fbpx
syndrome des jambes sans repos

Causes, symptômes et traitements du syndrome des jambes sans repos

D’étranges sensations dans les jambes ne vous permettent pas d’avoir une bonne nuit de sommeil ? Vous avez tout le temps envie de bouger les jambes, car c’est la seule manière de ne pas ressentir ces troubles ? Il y a de fortes chances que vous soyez atteints du syndrome des jambes sans repos. Appelé aussi maladie de Willis-Ekbom, parfois, ce syndrome ne peut être soulagé que par la marche. A quoi est dû ce trouble ? Quels sont ses symptômes ? Et comment le traiter ? Cet article vous aide à éclaircir ce sujet.

Syndrome des jambes sans repos, de quoi parle-t-on ?

C’est peut-être la première que vous entendez parler du syndrome des jambes sans repos, mais les manifestations de ce trouble vous sont sûrement familières. En fait, ce syndrome est également appelé « syndrome d’impatiences musculaires de l’éveil » et se traduit par un trouble du système nerveux. C’est ce dernier qui provoque ce besoin de bouger continuellement les jambes. 20 % des personnes atteintes de ce trouble ont également des problèmes au niveau des bras. Les sensations désagréables ressenties par le patient surviennent surtout durant les moments de détente et d’inactivité.

Comment se manifeste-t-il ?

Les symptômes du syndrome des jambes sans repos sont faciles à reconnaître. Par ailleurs, ils se manifestent toujours durant les moments où la personne concernée est immobile, en particulier durant la nuit. Ce qui peut perturber l’endormissement et le sommeil. Vous devez donc faire attention aux signes ci-après au niveau des jambes inférieures :

  • Des picotements ;
  • Des fourmillements ;
  • Sensations de décharge électrique et de brûlures;
  • Des picotements.

Rarement douloureux, ces symptômes sont désagréables et peuvent agacer la personne concernée. Cet agacement conduit ensuite à des mouvements incontrôlés et à une envie de bouger constamment. Certaines personnes sont, par ailleurs, touchées par des secousses au niveau des jambes.

Qui est touché par ce syndrome ?

Le syndrome des jambes sans repos est un trouble assez fréquent en France. Même les enfants et les adolescents peuvent être sujets à ce trouble. Chez les enfants, les symptômes de la maladie de Willis-Ekbom sont assez difficiles à repérer du fait qu’ils peuvent être associés à des douleurs de croissance. Mais généralement, cette maladie touche 1 personne sur 10 à partir de 50 ans.  Quoi qu’il en soit, les femmes sont plus susceptibles de souffrir de cette maladie. Les formes légères du syndrome sont très fréquentes par rapport aux formes plus sévères qui empêchent l’endormissement et qui causent l’insomnie.

Quelles sont ses causes ?

Même si le syndrome des jambes sans repos est associé à des troubles neurologiques, sa cause exacte reste encore inconnue. Quoi qu’il en soit, les scientifiques ont pu déterminer deux formes de la maladie : la forme primaire et la forme secondaire. Les causes éventuelles de chacune d’elles sont différentes.

La forme primaire

Cette forme du syndrome des jambes sans repos n’a pas, jusqu’à maintenant, de causes connues. Elle survient à l’âge adulte et serait d’origine génétique. Ses symptômes atteignent leur pic entre 40 et 60 ans et cette forme de la maladie est surtout familiale.

syndrome des jambes sans repos

La forme secondaire

Plusieurs causes seraient à l’origine de la forme secondaire du syndrome des jambes sans repos :

  • La carence en fer : en perturbant la production de dopamine par le cerveau, la carence en fer pourrait être la cause de ce trouble touchant les jambes ;
  • La grossesse : durant le dernier trimestre de la grossesse, les symptômes du syndrome des jambes sans repos peuvent survenir et s’aggraver. Toutefois, cette maladie va disparaître dans les 15 jours suivant l’accouchement.
  • Une carence en vitamine B9 ou acide folique ;
  • La caféine ;
  • Une maladie chronique : certaines maladies chroniques comme le diabète, l’insuffisance rénale, la polyarthrite rhumatoïde ou encore la fibromyalgie peuvent aussi déclencher cette sensation de gêne au niveau des jambes ;
  • L’obésité ;
  • La prise de certains médicaments comme les antihistaminiques, les antidépresseurs, les bêta bloquants, le lithium ou encore les neuroleptiques ;
  • La sclérose en plaques.

Quand consulter et quels traitements pour le syndrome des jambes sans repos ?

Avec l’âge, les symptômes de ce syndrome tendent à s’aggraver. Ainsi, ils peuvent s’étendre aux cuisses et survenir de manière plus fréquente. Vous vous demandez alors à quel moment faut-il consulter afin d’éviter les complications ? Eh bien, sachez que la consultation est fortement conseillée lorsque les symptômes deviennent handicapants. Tel est le cas lorsque vous mettez des heures à vous endormir chaque nuit. D’après les spécialistes, les insomnies, lorsqu’elles sont fréquentes, constituent un signe d’alerte à ne pas négliger.

En ce qui concerne le traitement du syndrome des jambes sans repos, les prescriptions médicales visent surtout à traiter ses causes lorsque celles-ci sont identifiées. Ainsi, si la maladie est due à une carence en fer ou en acide folique, le traitement consistera à prendre plus de fer et d’acide folique. Pour les formes moins sévères de la maladie, vous pouvez soulager les troubles en adoptant une meilleure hygiène de vie et en diminuant la consommation d’excitants comme la caféine par exemple. Pour les traitements médicamenteux, les avis divergent actuellement par rapport à leur efficacité. Toutefois, certains médicaments contre l’épilepsie seraient plus efficaces, mais ils ne sont pas autorisés en France.

Sources:
https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=syndrome-jambes-sans-repos-pm-traitements-medicaux-du-syndrome-des-jambes-sans-repos
https://www.doctissimo.fr/html/psychologie/mag_2002/mag1004/ps_5950_jambes_sans_repos.htm

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.