fbpx

Les trémulations du nouveau-né – c’est quoi et quelles en sont les causes ?

Tous les jours, les nouveau-nés ne cessent de surprendre leurs parents par des gestes bizarres. Les trémulations font partie des comportements pouvant déstabiliser les parents. Il s’agit des petits tremblements, déclenchés par un mouvement soudain ou un cri. Elles disparaissent lorsque la position du bébé change ou lorsqu’une personne tient dans sa main le segment du membre concerné.

Ce qu’il faut savoir à propos de ces petits tremblements ?

Chez le nouveau-né et le jeune nourrisson, il existe des manifestations myocloniques et toniques qui surviennent au cours du sommeil. En l’absence d’enregistrement EEG, les parents peuvent les confondre aux manifestations épileptiques dont les trémulations du nouveau-né en font partie. Il s’agit des petits tremblements involontaires durant la tétée, le bain ou le change. Les tremblements peuvent aussi se manifester lorsqu’il pleure ou qu’il a froid. Ils se traduisent par des contractions rapides des muscles pouvant toucher une partie ou la totalité du corps. Un mouvement soudain ou un cri peuvent aussi les déclencher. Toutefois, les parents ne doivent jamais s’inquiéter. Ces tremblements sont liés à la maturation de son système nerveux. Il suffit de plier ses bras ou ses jambes pour les atténuer. Si les trémulations persistent, il faut consulter un médecin pour détecter un éventuel trouble.

Trémulations du nouveau-né – les principales causes

En général, les trémulations sont dues à l’immaturité du système nerveux bébé. Elles devront disparaître spontanément en quelques jours ou semaines, lorsque le système nerveux du bébé se développe. Toutefois, il peut arriver que les trémulations persistent et deviennent plus fréquentes. Elles peuvent indiquer une hypocalcémie et il faut procéder à une prise de sang pour contrôler la calcémie du bébé. Outre le manque de calcium, le manque de sucre dans le sang peut aussi causer les petits tremblements. Cela peut également se produire lorsque la maman du bébé prenait un médicament durant la grossesse.

Trémulations du nouveau-né – Quand faut-il s’inquiéter ?

En général, les trémulations du nouveau-né ne présentent aucun danger majeur pour le bébé. Par contre, elles peuvent poser un problème majeur si elles deviennent plus fréquentes et plus intenses. D’autres problèmes similaires peuvent aussi se manifester chez les nouveau-nés, à savoir :

  • Les myoclonies d’endormissement,
  • Les manifestations phasiques du sommeil exagérées,
  • Les myoclonies du sommeil profond du nouveau-né
  • L’eeg de veille et de sommeil.

Myoclonies d’endormissement – c’est quoi ?

Comme les trémulations du nouveau-né, les myoclonies d’endormissement sont aussi fréquentes chez les nourrissons. Comme leur nom l’indique, elles se produisent durant le sommeil, lorsque le bébé s’endort. Violentes et répétées, elles empêchent les nourrissons de s’endormir. Pour qu’ils puissent s’endormir tranquillement, il est recommandé de maintenir ses membres supérieurs.

Les manifestations phasiques du sommeil exagérées – ce qu’il faut savoir

Ces manifestations concernent les nourrissons qui présentent un dysfonctionnement du tronc cérébral. Ils se caractérisent par des symptômes particuliers dont :

  • Des mouvements oculaires, anormalement amples et rapides,
  • Une respiration très haletante,
  • Des secousses segmentaires, très amples qui s’associent souvent à des myoclonies des paupières,
  • Des sursauts importants.

Très souvent, les parents confondent ces signes à ceux des manifestations épileptiques. Pour soulever les doutes, un rendez-vous chez le pédiatre s’impose.

Les myoclonies du sommeil profond

Assez rare que les trémulations du nouveau-né, les myoclonies du sommeil profond concernent particulièrement les nouveau-nés normaux. Elles apparaissent dès les premières heures de la vie du bébé. Ce dernier va présenter des myoclonies amples, lentes pendant quelques secondes et qui vont se reproduire plusieurs fois par jour.

L’EEG de veille et de sommeil

Il s’agit d’une manifestation bénigne, qui s’estompe en quelques semaines et disparaît avant le sixième mois. Les parents doivent apprendre à reconnaître ce syndrome pour faire la différence avec les épisodes de convulsions. Même s’il s’agit d’un syndrome bénin, il faut donner un traitement adapté au bébé pour prévenir les complications.

les trémulations du nouveau-né

Trémulations et convulsions du nouveau-né – quelles différences ?

Les particularités des convulsions du nouveau-né

Chez les nouveau-nés, les convulsions passent souvent inaperçues. La révulsion oculaire et la fixité insolite du regard constituent les principaux signes. D’autres symptômes peuvent également se manifester :

  • Une succession de grimaces,
  • Des clignements de paupières,
  • Un mouvement de mâchonnement,
  • Un accès brutal de pâleur ou de cyanose,
  • Des petits mouvements arythmiques des doigts,
  • Des mouvements inhabituels des membres.

Les traitements

Les causes et les facteurs de risque sont multiples : les intoxications maternelles, l’intoxication directe du nouveau-né, l’hypoglycémie, l’hypocalcémie et les méningites bactériennes. D’autres problèmes comme l’embryofœtopathies, les malformations cérébrales et l’anoxie néonatale peuvent aussi causer les convulsions du nouveau-né. Pour le traitement, il faut procéder à des examens pour identifier les causes et corriger l’anomalie. Selon les causes, le médecin peut prescrire une injection de glucose, de calcium, de vitamine B6 et de magnésium. Cela permet de traiter les trémulations du nouveau-né et les autres causes curables des convulsions

Sources
https://www.topsante.com/Landing-Pages/tremulations-tout-savoir
https://sante.lefigaro.fr/sante/traitement/neuroleptiques-butyrophenones/grossesse-allaitement

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vérifiez également

démangeaisons de la paume

Pourquoi ressent-on des démangeaisons de la paume ?

Les démangeaisons de la paume sont généralement provoquées par des affections cutanées courantes. Cependant, elles …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *