fbpx
Accueil / Libido / Attention, le nombril est une zone érogène également !

Attention, le nombril est une zone érogène également !

Le nombril, situé en plein centre du corps, n’assure aucune fonction vitale particulière dans l’organisme. Son rôle s’est arrêté à la naissance. D’une valeur plutôt affective que physiologique, il se trouverait au centre de diverses sensations.

Le mythe du nombril

Dans bon nombre de croyances religieuses, il représente la continuité de la vie. La Bible le mentionne dans l’Ancien Testament et le compare à une coupe remplie de vin. De même, il se rattache aux divinités de la beauté des civilisations antiques.

Il inspire par la suite divers auteurs, poètes et philosophes. Il figure même dans le Kama Sutra.

Symbole du lien qui unit la mère et son enfant, c’est une partie de l’organisme revêt un caractère sacré. Il rappelle la vie à l’intérieur de l’utérus de la mère et les neuf mois de grossesse. Il représente aussi la naissance et la coupure du cordon ombilical. Cette relation mère-enfant lui a valu une image de tabou jusqu’aux années 1950. À partir de cette période, cette partie devient un symbole de beauté et d’érotisme. Il fait l’objet d’œuvres littéraires et cinématographiques. Certaines stars de sexe féminin attribuent en partie leur succès à l’attrait de leur nombril.

Une pratique de voyance, l’omphalomancie établit ses prédictions par observation du nombril. La lecture repose sur la forme du nombril. Celle-ci informe sur l’état d’esprit de l’individu consulté.

L’excitation par le nombril

Les fibres nerveuses de la cavité abdominale relient le nombril à la moelle épinière. Ce lien s’étend vers l’appareil génital. Ainsi, par cette connexion neurologique, il  transmet les sensations qui le touchent aux organes génitaux provoquant ainsi une excitation. Cette sensation apparaît surtout quand le contact se fait avec le fond du nombril.

Les différentes pratiques sur le nombril

Longtemps resté sujet de tabou, cette zone devient actuellement l’objet de différents jeux et pratiques.

nombril

  • Parfum

Il s’agit d’une partie de notre corps qui constitue un endroit parfait pour accueillir les quelques gouttes de parfum. La chaleur émise par l’intérieur du nombril améliore la diffusion du parfum.

  • Nombril et nourriture

Un jeu plutôt excitant consiste à verser de la nourriture sur cette zone. Le partenaire se met ensuite à lécher ou sucer l’aliment. Il s’agit surtout de crème, de pâte à tartiner ou de sauce. Cela produit généralement des frissons.

  • Ornement

Les bijoux peuvent mettre en valeur la beauté du nombril. Pour bien l’orner, on peut y fixer de piercings ou des chaines de ventre. Certaines se font aussi tatouer la zone entourant le nombril.

  • Chatouillis

Pour titiller le nombril, on peut le caresser avec les doigts ou une plume. Il est aussi possible de souffler légèrement dedans pour éveiller le désir sexuel.

Le nombril source de plaisir

Certains amateurs de nombril le comparent à un deuxième vagin. D’autres l’assimilent à un troisième téton. Situé à mi-chemin entre la poitrine et l’entrejambe, il représente la sensualité et l’érotisme. Aperçu sous un body ou un chemisier, il attise la convoitise autant que les cuisses sous la jupe. Il procure du plaisir pour les deux partenaires.

Des caresses avec les doigts ou la langue produisent des frémissements au niveau du vagin et du clitoris. Le partenaire perçoit le plaisir qu’il procure à l’autre et le ressent également. La sensation ressemble à celle ressentie au cours d’un rapport sexuel.

Certains couples effectuent même des pénétrations au niveau du nombril. La chaleur qu’il dégage et la forme de son orifice rappellent effectivement celles du sexe féminin. Cette pratique concerne surtout les femmes assez grasses. En effet, les plis sur la peau et l’épaisseur du tissu abdominal apportent de la profondeur à l’orifice du nombril. Cela le rapproche de la forme du vagin et lui permet de recevoir plus de longueurs du pénis.

L’orgasme grâce au nombril

Avec ou sans pénétration, il peut produire un orgasme chez ceux qui l’apprécient. Rien qu’à sa vue, il suscite du désir et du plaisir. Sa forme rappelant celle du vagin réveille l’envie de sexe chez celui qui le regarde. Il inspire l’imagination ainsi les couples pour les différentes pratiques sexuelles à appliquer. Il convient pour recevoir un doigt, un téton, une langue ou même un pénis. On peut agrémenter l’ambiance avec de la crème ou du miel.

La connexion entre le nombril et les organes génitaux permet de mener à une satisfaction sexuelle. La sensation perçue au niveau du nombril se transmet jusqu’à l’intérieur des voies génitales. Cela se manifeste ensuite par des frémissements à travers tout le corps.

Certaines femmes se caressent elles-mêmes le nombril comme pour se masturber. Elles peuvent ainsi atteindre l’orgasme en introduisant un doigt dans le petit trou. De même, un homme peut mener sa compagne à l’orgasme, rien qu’en lui caressant le nombril. Dans de tels cas, même la stimulation clitoridienne n’est pas nécessairement requise.

Les sexologues et les acupuncteurs ont identifié un point extrêmement sensible à quelques centimètres plus bas du nombril. Il s’agit du fameux point a reconnu pour produire une excitation et une jouissance sexuelles. L’efficacité de la stimulation de ce point égale celle du fameux point G des voies génitales. Il constitue un véritable bouton à orgasmes.

Sources:
https://www.doctissimo.fr/sexualite/diaporamas/les-zones-erogenes-feminines/le-ventre
https://www.rtl.fr/girls/love/decouvre-tes-zones-erogenes-7777223423

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vérifiez également

redémarrer la vie sexuelle

Comment redémarrer la vie sexuelle après un AVC ?

Les séquelles d’un AVC affectent plusieurs fonctions de l’organisme. Elles réduisent entre autres les certaines …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *