fbpx

Pourquoi il ne faut pas arracher les poils du nez ?

Les poils du nez protègent la cavité nasale des particules étrangères pouvant s’y infiltrer. Il y a toutefois d’autres raisons que tout le monde doit savoir pour arrêter d’arracher les poils du nez.

Arracher les poils du nez – une mauvaise idée pour votre santé

Ils peuvent gêner lorsqu’ils sont trop longs, mais cela ne signifie pas pour autant qu’il faut arracher les poils du nez. Les poils du nez servent de barrière contre les microbes et la poussière. C’est grâce à ces poils que ces derniers ne parviennent pas jusqu’aux poumons.

Avant de se propager dans les voies respiratoires inférieures, l’air qu’on inspire doit être réchauffé et humidifié. Sont impliqués dans ces voies respiratoires inférieures :

  • Les bronches
  • La trachée
  • Les bronchioles
  • Les alvéoles

C’est dans les fosses nasales que le conditionnement thermique et hygrométrique de l’air a lieu. De leur côté, les fossettes de narine s’occupent du filtrage de l’air afin d’empêcher les particules étrangères indésirables d’atteindre les voies respiratoires inférieures. Elles sont tapissées de poils et d’un filtre dont les fosses nasales. Le fait d’arracher les poils du nez ou plus précisément les poils des fossettes de narine vont alors vous exposer aux risques d’allergies et d’intoxications chroniques dues à des particules environnementales.

Les risques d’infection

Les personnes qui ont l’habitude d’arracher les poils du nez sont plus susceptibles de souffrir d’une infection à staphylocoque doré. Les plus fréquentes sont :

  • Le paranis
  • Le furoncle
  • L’anthrax cutané
  • L’intoxication aiguë alimentaire
  • L’infection postopératoire
  • La pneumonie
  • L’endocardite aiguë
  • L’encéphalite
  • La méningite
  • La septicémie
  • L’infection liée à un cathéter veineux

L’infection staphylocoque doré n’est pas très facile à traiter.  Chaque cas nécessite un traitement spécifique avec le bon antibiotique. De plus, les staphylocoques dorés sont presque insensibles aux antibiotiques. Le médecin traitant doit alors en choisir un en fonction du type d’infection.

Arracher les poils du nez – quel rapport avec le staphylocoque doré ?

Le staphylocoque doré est une bactérie dont l’affinité est très particulière. Si un individu se prend du plaisir à arracher les poils du nez, cette bactérie trouvera refuge dans les fossettes de narine. Elle peut également être présente dans d’autres endroits comme les aisselles et l’anus. Cette bactérie est responsable de l’inflammation du follicule pileux traumatisé qui conduira à une infection à staphylocoque doré. Parfois, l’infection peut être bénigne, mais elle peut aussi s’envenimer et dans certains cas, elle est mortelle.

arracher les poils du nez

Que faire si on ne peut pas arracher les poils du nez ?

Comme on vient de le voir, arracher les poils du nez est une très mauvaise idée. Ces poils peuvent parfois déborder, aussi bien chez les hommes que les femmes. Que faire dans ce cas ?

Poils du nez – et si on ne les arrache pas !

Si arracher les poils du nez est une nécessité, les épiler n’est pas la meilleure façon de le faire. En effet, c’est douloureux même si vous le faites rapidement. Mais qui vous dit que vous devez souffrir pour vous en débarrasser efficacement ? En effet, il existe plusieurs façons de se débarrasser des poils disgracieux tout en évitant les risques d’une maladie due à leur absence.

S’ils dépassent les narines, il vaut mieux les couper. Utilisez des ciseaux à bouts recourbés ou à bouts ronds pour ce faire. Coupez uniquement les plus longs et ne prenez pas le risque de vous blesser en voulant couper aussi ceux qui se trouvent dans la cavité nasale. N’oubliez pas qu’il faut bien que des poils filtrent les bactéries lorsque vous inspirez l’air. Si vous avez un miroir grossissant, n’hésitez pas à vous en servir pour éviter les blessures. N’oubliez pas de bien désinfecter votre ciseau avant de vous en servir.

Autres moyens d’arracher les poils du nez

Au cas où vous n’êtes pas très convaincu de l’utilisation des ciseaux pour arracher les poils du nez qui débordent, vous pouvez  utiliser une tondeuse. Les risques d’accidents sont très faibles puisqu’il existe des modèles adaptés à l’enlèvement des poils du nez et des oreilles. Pour ce faire, il suffit d’insérer la tondeuse dans la narine et l’activer pour tondre les poils. Vous devez uniquement nettoyer vos cavités nasales avant de passer à la tonte.

Bref, vous n’êtes pas obligé d’arracher les poils du nez même s’ils vous gênent sur le plan esthétique ou fonctionnel. Il suffit de les couper et même si vous utilisez une tondeuse, évitez de les enlever en entière pour empêcher les bactéries et autres particules d’atteindre les voies respiratoires inférieures. Ne partagez pas non plus votre tondeuse avec une autre personne pour éviter toute contamination entre utilisateurs. N’oubliez jamais de désinfecter la tête de la tondeuse après chaque utilisation. Il faut quand même préciser que si les poils du nez ne vous embarrassent pas, gardez-les et évitez de les arracher pour votre bien-être.

Sources:
https://www.francetvinfo.fr/sante/psycho-bien-etre/comment-se-debarrasser-des-poils-de-nez-disgracieux_3109445.html
https://www.lexpress.fr/tendances/soin-homme/la-chasse-aux-poils-de-nez_1302046.html

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vérifiez également

les coups de soleil

Huile essentielle pour les coups de soleil : les bienfaits

Le fait de trop s’exposer à la lumière du soleil risque de submerger le système …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *