Accueil / Santé / Le point sur l’ostéoporose

Le point sur l’ostéoporose

L’ostéoporose est une affection qui touche plus de femmes que d’hommes. A ses débuts, elle peut passer inaperçue. Mais, à termes, cette maladie peut devenir contraignante, voire invalidante, pour la personne atteinte. Effectivement, l’ostéoporose augmente le risque de fractures et de chutes. Considérée par certains comme une épidémie silencieuse, l’ostéoporose toucherait pas moins de 4 millions de Françaises contre 1,5 million de Français. Quels sont les symptômes de cette maladie ? Quel est le profil type de la personne risquant l’ostéoporose ? Quelles sont les meilleures préventions pour minimiser le risque de souffrir de cette maladie ? Découvrez dans ce qui suit toutes les réponses à ces questions.

L’ostéoporose, c’est  quoi ?

L’ostéoporose est une affection touchant le squelette. Elle est caractérisée par la baisse progressive mais généralisée de tissu osseux chez la personne atteinte. On parle aussi de déminéralisation osseuse. Cette maladie entraîne la raréfaction de la trame protéique. Et, l’insuffisance de cette dernière empêche une fixation correcte des minéraux (comme le calcium et le phosphore) sur les os, les rendant plus fragiles. Cette situation favorise l’apparition des fractures.

Qui sont les personnes à risque et pourquoi ?

Le risque d’être atteinte d’une ostéoporose n’est pas le même pour tout le monde. Cette affection touche, en effet, certaines personnes plus que d’autres. Les personnes à risque sont celles âgées de plus de 65 ans. Aussi, les femmes serraient plus nombreuses à souffrir de cette maladie que les hommes. Cela est lié au fait que la femme est sujette à la ménopause. Par rapport à cela, il existe divers types d’ostéoporose.

Les deux types d’ostéoporose

On distingue actuellement deux grands types d’ostéoporose : l’ostéoporose primitive et l’ostéoporose secondaire.

  • L’ostéoporose primitive – elle est très fréquente. Cette affection peut être sénile pour les hommes et les femmes après l’âge de 75 ans, post ménopausique lorsque la femme dépasse le cap des 55 ans et idiopathique chez les hommes encore jeunes.
  • L’ostéoporose secondaire – cette forme de la maladie est plus rare. Elle peut avoir une relation avec une immobilisation prolongée dans le temps ou encore avec des maladies endocriniennes comme l’acromégalie, l’hyperthyroïdie, l’hypogonadisme, le diabète, les maladies rénales, les maladies rhumatismales ou encore les maladies digestives.

Les symptômes de l’ostéoporose

Cette affection des os ne présente pas de symptômes particuliers. Il n’y a donc pas de fièvre et d’amaigrissement chez la personne atteinte d’ostéoporose. Néanmoins, elle peut être reconnue par les conséquences. Ainsi, les fractures spontanées faisant suite à un traumatisme léger doit vous alerter. En général, ces fractures se situent au niveau du poignet, des vertèbres ou encore du col du fémur. Un autre signe auquel vous devez aussi faire attention est la réduction de la taille. Elle est surtout provoquée par les vertèbres qui s’affaissent. Entraînant une courbature du dos. La personne malade peut, à ce moment, ressentir des douleurs au dos.

Cette absence quasi-totale de symptôme a d’ailleurs value à la maladie certaines appellations comme le « mal silencieux » ou « voleur silencieux » par exemple.  

Comment diagnostiquer l’ostéoporose ?

L’ostéoporose peut être diagnostiquée selon deux méthodes bien distinctes :

  • La radiographie : celle-ci peut montrer des os pâles et transparents. Ce qui signifie que la personne est atteinte d’ostéoporose. Elle révèle aussi les tassements des vertèbres que peut provoquer la maladie.
  • L’ostéodensitométrie : cette pratique correspond à un examen au cours duquel la densité des os est mesurée. Elle permet aussi de connaître le contenu osseux en termes de minéraux.

Que faire pour prévenir l’ostéoporose ?

Pour ne pas à subir les effets néfastes de l’ostéoporose, notamment la survenue de factures spontanées, vous pouvez très bien adopter certaines habitudes. Ci-après donc quelques astuces pour prévenir l’ostéoporose et éviter tous les troubles et gênes qu’elle peut occasionner :

  • Se mettre au sport : une à deux heures de marche par jour peut vous aider à prévenir l’ostéoporose. Les activités physiques sont réputées pour leur propriété à retarder la déperdition osseuse. Attention cependant à ne pas trop vous surentraîner. Cela risquerait en effet de causer d’autres complications ;
  • Adopter une bonne hygiène alimentaire : vous devez privilégier les laitages et les végétaux bourrés de calcium pour la santé de vos os. N’oubliez pas non plus la viande et le poisson ;
  • Opter pour de la kinésithérapie : cette solution est facultative, mais peut vous être d’une très grande aide pour préserver la robustesse de vos os ;
  • Eviter de s’aliter trop longtemps ;
  • Prévenir les chutes : vous pouvez par exemple aménager l’intérieur de votre maison de manière à ce qu’aucun meuble ni aucune pièce ne représente aucun élément qui peut favoriser la chute ;
  • Protéger la hanche : pour les personnes de plus de 65 ans, une fracture de la hanche peut vite survenir à la suite d’une chute si elles sont atteintes d’ostéoporose. Ainsi, opter pour le port de protecteurs de hanche est une solution très efficace pour prévenir les fractures de hanche. Ce type d’équipement permet d’ailleurs de diminuer le risque de 70% environ.

Outre l’adoption d’une bonne hygiène alimentaire et de bonnes habitudes de vie, certains médicaments peuvent aussi vous aider à prévenir l’ostéoporose. Il peut s’agir de calcium, vitamine D, biphosphonates, ranélate de strontium. Vous pouvez également opter pour les traitements hormonaux. Cependant, il  faut toujours consulter votre médecin traitant. Il saura vous suggérer la meilleure solution de prévention la plus adaptée à votre état de santé.

Références:


Vérifiez également

Mal de gorge : comment le soulager rapidement ?

Avec un mal de gorge, on a du mal à parler, à respirer ou à …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *