fbpx

Causes, symptômes, diagnostics et traitements de la maladie coronarienne

La maladie coronarienne ou cardiopathie ischémique désigne une pathologie qui touche les artères coronaires. Ces derniers ont pour rôle d’assurer l’alimentation en sang du cœur. Très souvent, l’athérosclérose se manifeste à cause d’une accumulation de plaques à l’intérieur de la paroi des artères coronaires. Ces plaques rétrécissent l’intérieur des artères et ralentissent le flot sanguin.

Comprendre les principaux rôles des artères coronaires

Le cœur est considéré comme une sorte de pompe musculaire pour faire circuler le sang dans tout le corps. Cela se fait à travers un réseau de vaisseaux appelés artères. Comme les différents organes du corps, le corps a besoin d’un apport suffisant et continu en sang oxygéné. Des artères transportent donc le sang pour que le corps puisse fonctionner correctement. Il en existe deux types dont l’artère coronaire droite qui alimente la partie inférieure du corps. Il y a aussi l’artère coronaire gauche qui se divise en deux branches à savoir :

  • L’interventriculaire antérieure qui irrigue la face antérieure du cœur,
  • L’artère circonflexe qui irrigue la face postérieure du cœur.

Chez une personne atteinte d’une maladie coronarienne, plusieurs blocages peuvent se présenter dans les artères qui acheminent le sang. Ce blocage entraîne une diminution de l’apport en oxygène vers le cœur.

Les principales causes de la cardiopathie ischémique

Tout d’abord, il faut souligner que la cardiopathie ischémique fait partie des maladies cardiaques les plus courantes. Il s’agit d’une maladie progressive résultant de la présence des lésions au niveau des parois des artères coronaires. Ces lésions entraînent un épaississement de la paroi artérielle et une diminution du flux sanguin vers le cœur. Par la suite, des dépôts graisseux s’accumulent et constituent  la principale cause de la maladie coronarienne. Lorsque les artères qui amènent le sang porteur d’oxygène se rétrécissent, l’apport en oxygène diminue. Par conséquence, le cœur ne peut plus fonctionner correctement et peut cesser de fonctionner. Il faut souligner que l’athérosclérose peut avoir de nombreuses autres causes dont :

  • Les taux élevés de cholestérol,
  • Le taux élevés de triglycérides dans le sang,
  • L’obésité,
  • L’hypertension artérielle,
  • Le régime riche en produits laitiers et graisses animales,
  • Le tabagisme,
  • L’alcool,
  • L’inactivité physique,
  • Le diabète.

Cardiopathie ischémique – les personnes à risques

La cardiopathie ischémique est une maladie qui s’installe peu à peu à cause d’une accumulation de dépôts graisseux. Elle ne présente aucun symptôme majeur. Plusieurs personnes peuvent en souffrir depuis une période plus ou moins longue sans s’en rendre compte. Au bout d’une certaine période, une crise cardiaque pourra se manifester, se traduisant comme une première alerte. Dans les cas les plus graves, la maladie peut causer une mort subite sans avertissement. En général, la maladie coronarienne fait partie du processus du vieillissement. Toutefois, certaines personnes courent à des risques plus élevées :

  • Les femmes ménopausées,
  • Les hommes,
  • Certains groupes ethniques,
  • Les personnes ayant des antécédents cardiovasculaires familiaux.

Comment dépister la maladie ?

Il existe aujourd’hui des tests de dépistage de blocages au niveau des artères coronaires. Puisque la maladie coronarienne ne présente aucun symptôme particulier, les personnes à risque doivent se faire examiner régulièrement. Ces tests comprennent des électrocardiogrammes d’effort, de CT-scan ou de l’angiographie coronaire.

  • L’électrocardiographie permet de déceler les problèmes de rythme cardiaque et les éventuels signes d’une crise.
  • L’épreuve d’effort sur tapis roulant sert à évaluer la fonction cardiaque lors d’un effort plus important que d’habitude.
  • L’échocardiographie permet de déterminer le volume de sang pompé par le cœur.
  • La coronographie par tomodensitométrie aide à repérer les blocages dans les artères du cœur,
  • Le cathétérisme cardiaque permet de repérer les anomalies au niveau des artères (obstructions, rétrécissements),
  • L’imagerie nucléaire de perfusion pour repérer la partie du cœur qui reçoit moins de sang par rapport à la normale.

maladie coronarienne

Traitement et prise en charge de la maladie coronarienne

Actuellement, la prise en charge de la cardiopathie ischémique a pour objet d’améliorer le fonctionnement du cœur. Pour y parvenir, le patient doit suivre un traitement médicamenteux :

  • les bêtabloquants permettent de ralentir le rythme cardiaque, diminuer la pression artérielle et réduire les besoins du cœur en oxygène.
  • les inhibiteurs calciques relâchent les muscles de la paroi des artères coronaires pour augmenter le flux sanguin.
  • la nitroglycérine agit en dilatant les vaisseaux sanguins et en améliorant le flux sanguin.

Hormis les traitements médicamenteux, le médecin peut recommander une angioplastie coronaire ou une chirurgie. Ces deux solutions aident à améliorer l’irrigation du cœur. Avant de déterminer le traitement, le médecin prend également en compte la cause sous-jacente de la maladie.

Que faire pour limiter les risques ?

Plusieurs facteurs peuvent favoriser l’apparition de la maladie coronarienne. Afin de préserver la santé, le patient et les personnes à risques doivent apporter des modifications sur leur mode de vie. Ils doivent cesser de fumer, modifier leur alimentation et suivre un régime pour perdre du poids. La pratique d’un exercice physique régulier, sous la surveillance d’un médecin est aussi recommandée. De même, il convient aussi de faire un contrôle régulier de la pression artérielle et du taux de cholestérol. Toutes ces recommandations permettent d’améliorer la qualité de vie et augmenter l’espérance de vie du patient.

Sources:
https://www.lemonde.fr/archives/article/1968/02/02/la-maladie-coronarienne-precoce_2480478_1819218.html
https://www.allodocteurs.fr/maladies/coeur/le-risque-de-maladie-coronarienne-est-associe-a-la-taille_16037.html

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vérifiez également

signes d’hypoxie

Découvrir les principaux signes d’hypoxie et les traitements

Toutes les cellules des différents tissus qui composent les organes ont besoin d’oxygène pour fonctionner …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *