fbpx
Accueil / Santé / Qu’est-ce que le pied d’athlète ?

Qu’est-ce que le pied d’athlète ?

Le pied d’athlète est une infection à champignon. Elle touche généralement la peau qui se trouve entre les orteils. Des rougeurs vont apparaître aux creux des plis, puis la peau se met à sécher et peler. En Amérique du Nord, 10 à 15% des adultes auront un pied d’athlète, au moins une fois au cours de leur vie. Si on ne le traite pas adéquatement, les récurrences seront fréquentes. Son appellation provient du fait que les sportifs en sont souvent victimes. La transpiration des pieds est favorable à la prolifération des champignons. C’est-à-dire, l’humidité, la chaleur et l’obscurité. De plus, marcher pieds nu sur un plancher mouillé augmente le risque de contracter cette infection. Toutefois, les sportifs ne sont pas forcément les seules victimes du pied d’athlète.

La cause du pied d’athlète

Les champignons parasites responsables du pied d’athlète font partie de la famille des dermatophytes. Ils peuvent également provoquer d’autres infections fongiques de la peau. Ces champignons sont de taille microscopique et se nourrissent des tissus morts de la peau. Dans la majorité des cas, l’un des 2 espèces suivant en est la cause : le Trichophyton mentagrophytes ou le Trichophyton rubrum.

Quels sont les complications possibles ?

L’onychomycose

S’il n’est pas correctement traité, le pied d’athlète peut s’étendre, jusqu’à atteindre les orteils. L’infection deviendra alors plus difficile à traiter. Les ongles vont s’épaissir et changer de couleur.

La cellulite bactérienne

Il s’agit de la complication la plus grave. En effet, la cellulite bactérienne est une infection de la couche profonde de la peau. Et ce, par des bactéries, souvent du genre staphylocoque ou streptocoque. Le pied d’athlète est justement l’une de ses principales causes.  Il peut provoquer une ulcération de la peau. Ce qui va permettre la pénétration d’autres micro-organismes dans notre corps. La cellulite bactérienne crée une enflure et une rougeur de la peau, qui deviennent sensibles. Par ailleurs, cette infection peut s’étendre du pied à la cheville, jusqu’à la jambe. Elle est accompagnée par de la fièvre et des frissons. La cellulite bactérienne peut être très grave. Ainsi, si ces symptômes apparaissent, il faut immédiatement consulter un médecin.

Les symptômes du pied d’athlète

Il peut se présenter sous différentes apparences, en fonction de la personne, et être plus ou moins étendu.

  • La peau située au niveau des orteils se fendille et pèle. Au fur et à mesure que l’infection progresse, les petites peaux blanches deviennent de plus en plus nombreuses ;
  • Une très mauvaise odeur se dégage parfois des pieds ;
  • Parfois, l’infection atteint ma plante du pied ;
  • On constate des rougeurs au niveau de la zone infectée, ainsi qu’une sensation de brûlure ;
  • De petites cloques remplies de liquides apparaissent parfois.

Remarque

La plupart des personnes ne remarquent même pas qu’elles ont contracté le pied d’athlète. Cela est dû au fait qu’il n’y a aucun inconfort pour mettre la puce à l’oreille. Par contre, après avoir examiné la peau entre les orteils, les signes sont évidents.

Les personnes à risque et les facteurs de risque du pied d’athlète

Les personnes à risque

  • Les hommes ;
  • Les individus qui souffrent d’hyperhidrose ou transpiration excessive;
  • Les personnes diabétiques ;
  • Les individus atteints d’eczéma atopique ;
  • Les personnes ayant un système immunitaire affaibli. Ces personnes luttent plus difficilement contre les infections : les porteurs du VIH, les diabétiques, les personnes victimes d’une maladie chronique ou grave, notamment le cancer.

Les facteurs de risque

  • Le fait de porter des chaussures trop serrés, ou en plastique ou en vinyle. Ces types de chaussures créent un environnement humide ;
  • Une mauvaise hygiène des pieds;
  • Le fait de marcher pieds nus sur les planchers souvent mouillés.

pied d’athlète

Comment prévenir le pied d’athlète

Il existe quelques mesures préventives qui permettent de prévenir l’infection et de diminuer le risque de récidive :

  • Suivez correctement le traitement prescrit par votre médecin. Le champignon peut demeurer présent même si les symptômes ont disparus ;
  • Le meilleur moyen de prévenir le pied d’athlète est d’avoir une bonne hygiène corporelle. Séchez bien vos pieds et vos orteils après vous être lavé ou à la sortie de la piscine. Évitez aussi de partager votre serviette avec d’autres personnes ;
  • Lorsque vous vous baladez dans un lieu public avec un sol mouillé, portez des sandales de plage. ;
  • Privilégiez les chaussettes de laine ou de coton car ces derniers absorbent bien l’humidité ;
  • Mettez des chaussures qui offrent une bonne ventilation et évite de porter les même tous les jours ;
  • Les bains de soleils aident à garder des pieds bien au sec.

Les traitements médicaux du pied d’athlète

L’auto traitement à l’aide d’antifongiques topiques peut aider à traiter l’infection. Dans le cas où aucune amélioration n’est visible, demandez l’avis d’un médecin. En plus des traitements médicamenteux, il est primordial d’adopter les mesures d’hygiènes adéquates. La durée du traitement varie entre 2 à 4 semaines. L’important est d’appliquer le traitement durant la durée indiquée, même si les symptômes ont disparu. Les antifongiques provoquent une guérison dans 70 à 80% des cas. Par ailleurs, s’il y a récidive, il faut reprendre le traitement. Si l’hygiène de vos pieds est inadéquate, il y a de fortes chances que l’infection revienne, même après le traitement.

Sources:
https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=pied_athlete_pm
https://sante.journaldesfemmes.fr/quotidien/2538252-mycose-pieds-d-athlete-orteil/

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vérifiez également

hyperacousie

Quand est-ce qu’on parle d’hyperacousie ?

L’hyperacousie décrit une hypersensibilité auditive spécifiquement discriminante. L’individu atteint présente des « intolérances » à des bruits …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *