Accueil / Libido / Slow sex, ralentir la cadence pour faire monter le plaisir féminin!

Slow sex, ralentir la cadence pour faire monter le plaisir féminin!

Il est connu que même si l’homme et la femme ont le même besoin en termes de vie sexuelle, le plaisir masculin et le plaisir féminin ne sont pas semblables dans la mesure où les femmes ont besoin de plus de temps pour atteindre l’orgasme. Ne vous inquiétez pas chers messieurs, il existe de nombreuses solutions pour lesquelles vous pouvez opter afin de satisfaire pleinement votre partenaire. D’ailleurs, il existe actuellement le concept de « slow sex » destiné à faire durer plus longtemps les ébats sexuels pour, justement, augmenter le désir et le plaisir féminin. Envie d’en savoir un peu plus à propos de cette pratique qui devient de plus en plus tendance ? Trouvez les informations essentielles à retenir dans les prochains paragraphes.

C’est quoi le slow sex ?

Si l’on se réfère à une explication plus simplifiée de ce concept, vous devez entendre par slow sex le fait de prendre vraiment votre temps pour apprécier le moment d’intimité passé avec votre conjoint ou votre partenaire. Il s’agit d’une pratique venu tout droit d’Italie. Le slow sex est né de la constatation selon laquelle, la société actuelle a tendance à tout vivre et à tout faire en accéléré.

En d’autres termes, le slow sex revient à faire l’amour plus lentement. Cela vous permettrait alors de prendre conscience de toutes les sensations que ce moment privilégié passé avec votre moitié vous procure. Dans cette pratique, l’obligation de performance n’a pas sa place. Vous pouvez donc passer un peu (ou beaucoup) de temps à vous caresser mutuellement, à vous masser, à vous parler ou tout simplement à vous regarder.

En quoi consiste-t-il et comment s’y prendre ?

Ce qu’il faut surtout retenir du slow sex  c’est ce fait de prendre son temps pour faire l’amour, voire d’adopter une sexualité au ralenti. Pour cela, vous avez divers moyens et diverses manière pour y parvenir :

  • La bonne ambiance

Contrairement aux pratiques dites « quickies », le slow sex nécessite une bonne préparation, et ne se fait donc pas à l’improviste. Comprenez par-là que les deux partenaires doivent être dans les bonnes conditions mentales, consacrer un temps qui convient à chacun d’eux pour ne pas être dérangé. Vous pouvez ainsi couper votre téléphone, vous déconnecter d’Internet et éteindre votre mail ou encore coucher les enfants ou les faire garder. Ensuite, vous pouvez mettre en place une ambiance romantique (tamiser la lumière, faire passer une musique de fond sensuelle,…).

  • Bannir les automatismes

Chez certains couples, notamment ceux qui sont en relation depuis de nombreuses années, la routine peut s’installer dans la vie sexuelle. Il peut alors arriver que les deux partenaires ne fassent pas attention à ce qu’ils font, tant les gestes sont automatiques. Mais dans le cadre du slow sex, vous devez changer vos habitudes sexuelles. Vous pouvez par exemple, au lieu d’adopter le « schéma classique » auquel vous vous êtes habitué, opter pour une petite séance de strip-tease, ou encore par un massage érotique. Le but est ici de vous faire sortir de votre zone de confort afin que vous puissiez accorder l’attention nécessaire à chacun de vos gestes.

  • Se focaliser sur le désir de son partenaire

Lorsqu’il est question de slow sex, vous devez aussi retenir qu’il ne faut pas que vous vous focalisez sur l’orgasme ou sur la pénétration. Portez  plutôt votre attention sur le ressenti de votre partenaire ainsi que le vôtre. Rappelez-vous que chaque geste que vous effectuez et chaque acte préliminaire auquel vous vous adonnez est important. N’hésitez donc pas à stimuler certaines zones érogènes de votre partenaire pour faire durer le plus longtemps possible. S’y attarder est d’ailleurs très conseillé en matière de slow sex jusqu’à ce que le désir de votre partenaire monte progressivement. Ce qu’il faut que vous reteniez est qu’il ne faut pas envisager la relation sexuelle comme un simple moyen de parvenir à l’orgasme.

slow sex

Quels avantages tirer de cette pratique ?

En pratiquant le slow sex, les partenaires ont l’occasion d’être attentif à l’autre. Outre cela, le fait de ralentir la cadence profite plus aux femmes. Il faut, en effet, reconnaître que les femmes ont besoin de plus de temps pour atteindre l’orgasme. Cela est d’ailleurs assez difficile lorsque le rapport sexuel ne dure que quelques minutes. Le plus gros avantage du slow sex est donc ce fait d’accorder aux femmes le temps suffisant pour faire progresser leur désir. Cette pratique permet également de solidifier la relation du couple en leur permettant de mieux se connaître et de mieux se focaliser sur les attentes, les besoins et le ressenti de l’autre. Cette manière d’appréhender le sexe permet également de libérer les hommes de cette obligation de performance qui pèse sur eux depuis la nuit des temps.

Un moyen de faire varier les plaisirs

En plus de vous permettre de savourer et de profiter d’une jouissance de qualité, le slow sex est également un moyen pour le couple de faire varier les plaisirs et de raviver le désir. A cet effet, il s’agirait plutôt d’une pratique ponctuelle. Vous vous demandez alors quel serait le mieux en matière de pratique sexuelle ? Eh bien, vous devez tout simplement retenir qu’il est nécessaire d’alterner le quickie et le slow sex pour varier et pimenter sa sexualité. De cette manière, femmes et hommes y trouveront leur compte. Il importe tout simplement de savoir déterminer le moment opportun pour chaque pratique.

Sources:
http://www.doctissimo.fr/sexualite/diaporamas/kamasutra-slow-sex
https://www.passeportsante.net/sexualite-g159/Fiche.aspx?doc=slow-sex

Vérifiez également

cunnilingus

Cunnilingus, attention à ce que vous risquez d’attraper

Le cunnilingus est très prisé chez les amateurs de sexe. Il procure un plaisir intense. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *