Accueil / Prévention / Le cancer du col de l’utérus : tout faire pour l’éviter

Le cancer du col de l’utérus : tout faire pour l’éviter

De nombreuses femmes se font toujours dépister pour éviter ou intervenir rapidement en cas de cancer de col de l’utérus. Il s’agit d’une maladie qui apparaît à partir de la muqueuse de ce col, notamment à partir de l’épithélium. Cette maladie provient d’une infection due à un virus dit HPV ou papillomavirus humain. Ce virus se transmet par voie humaine et lorsqu’il arrive sur le col de l’utérus, il engendre des modifications au niveau des muqueuses ou plutôt de l’épithélium. Cette maladie peut avoir plusieurs facteurs de risque.

Quels sont les différents facteurs de risque de la maladie ?

Même si l’origine et les causes d’un cancer ne sont pas encore correctement définis, certains facteurs de risque peuvent toujours être évoqués y compris pour le cancer du col de l’utérus. Il y a entre autres :

  • Les infections reçues suite à tous les virus de type de papillomavirus humain ou HPV. En effet, le cancer du col de l’utérus est en général provoqué par ce virus bien que celui-ci ne soit pas suffisant pour en être entièrement la cause ;
  • Le fait d’être un tabagisme actif;
  • L’utilisation des contraceptifs oraux sur un long terme ;
  • Le fait d’avoir eu des infections sexuellement transmissibles ;
  • Les femmes ayant eu des grossesses multiples à terme sont également susceptibles de la contracter ;
  • Les filles/femmes ayant de multiples partenaires sexuelles ;
  • Le mode d’alimentation;
  • Une fille ayant eu une mère qui a consommé du diéthylstilbestrol lors de sa grossesse peut facilement le contracter.

Les différents symptômes du cancer du col de l’utérus

Aux premiers stades, le cancer du col de l’utérus peut ne pas montrer de signes flagrants. Chez certaines personnes, les signes peuvent être quasi inexistants. Toutefois, au fur et à mesure que la tumeur évolue, certains symptômes commencent à apparaître :

qw
  • Problèmes pour uriner et des fuites de selles et d’urines provenant du vagin ;
  • Quelques douleurs notamment au niveau des os, du thorax, du bas du dos ou encore dans la région pelvienne ;
  • Des menstruations abondantes et longues ;
  • Des douleurs pendant les rapports sexuels ;
  • De la fatigue;
  • Une perte d’appétit et de poids ;
  • Des essoufflements;
  • Quelques enflures au niveau de la jambe.

Si ces symptômes se présentent, il est nécessaire de se rapprocher d’un médecin. De plus, ils peuvent être des symptômes d’autres maladies.

Faire attention à certains signes

Quand faut-il se rapprocher d’un médecin alors ? Si vous ressentez quelques changements anormaux au niveau de votre corps, il faut contacter votre gynécologue pour éviter qu’ils n’engendrent un cancer du col de l’utérus. En effet, quelques signes peuvent alerter comme :

  • La présence de petits saignements vaginaux en dehors des périodes de règles ou après la ménopause ou encore après une douche vaginale ;
  • Des pertes anormales, c’est-à-dire de couleurs brunâtres ou rosées. Elles deviennent également plus abondantes et malodorantes.

Ils peuvent en général être causé par des microtraumatismes de différentes origines comme les rapports sexuels, les voyages, ….

Comment diagnostiquer le cancer du col de l’utérus ?

Si vous avez détecté des changements au niveau de votre corps, il est important de faire un examen gynécologique rapidement. De plus, le cancer du col de l’utérus évolue lentement et il présente des lésions précancéreuses. Aussi, afin de soigner ces lésions précancéreuses, il est nécessaire de procéder à un examen gynécologique et à un dépistage rapidement. Pour réaliser ce dépistage, le médecin pratique un frottis cervico-utérin consistant à faire des prélèvements des cellules qui se trouvent sur la surface du col. Ces cellules seront donc analysées pour détecter les différentes lésions précancéreuses ou la présence d’un cancer du col de l’utérus.

A part le frottis, pour diagnostiquer la maladie, le médecin pourrait également recourir à des biopsies. D’ailleurs, en cas d’anomalie au niveau du frottis, une colposcopie est pratiquée pour détecter différentes lésions au niveau du col.

cancer du col de l'utérus

Les différents traitements pour la maladie

Une fois la tumeur détectée, le professionnel de la santé prendra en compte deux éléments avant de poser le traitement approprié. De ce fait, il étudiera la tumeur en détails comme son emplacement, sa forme, sa taille, ou encore son stade. Puis, il étudiera aussi l’état de la personne malade. En fonction de son bilan, il proposera le traitement thérapeutique approprié. De plus, le traitement ne peut être effectué qu’une fois que le patient l’ait accepté. Différents traitements peuvent être recommandés comme la chimiothérapie, la radiothérapie ou encore la chirurgie. Ces trois peuvent être proposés individuellement ou ils peuvent être pratiqués ensemble. Par ailleurs, le soin apporté ne consiste pas toujours à éliminer la tumeur. Si celle-ci a largement évolué, le traitement pourra réduire les douleurs ou ralentir le développement de la tumeur.

Traiter le cancer du col de l’utérus avec la radiothérapie et la chimiothérapie

En entendant le mot tumeur ou le terme cancer du col de l’utérus, souvent le traitement qui vient en-tête est la chimiothérapie. Elle intègre différents traitements médicamenteux qui visent à détruire les cellules cancéreuses, à réduire la taille de la tumeur ou à éviter leur multiplication. La chimiothérapie utilise quelques molécules pour intervenir sur ces cellules cancéreuses. Parmi ces molécules anticancéreuses, il y a :

  • Les sels de platine qui freinent la multiplication des cellules cancéreuses ;
  • Le 5-FluoroUracile, connu aussi sous le nom de 5-FU, qui empêchent les tumeurs de se multiplier.

Un autre traitement est aussi conseillé, il s’agit de la radiothérapie. Elle cible une zone précise et tue les cellules cancéreuses via les rayonnements ionisants nécessitant de fortes énergies. Deux méthodes sont alors utilisées :

  • La curiethérapie connue comme une radiothérapie interne, est un traitement visant à poser un applicateur dans le vagin. Ici, la personne maladie est radioactive ;
  • La radiothérapie externe où le rayonnement se fait de l’extérieur.

Les différents traitements à base de chirurgie

Une chirurgie est en générale pratiquée afin de remédier aux tumeurs locales. Avec une intervention chirurgicale, la tumeur peut donc être retirée en totalité. Différents traitements chirurgicaux peuvent être pratiqués à savoir :

  • L’hystérectomie visant à retirer l’utérus uniquement ;
  • La colpo-hystérectomie élargie qui vise à retirer non seulement l’utérus, mais aussi la partie haute du vagin. C’est l’intervention chirurgicale la plus fréquente ;
  • La trachélectomie: il s’agit d’une opération permettant de retirer le col de l’utérus et de fermer l’utérus via un cerclage ;
  • L’ablation des réseaux ganglionnaires, comme son nom l’indique, elle consiste à retirer les réseaux ganglionnaires proches de l’utérus pour que le cancer du col de l’utérus ne se propage pas.

Sources:
https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=cancer-col-uterus-pm-symptomes-du-cancer-du-col-de-l-uterus
http://sante.lefigaro.fr/sante/maladie/cancer-col-luterus/quest-ce-que-cest-0

Vérifiez également

maladie de Paget du sein

La maladie de Paget du sein : symptômes et prévention

La maladie de Paget du sein est une maladie rare qui affecte habituellement les femmes …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *