Accueil / Libido / Désir masculin et désir féminin, ce qui les différencie

Désir masculin et désir féminin, ce qui les différencie

Le désir est le pilier d’une sexualité bien épanouie. Son existence garantie votre libido, que vous soyez un homme ou une femme. D’ailleurs, une relation sans désir peut être assimilée à une relation amicale. Toutefois, de nombreux facteurs font que les hommes et les femmes n’éprouvent pas le même désir. Comment cela est-il possible ? Qu’est-ce qui influence la libido chez l’homme et chez la femme ? Ci-après les réponses à ces questions qui vous taraudent l’esprit.

Les femmes ont-elles toujours moins de désir que les hommes ?

En tant que moteur de la sexualité, il est un phénomène par rapport auquel beaucoup de personnes se posent des questions. Parmi celles-ci, celle qui est la plus fréquemment posée concerne l’intensité et la fréquence du désir chez l’homme et chez la femme. En effet, selon la croyance populaire, les femmes auraient moins de désir sexuel que les hommes. Or, ce n’est pas du tout le cas. Effectivement, il existe certains hommes qui ne sont pas trop intéressés par la sexualité. Il existe également des femmes qui, au contraire, s’épanouissent parfaitement dans leur vie sexuelle et sont passionnées par cet aspect de leur vie.

Ce qui conduit les gens à penser que les femmes ont moins de désir que les hommes, c’est que le désir de ces derniers est très facile à percevoir. D’ailleurs, les hommes, pour témoigner de leur virilité, peuvent montrer leur intérêt pour le sexe. Or, pour la femme, se montrer trop intéressée pour le sexe sera mal vu.

Une question d’hormones ?

Les hormones jouent également un rôle important dans le déclenchement du désir sexuel. Que ce soit chez l’homme ou bien chez la femme, la testostérone reste l’hormone responsable du désir. Elle est produite par les glandes surrénales et les testicules chez l’homme et par les ovaires chez la femme. Toutefois, puisque chez cette dernière, le taux de testostérone est moins élevé, cela peut expliquer un désir sexuel moins important. Néanmoins, il faut noter que la femme est plus sensible à la testostérone que l’homme.

Chez la femme, les fluctuations hormonales liées à la menstruation influencent considérablement le niveau de désir féminin. Il convient effectivement de noter que les jours précédant l’ovulation, un pic d’œstrogènes est enregistré et la libido féminine est à son apogée. Aussi, après un accouchement, la femme secrète de la prolactine, cette hormone est reconnue pour son effet anti désir.

Les facteurs psychologiques façonnant le désir chez l’homme et chez la femme

A côté des hormones, la différence de désir chez l’homme et chez la femme peut s’expliquer par des facteurs psychologiques. La culture, l’éducation et la religion peuvent exercer une pression morale sur les femmes de sorte qu’elles sont moins enclines à exprimer ou à montrer leurs désirs sexuels. Cela peut aussi expliquer pourquoi les hommes peuvent dissocier aisément libido et sentiments. C’est pourquoi ils peuvent avoir envie d’avoir une relation sexuelle avec une personne sans en être amoureux.

L’origine du désir chez l’homme et chez la femme

Vous devez aussi savoir que ce qui différencie le désir masculin du désir féminin, c’est leur origine. Le premier est plutôt pulsionnel et provient de l’intérieur. Quant au féminin, il naît de l’excitation de son partenaire, d’une situation propice à la détente et favorables aux câlins.

L’âge, un facteur déterminant

Chez l’homme comme chez la femme, l’âge est aussi en partie responsable de l’intensité du désir sexuel. Pour l’homme, il apparaît dès la puberté et se développe constamment jusqu’à 50 ans. Au-delà de cet âge, certains hommes souffrent d’andropause.

Chez la femme, il s’éveille un peu plus tard que la puberté. La maturité sexuelle est atteinte dans les 35 ans. A l’approche de la ménopause, les ovaires commencent progressivement à produire moins de testostérone.

désir

Difficile de s’accorder sur le moment propice pour faire l’amour

Puisque l’homme et la femme sont différents sur le plan morphologique et sur le plan de la production d’hormones propice à l’augmentation du désir sexuel, le meilleur moment pour faire l’amour ne coïncide pas souvent. Généralement, la libido de l’homme est à son apogée le matin tandis que la femme adore plutôt les galipettes durant la nuit.

Cette différence s’explique, une fois encore, par la testostérone. Chez l’homme, son taux augmente de 30% le matin. Au contraire, chez la femme, l’envie ne vient que lorsqu’elle est détendue et zen. Ce qui fait que le soir est privilégié par les femmes pour faire l’amour, car c’est à ce moment qu’elle se sent libérée des fardeaux de la journée.

Des différences accentuées par les saisons

Aussi improbable que cela puisse paraître, les saisons ont aussi une influence sur le désir féminin. Au printemps, les femmes voient leur libido grimpée. Cela s’explique par l’augmentation du taux d’œstrogènes qui atteint son pic durant cette saison. Chez les hommes, l’éveil du désir se fait plutôt à l’approche de l’été.

La communication : la clé pour se mettre d’accord

Toutes ces différences font qu’un couple peine à s’entendre par rapport au moment propice pour faire l’amour, tant leurs désirs fluctuent. Leur relation peut même en souffrir, car lorsque l’un n’a pas envie, l’autre se sent rejeté et indésirable. Pour se mettre d’accord, rien ne vaut un dialogue au cours duquel chacun peut l’exprimer, ses attentes et ses frustrations.

Sources:
http://sante.lefigaro.fr/article/comment-le-desir-vient-aux-femmes-/
https://www.terrafemina.com/vie-privee/sexo/articles/25629-sexe-le-desir-des-hommes-est-il-different-du-desir-des-femmes-.html

Vérifiez également

désir

Les facteurs psychologiques qui peuvent bloquer le désir

La fluctuation de la libido est considérée comme une chose courante au sein du couple. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *