fbpx
bruits du corps

10 bruits du corps auxquels vous devez prêter attention

Etre à l’écoute de son corps, au sens propre comme au sens figuré, c’est garantir sa santé. Figurez-vous que votre corps émet diverses sortes de sons qui sont tout à fait normaux. Toutefois, certains bruits du corps doivent vous alerter car ils peuvent témoigner d’une pathologie dont vous souffrez. Si vous remarquez certains des bruits anormaux du corps suivants, il est préférable d’aller consulter un professionnel de la santé. C’est une bonne façon de prévenir ou d’arrêter l’évolution de certaines maladies.

Des craquements d’articulations

Des articulations qui craquent sont assez fréquentes. Ces bruits sont, en général, anodins. Ils s’expliquent par le renouvellement du liquide contenu à l’intérieur des articulations. Ainsi, si vous avez des craquements de doigts de temps en temps, c’est tout à fait normal. Toutefois, des craquements d’articulations fréquents, accompagnés de douleurs, font partie des bruits du corps qui doivent retenir votre attention. Notamment, lorsque vous avez passé le cap des 45 ans ou que vous faites une activité physique qui sollicite trop vos articulations (comme les genoux, les coudes, les poignets,…). Il vous faut donc consulter votre médecin. Ce dernier va effectuer une radio pour savoir l’origine des craquements et des douleurs. Il peut, en effet, s’agir d’une arthrose.

Des bourdonnements dans les oreilles

Autres bruits du corps auxquels vous devez prêter attention sont les bourdonnements dans les oreilles. Ce son peut résulter de la circulation du sang à travers votre veine jugulaire et l’artère carotide qui se trouvent tout juste derrière l’oreille. Il devient plus perceptible lorsque votre oreille est bouchée et que vous n’entendez plus les bruits externes. Si, par contre, votre oreille n’est pas bloquée et que vous entendez ces bourdonnements durant le jour, il se pourrait que vous ayez une infection ou que vous souffriez d’acouphènes. Une autre possibilité est aussi que vous avez la trompe d’Eustache congestionnée. Pour en avoir le cœur net, n’hésitez pas à consulter un professionnel. Il pourra vous proposer le meilleur décongestionnant à utiliser.

Un sifflement du nez lors de la respiration

Vous n’êtes pas enrhumé, mais vous avez le nez qui siffle en permanence ? Ce bruit s’aggrave lorsque vous attrapez un rhume ou une bronchite ? Vous devez faire attention et optez de suite à une consultation ORL. Le sifflement nasal, lorsqu’il est permanent, peut être causé par un obstacle tels les polypes.

Un sifflement au niveau des poumons

A l’inspiration comme à l’expiration, vos poumons ou ceux de votre bébé ne cessent de siffler ? Cela fait partie des bruits du corps qui doivent vous alarmer. Ce bruit anormal peut, en effet, être le signe d’une infection pulmonaire, d’une bronchiolite ou encore de l’asthme chez les tous petits. Outre cela, vous devez savoir que ce son peut apparaître lorsqu’ un enfant a avalé un corps étranger. Quoi qu’il en soit, en cas de sifflements respiratoires, vous devez toujours consulter votre médecin.  

Gargouillement et douleur au ventre

Le gargouillement de votre ventre après un repas est un phénomène tout à fait naturel. Il s’agit d’air et de fluide qui traversent votre tube digestif. Lorsque votre ventre est vide, ces bruits correspondent à vos intestins qui nettoient les résidus de nourritures. Si, toutefois, le gargouillement de ventre est accompagné de douleurs, de crampes voire de nausées, n’attendez pas pour consulter votre médecin. Il peut s’agir d’une obstruction intestinale.

Un ventre devenu silencieux

A côté des gargouillements douloureux du ventre, l’absence de bruit est aussi un signe à ne pas négliger. Effectivement, d’après les spécialistes, ce non-bruit peut signifier que vous souffrez d’une occlusion intestinale. En parallèle, vous pouvez souffrir de crampes abdominales, de gaz ou d’incapacité à faire caca.  

Le hoquet

En lui-même, le hoquet ne fait pas parti des bruits du corps inquiétants. Même si son origine n’est pas encore connue jusqu’à maintenant, les scientifiques s’accordent sur le fait que certains facteurs favorisent son apparition. Tel est par exemple le cas de la prise de médicaments ou encore le fait de manger vite. Toutefois, vous devez vous inquiétez lorsque vous avez le hoquet durant plus de 48h, sans interruption.

Craquement de la mâchoire

Une mâchoire qui craque doit immédiatement vous alerter. Cela pourrait, en effet, être le signe d’un dysfonctionnement de l’articulation temporo-mandibulaire appelé aussi syndrome de Costen. Une mâchoire qui claque peut aussi être associée à divers autres symptômes comme des bourdonnements, des maux de tête ou encore une limitation de l’ouverture de votre bouche. Dans tous les cas, le meilleur moyen de savoir ce que vous avez est de faire un saut chez le médecin.

Des grincements de dents

Votre enfant ne cesse de grincer des dents ? Ce phénomène se rapporte au bruxisme. Si le bruit survient de temps en temps, vous ne devez pas vous inquiéter. Cependant, s’il est très fréquent, vous devez vite consulter un chirurgien-dentiste. Plus intense durant la nuit, le grincement de dents peut, à terme, conduire à certaines complications. Ces dernières concernent surtout les dents (en abîmant l’émail) et les articulations.

Un ronflement trop bruyant

Le ronflement peut toucher tout le monde et ne constitue pas un trouble de santé. Toutefois, lorsqu’il est trop tapageur, il entre dans la catégorie des bruits du corps à surveiller de près. Le ronflement peut, d’ailleurs, être un signe du syndrome d’apnée obstructive du sommeil ou SAOS. Lorsqu’il est accompagné d’arrêts respiratoires, de maux de tête, de somnolence ou encore des troubles de la mémoire, il est préférable d’aller consulter.

Références:


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.