fbpx
diabète

Diabète : les analyses et examens à faire

Le diabète est l’une des maladies les plus mortelles dans le monde. Plusieurs milliers de personnes en meurent chaque année. La plupart d’entre ces victimes avaient trop tardé dans la prise en charge de leur maladie. Elles ne savaient qu’elles en souffraient jusqu’à ce que les symptômes assez tardifs apparaissent. De plus, ces symptômes diffèrent d’un patient à un autre. Eh oui, comme le cancer, ce type de maladie ne laisse aucun signe durant les premières années de son développement dans notre corps. C’est lorsqu’il se complique que les patients en sont alarmés. Si vous pensez être diabétique, allez vite voir un médecin. Lui seul pourra vous proclamer si vous l’êtes vraiment ou non. Pour vous aider, voici tous les examens et analyses biologiques à faire pour dépister le diabète.

1ère étape : Deux analyses du sang pour détecter la présence du diabète

Lorsqu’une personne est atteinte du diabète, son niveau de sucre sanguin dépasse le 1,26g/l à jeun et le 2g/l après chaque repas. Aussi, pour savoir si vous avez bien cette maladie, vous devez vous faire prendre du sang. Votre médecin traitant vous recommandera de faire deux analyses de sang successives. Elles permettront de comparer les résultats et de combien de sucre sanguin vous comportez. Ce volume, autrement dit taux de glycémie, peut différer d’une personne à une autre. Mais les principales raisons de son accroissement résident dans notre alimentation.

Si vous mangez mal, surtout si vous mangez d’aliments trop sucrés et trop gras, vous serez plus exposé au risque de devenir diabétique. Par contre, si vous adoptez une alimentation équilibrée et bio, vous régulez automatiquement votre organisme. Votre apport alimentaire permettra à votre insuline et votre glucagon, vos hormones pancréatiques, de booster tous vos organes (foie, reins, pancréas, etc.). Si vous êtes enceinte, ou rencontrez une grosse fatigue, vous pouvez découvrir également à travers votre prise de sang si vous êtes ou non diabétique.

2ème étape : la glycosurie de diabète

Cette analyse, pour sa part, est conçue pour déterminer le taux d’albumine et de sucre dans vos urines. Elle peut se faire pour détecter plusieurs maladies y compris le diabète. Pour ce faire, le médecin vous prélèvera vos urines et les étudiera environ une semaine. Le plus grand avantage de ce procédé est que c’est assez simple et c’est presque gratuit. Si vous bénéficiez d’une couverture sociale de votre société, vous pourrez demander gratuitement de vous faire une analyse glycosurique. Mais pour déterminer si vous êtes vraiment diabétique ou non, vous ne devez pas rester là. Vous devez encore faire d’autres tests.

3ème étape : le test spécial diabète gestationnel ou l’hyperglycémie orale

Si l’examen de sang et l’examen d’urines se sont révélés positif, passez maintenant par l’étape de test de diabète gestationnel. Pour votre information, il existe deux types de diabète : le diabète de type 1 et le diabète de type 2. Ils se diffèrent par leur niveau de complications. Et étant donné que vous ignorez encore quel type de diabète vous avez, vous devez nécessairement passer par cette troisième étape. Il s’agit de l’hyperglycémie par voie orale (HGPO).

C’est un test réalisé spécialement pour détecter un diabète gestationnel. Il se réalise principalement chez les femmes enceintes de 24 à 28 semaines de grossesse. Le test aura lieu dans un laboratoire d’analyses médicales et durera quatre heures environ. Les trois premières heures seront consacrées pour absorber 75g de glucose. Elles détermineront si le seuil de 1,80g/l de glucose est respecté. Et la dernière heure après absorption permettra de déterminer une présence de glucoses de plus de 1,53g/l. Les résultats ressortiront seulement après deux heures d’analyses. Si le niveau de glucose est égal ou supérieur à 1,80g/l.

diabète

4ème étape : les glycémies capillaires

Ces tests s’effectuent tous les jours. Si vous êtes officiellement diabétique, vous devez suivre à la lettre ce que votre médecin traitant vous prescrit. Ces glycémies capillaires servent de référence pour savoir votre taux de sucre à tout moment. Vous pouvez de ce fait, savoir votre état de santé d’une façon journalière. Vous pouvez y voir si votre taux de sucre s’est agrandi ou non de jour en jour. De cette façon, vous aurez l’occasion d’adapter quotidiennement votre alimentation pour votre unique bien. De plus, vous pouvez lire seul vos résultats sans avoir recours à l’interprétation d’un médecin.  Toutefois, ces tests ne consistent pas à prélever votre sang mais plutôt des éléments capillaires sur votre tête.

5ème étape : le test d’hémoglobine glyquée ou HBA1C

Dans le cas où vous êtes malheureusement diabétique, vous devez encore faire quelques analyses, ou plutôt des examens de suivi. Ceux-ci vous permettront, à vous et à votre médecin traitant, d’adapter votre traitement au niveau de complexité de votre maladie. L’hémoglobine glyquée ou HBA1C est le test de référence pour le suivi d’un diabète. Même si vous en êtes déjà malade, vous devez toujours savoir si le taux de votre glycémie est équilibré ou non. Ce test s’effectue sur une durée de 3 mois après constatation de présence de diabète dans votre corps. Il doit être répété tous les trois mois. Le volume de sucre dans le sang pour une personne diabétique ne doit pas dépasser les 7%. Si c’est supérieur, vous risquerez d’accroître également le nombre de glucose fixée sur vos globules rouges. Ainsi, vous serez exposé à de fortes complications dans le traitement médicamenteux de votre cas.

6ème étape : le bilan rénal

Pour un diabétique confirmé, un bilan rénal doit se faire tous les ans. Celui-ci évaluera sur l’atteinte ou non du rein des infections causées par le diabète. Le bilan rénal est composé d’un test d’urine, d’un test de sang et du calcul du débit de filtration glomérulaire ou DFG. Pour un homme diabétique, le taux de créatine observés dans le sang et dans les urines ne doit pas dépasser 80 à 110 micromoles/litre tandis que pour une femme diabétique, cela doit être compris entre 60 à 95 micromoles/litre.

L’analyse d’urine en bilan rénal permettra aussi de détecter la microalbuminurie.  Pour que le rein demeure intact, le volume de cette substance ne doit pas être inférieur à 30mg/24h et supérieur à 300 mg/24h. Le calcul du DFG consiste, quant à lui, à déterminer si la filtration glomérulaire est normale : environ 90 ml/mn. Il existe d’autres examens et analyses biologiques à faire en cas de diabète mais c’est facultatif. C’est juste des examens complémentaires. Citons le bilan lipidique et les triglycérides.

Sources:
https://www.santemagazine.fr/sante/maladies/maladies-endocriniennes-et-metaboliques/diabete/comment-depiste-t-on-un-diabete-334903

http://sante.lefigaro.fr/article/diabete-quels-sont-les-examens-pour-le-diagnostiquer-/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.