées

Limiter l'envie de sucre

Vous venez de terminer un repas et vous commencez à avoir envie de quelque chose de sucré presque instantanément ?  C’est pourquoi plus de gens se tournent vers Gymnema Sylvestris : un remède naturel pouvant vous aider à réduire les sucreries et à arrêter les envies de sucre. Cette plante ayurvédique est utilisée depuis des siècles et présente de multiples avantages notamment sa capacité à freiner la fringale.

Pourquoi mettre fin aux envies de sucre ?

Les graisses saturées sont depuis longtemps un sujet de préoccupation. Mais de nos jours, la consommation de sucre commence à attirer un niveau d’attention similaire. En fait, la surconsommation de sucre entraîne les maladies cardiaques, l’hypertension artérielle, le surpoids ou l’obésité, le diabète de type 2, le cancer et bien d’autres maladies graves. De ce fait, il est important de limiter nos envies de sucrées. Heureusement, il existe un moyen naturel de mettre fin à cela : une plante appelée Gymnema Sylvestris.

Qu’est-ce que le gymnema Sylvestris ?

Le gymnema Sylvestris est une plante grimpante cultivée principalement dans les régions tropicales de l’Inde, de l’Afrique et de l’Australie. Pendant des centaines d’années, les feuilles de cet arbre ont été exploitées en médecine ayurvédique dans le but de supprimer le goût du sucre. Cette plante est aussi connue sous le nom de madhunashini, ce qui se traduit par « un destructeur de sucre ». Les praticiens ayurvédiques l’utilisent depuis longtemps pour soigner le diabète de type 2, les maladies cardiovasculaires et l’arthrite (une maladie inflammatoire liée à une consommation excessive de sucre). L’acide Gyménique figure parmi les principes actifs de la plante capable de supprimer la sensation du goût sucré au niveau des papilles.

Les avantages de Gymnema Sylvestris

Au cours des 50 dernières années, des chercheurs ont étudié le fonctionnement de cette plante pour bloquer les envies de sucrés et réduire la consommation de sucre. Voici certains résultats les plus significatifs des études réalisées.

La réduction temporaire du goût de sucre

Une étude américaine réalisée en 1983 a prouvé que la perception de la douceur d’une boisson sucrée était réduite de moitié pour les personnes qui avaient appliqué l’extrait de Gymnema à leur bouche. Une heure après avoir bu la boisson sucrée, les participants ont pris un repas contenant des calories sucrées et non sucrées. Les participants qui avaient pris la plante ont consommé moins que le groupe qui n’en avait pas.

La plante fonctionne à la fois sur les sucres naturels et artificiels

Cette plante reste aussi efficace sur tous les types d’édulcorants. Cela signifie qu’elle supprime le goût du sucre de table, du miel, du sirop d’agave, de la stévia, de l’aspartame, de sucralose et d’autres succédanés du sucre.

La réduction du désir de manger des bonbons

Dans une recherche publiée en 2017 dans le Journal of Psychopharmacology, les participants ont reçu une pastille : soit un placebo, soit une pastille contenant des acides gymnémiques (principes actifs de Gymnéma). Ces participants se sont ensuite vus offrir des bonbons et ont été invités à évaluer l’agréabilité de la friandise et leur désir de manger davantage après chaque portion. Les personnes à qui on avait donné la pastille contenant de l’acide gymnémique mangeaient 44% moins de bonbons et 31% moins susceptibles de prendre la première portion de bonbons offerts. D’après cette expérience, le gymnema sylvestris ne réduit pas seulement la quantité d’aliments sucrés que vous consommez, mais il peut également vous empêcher de vouloir manger les produits de confiseries.

La réduction de l’absorption de sucre par le corps

Une étude scientifique a démontré que les sujets ayant consommé 1 000 mg de gélules de gymnema pendant deux mois présentaient une baisse de la glycémie à jeun et une augmentation de la libération d’insuline. Toutefois, il n’y a pas encore une étude réalisée pour déterminer si cette plante pouvait traiter efficacement le diabète.

Votre meilleur accompagnateur pour un programme minceur

Selon une étude publiée dans le Journal of Medicinal Food, les individus présentant un syndrome métabolique perdaient du poids lorsqu’ils prenaient le gymnema deux fois par jour. Ces indications prouvent que cette plante peut être très efficace pour perdre du poids.

Comment prendre le gymnéma sylvestris ?

Ce complément alimentaire se présente sous de nombreuses formes différentes allant des pastilles aux poudres et gélules. Dans la médecine ayurvédique ancienne, il était ingéré sous forme de thé, préparé à partir des feuilles de la plante. Cependant, comme la tisane peut avoir un goût très amer, plusieurs consommateurs préfèrent désormais prendre le supplément sous forme de pastille accompagnée du zinc et de la menthe afin de masquer l’amertume.

Des études cliniques ont recommandé une dose de 200 à 400 mg par jour. Prenez-le avec de la nourriture ou 10 minutes avant chaque repas pour éviter la sensation de douleur à l’estomac.

Les contres indications : La prise de cette plante est déconseillée pour les femmes enceintes ou qui allaitent ainsi que pour ceux qui sont allergies à l’asclépiade. Si vous êtes diabétiques, n’oubliez pas de consulter votre médecin avant d’utiliser le produit. En effet, si vous prenez déjà un autre médicament antidiabétique, sachez qu’un effet cumulatif de la réduction de la glycémie pourrait être dangereux.

Fini la dépendance au sucre et les grignotages ! Avez-vous déjà essayé le gymnéma sylvestris pour arrêter vos envies de sucre ou pour perdre du poids ? Parlez-nous de votre expérience dans les commentaires ci-dessous.

Sources scientifiques

https://journals.sagepub.com/doi/abs/10.1177/0269881117728541

https://www.prnewswire.com/news-releases/study-shows-gymnemic-acid-lozenge-reduces-desire-for-high-sugar-foods-300524572.html

Vérifiez également

mal de dos après l’accouchement

Comment soigner le mal de dos après l’accouchement?

La grossesse aussi bien que l’accouchement apporte des bouleversements dans le corps féminin dont la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *