fbpx

Le phénomène de l’hyperhidrose : description

Le corps humain est recouvert d’environ 4 millions de glandes sudoripares. Ces dernières produisent le liquide transparent qu’on nomme la sueur. Le corps produit la sueur afin d’aider à contrôler sa température. Il existe des éléments déclencheurs qui peuvent entraîner la production de sueur chez nous. Tels que l’exercice, les températures élevées, la peur, un état de nervosité ou l’embarras. Pour les individus atteints d’hyperhidrose, la quantité de sueur qui est produite est plus importante que la normale. La sudation peut même se produire lorsque la température ambiante est fraîche.

Qui sont touchés ?

Habituellement, le phénomène de l’hyperhidrose concerne les personnes de 25 à 64 ans. Mais il peut également survenir chez les personnes plus jeunes. Le résultat fréquent de cette affection est l’interruption des activités quotidiennes et le dérangement d’autres activités sociales. Parfois, les personnes ne demandent pas à un médecin de leur procurer un traitement car elles ne savent pas qu’il existe un traitement pour réduire la quantité de sueur produite.

Les causes

Le phénomène de l’hyperhidrose est provoqué par l’hyperactivité des glandes sudoripares. Il y a 2 types d’hyperhidroses : l’hyperhidrose focale et l’hyperhidrose généralisée.

L’hyperhidrose focale (ou hyperhidrose primitive)

Elle se produit uniquement sur une partie du corps. Comme les aisselles, les paumes, la plante des pieds, le visage, ainsi que d’autres régions. Certains facteurs génétiques peuvent jouer un rôle. En effet, de nombreuses personnes atteintes de cette affection ont des membres de leur famille qui en sont aussi atteints. L’hyperhidrose n’est pas contagieuse.

L’hyperhidrose généralisée (ou hyperhidrose secondaire)

Elle se nomme ainsi car la sudation immodérée se fait sur le corps entier. Elle est souvent due à une affection médicale, comme une affection chronique, une infection ou un désordre dérangeant l’équilibre hormonal normal de l’organisme. Par ailleurs, elle peut également être due à certains médicaments comme les antidépresseurs.

phénomène de l’hyperhidrose

Les symptômes et les complications

Le principal symptôme du phénomène de l’hyperhidrose est la sudation immodérée. Elle est capable d’affecter tout le corps ou uniquement certaines régions du corps telles que les aisselles, le visage, les mains ou les pieds. Etant donné qu’elle entraine une augmentation de la moiteur sur la surface des mains ou des autres parties du corps, ce trouble peut affecter la vie sociale d’une personne. Les personnes atteintes sont souvent gênées de montrer leurs mains, ou serrer quelqu’un dans leurs bras. Parfois, elles évitent certaines activités physiques en raison de la sudation immodérée. Ces gens ressentent fréquemment de l’humiliation et de la gêne. La sudation immodérée peut aussi empêcher une personne de bien faire son travail.

Diagnostic

Afin d’établir un diagnostic, le médecin vous fera subir un examen physique. Cela servira à déterminer la présence de sueur. Ensuite il effectuera des analyses médicales pour exclure certaines affections sous-jacentes pouvant causer l’hyperhidrose généralisée. Il est également possible de diagnostiquer cette affection en se basant sur votre histoire clinique de sudation excessive. Par ailleurs, le médecin peut aussi utiliser certaines analyses simples afin de  confirmer la présence de l’affection. Ces analyses sont composées de 2 tests communs :

Le test à l’iode-amidon

Le médecin applique une solution d’iode au niveau de la zone de sudation. Ensuite, il saupoudre de l’amidon et recherche une coloration violette ou bleu foncé. Cette couleur permet d’indiquer la région qui subit la sudation excessive.

Le test du papier

Le médecin place un papier spécial au niveau de la région où on observe la sudation excessive. Ensuite, la sueur est absorbée dans le papier et on pèse ce dernier. Après le test, le poids du papier indiquera la quantité de sueur absorbée.

Traitement

Il existe différents types de traitements, en particulier le phénomène de l’hyperhidrose focale ou localisée. Les principales formes de traitement comprennent :

Les médicaments appliqués sur la peau

Ces médicaments ont une concentration de sels d’aluminium plus élevées que les antiperspirants ordinaires. Ils servent à traiter les formes moins intenses d’hyperhidrose. Il se peut qu’une irritation se produise avec ce traitement. Par exemple : des sensations de piqûre et de brûlure.

Les médicaments pris oralement

Il est possible de recommander certains médicaments qui permettent de réduire la sudation. Et ce, en agissant sur les nerfs cholinergiques. Ces médicaments peuvent toutefois provoquer des réactions indésirables, notamment la constipation, la sécheresse de la bouche, des troubles urinaires, l’accélération du rythme cardiaque, ou encore la sédation.

La toxine botulique A

On utilise ce traitement pour le phénomène de l’hyperhidrose focale des paumes des mains ou des aisselles. Ce traitement nécessite l’injection d’un produit chimique dans la zone affectée. Cela bloquera les signaux des nerfs aux glandes sudoripares. Parmi les effets secondaires, il y a la douleur au lieu d’injection, des maux de tête et de la démangeaison.

Les interventions chirurgicales

On peut utiliser la destruction chirurgicale ou l’interruption des voies nerveuses. Cela amènera les glandes sudoripares à produire de la sueur chez les individus qui ne répondent pas aux autres traitements. Les risques associés à la chirurgie sont notamment l’infection, les saignements, ainsi que certaines lésions nerveuses.

L’ionophorèse

Pour ce traitement, on submerge la zone atteinte dans l’eau et on passe un courant électrique dans l’eau. La charge électrique affecterait la production de sueur par les glandes. Les effets secondaires sont le détachement et la sécheresse de la peau.

Sources:
https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=hyperhidrose_pm
https://www.allodocteurs.fr/bien-etre-psycho/beaute-soins-du-corps/transpiration/chat-transpiration_4159.html

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vérifiez également

cancer du sang

Les facteurs de risques et les traitements du cancer du sang

Les cancers du sang ou hémopathies malignes correspondent à un développement anormal des cellules du …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *