fbpx
Accueil / Libido / Ce que vous ignorez à propos de l’orgasme

Ce que vous ignorez à propos de l’orgasme

Tout ce qui concerne l’orgasme reste encore tabou. Raison pour laquelle de nombreuses personnes ignorent beaucoup de choses à son propos. Or, en plus d’apporter un plaisir intense aux deux partenaires, l’orgasme regorge aussi d’innombrables bienfaits. Les prochains paragraphes vous aideront à y voir plus clair.

L’orgasme aurait des vertus antidouleur

Lorsque vous atteignez l’orgasme, votre corps produit plus d’endorphines. Ces dernières sont connues pour soulager certaines douleurs comme la migraine. Une étude menée à ce propos, par les scientifiques de l’université de Münster en Allemagne, a d’ailleurs permis de mettre en exergue cette vertu. Toutefois, dans le tiers du cas, il accentuerait les symptômes de la migraine.

L’orgasme détériorerait la vision de manière temporaire

L’expression « l’amour rend aveugle » prend tout son sens ici. En effet, au Royaume-Uni en 2014, un homme a eu des problèmes de vision suite à des rapports sexuels intenses. Les scientifiques ont rencontré divers autres cas qui leur avaient permis d’affirmer que l’orgasme rendrait temporairement aveugle. Cela s’explique par hémorragies intraoculaires qui surviennent durant le coït. Cette pathologie est appelée rétinopathie de Valsalva post-coïtale. Elle peut survenir suite à un effort physique intense. Mais rassurez-vous, la vision se rétablie généralement d’elle-même au fil du temps.

L’orgasme facilite le fait de se confier à l’autre

Durant l’orgasme, l’organisme libère de l’ocytocine. Cette dernière est reconnue comme étant l’hormone de l’amour. Mais en plus de cela, elle engendre un sentiment de bien-être total chez le sujet. Ce qui constitue une condition propice pour se confier à son partenaire. Retenez alors qu’une personne est plus apte à se confier et de devenir bavarde par rapport à sa vie après un orgasme.

L’orgasme réduit le risque de maladies cardiovasculaires

Des études menées en 2002 sur 914 hommes a permis aux scientifiques de démontrer qu’il réduisait le risque de développer des pathologies cardiaques. Les hommes ayant des rapports sexuels réguliers ont donc moins de chance de souffrir d’une maladie cardiovasculaire. Et pour réduire ce risque de 50 %, retenez qu’il faut avoir 3 orgasmes par semaine.

Les hommes peuvent atteindre l’orgasme sans éjaculer

Lorsqu’il s’agit de faire l’amour, le but de la majorité des couples est d’arriver ensemble à l’orgasme. Chez la femme, celui-ci correspond toujours à la contraction du vagin tandis que chez l’homme il se traduit par l’éjaculation. Or, il peut arriver que votre homme atteigne le paroxysme du plaisir sans éjaculer. Ce phénomène est appelé « orgasme sec » ou éjaculation rétrograde. Il s’explique par le fait que le sperme est renvoyé vers la vessie. Bien qu’assez rare, ce phénomène survient généralement après une chirurgie de la prostate ou bien une opération au niveau du col de la vessie.

Le sport peut déclencher l’orgasme chez les femmes

Il est tout à fait possible que l’orgasme féminin se déclenche durant une activité physique. Attention toutefois car tous les sports ne se valent pas si vous voulez tenter de faire l’expérience. En fait, d’après les études menées à l’université de l’Indiana, ce sont surtout les exercices qui stimulent les abdominaux qui peuvent déclencher l’orgasme. Viennent ensuite le lever du poids, le yoga, le vélo et la course à pied.

L’orgasme profite à la santé du cerveau

Vous savez très bien qu’il faut prendre soin de son cerveau au même titre que le corps. C’est d’ailleurs la raison d’être de diverses activités mentales. Mais saviez-vous qu’en atteignant l’orgasme, en plus de faire du bien à votre corps, vous prenez soin de votre cerveau ? En fait, le psychologue américain Barry Komisaruk a pu démontrer que l’activité cérébrale augmente considérablement lors de l’orgasme. Ce dernier mobiliserait d’ailleurs l’entière partie du cerveau, contrairement aux activités mentales. Voilà donc de quoi vous réjouir si vous n’êtes pas trop fan de sudoku ou de mots croisés.

orgasme

L’orgasme peut stopper un hoquet persistant

Vous êtes sujet à un hoquet persistant qui vous gêne dans votre quotidien ? Et si on vous disait qu’il peut résoudre votre problème ? Une étude réalisée en 2000 a permis de mettre en exergue qu’il a pu arrêter la crise de hoquet persistant d’un homme. Notons que la crise a duré durant 4 jours. Les scientifiques, pour expliquer le phénomène, ont émis comme hypothèse le fait qu’il a activé le système sympathique et a arrêté le hoquet. En fait, il aurait agi sur le hoquet de la même manière que la peur l’aurait fait.

L’orgasme réduit le risque de cancer de sein et de prostate

Il s’agit encore des effets de l’ocytocine chez la femme. En fait, cette hormone libérée durant l’orgasme, permettrait, d’après les scientifiques, de prévenir le cancer de sein. Elle agirait en bloquant la prolifération des cellules cancéreuses. Chez l’homme, le fait d’avoir de fréquentes éjaculations (3 fois par semaine) réduirait de 15 % le risque de développer un cancer de la prostate.

Vous l’aurez compris, l’orgasme ne sert pas, uniquement à vous faire ressentir du plaisir durant l’acte sexuel. Toutefois, il ne doit pas constituer le but ultime de tout rapport sexuel. D’ailleurs, 10 à 15 % des femmes ne connaissent jamais cette sensation. Il s’agit de ce que l’on appelle anorgasmie. Et contrairement à ce que beaucoup de personnes peuvent penser, les femmes anorgasmiques ressentent du plaisir durant l’acte sexuel.

Sources:
http://sante.lefigaro.fr/article/les-10-secrets-des-femmes-pour-atteindre-plus-facilement-l-orgasme/
https://www.doctissimo.fr/sexualite/diaporamas/moyens-inattendus-atteindre-orgasme

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vérifiez également

nombril

Attention, le nombril est une zone érogène également !

Le nombril, situé en plein centre du corps, n’assure aucune fonction vitale particulière dans l’organisme. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *