Accueil / Santé / Douleur hépatique: symptômes, complications et traitements

Douleur hépatique: symptômes, complications et traitements

De nombreux organes sont localisés au niveau de l’abdomen. Ainsi, chaque douleur ressentie à cet endroit du corps donne lieu à diverses spéculations et questionnements chez un patient. En effet, la douleur au ventre peut concerner entre autres l’estomac, les intestins, le foie ou encore la rate. Dans cet article, vous allez tout savoir sur la douleur hépatique. Les paragraphes suivants vous aideront à tout savoir sur cette pathologie, ses symptômes, ses complications, ses causes et les traitements possibles.

C’est quoi la douleur hépatique ?

La douleur hépatique ou colique hépatique, comme son nom l’indique, est une douleur relative au foie. Contrairement à ce que beaucoup de personnes peuvent penser, cette douleur n’est pas liée à une maladie du foie mais aux voies biliaires. A cet effet, elle est située dans la partie droite du foie et est la manifestation de la contraction de la vésicule biliaire et la distension des voies biliaires. Généralement, cette douleur est provoquée par la présence d’obstacle au niveau des voies biliaires. La bile ne peut pas s’écouler correctement, et s’accumule pour ensuite provoquée cette douleur très typique de la colique hépatique. Même si 10% des français adultes ont des calculs dans la vésicule biliaire, seuls 15% d’entre eux font face à la douleur hépatique. La majorité du temps, ce problème concerne surtout les femmes.

Les causes et les facteurs favorisants la douleur hépatique

La douleur hépatique est causée par des troubles liés à la libération de la bile. La majorité du temps, il s’agit d’un calcul qui bloque son passage vers le tube digestif. Les calculs en question peuvent être de deux types : ceux formés de cholestérol et les calculs pigmentaires. Ces derniers sont très fréquents dans les pays asiatiques. Mais à part les calculs, tous les obstacles qui bloquent les voies biliaires peuvent conduire à la colique hépatique. Tel est par exemple le cas du cancer du pancréas ou encore des voies biliaires.

qw

Pour ce qui est des facteurs pouvant favoriser la survenue de la douleur hépatiques, vous avez :

  • Un jeûne prolongé ;
  • Le surpoids ;
  • La prise de certains médicaments comme la pilule par exemple ;
  • Une alimentation très riche en matière grasse mais pauvre en fibres ;
  • Certaines maladies chroniques ou auto-immunes comme le diabète, la mucoviscidose ou encore la maladie de Crohn.

Comment reconnaître ce type de douleur ?

Vous l’aurez compris, toutes douleurs au niveau du ventre n’est pas une colique hépatique. Quoi qu’il en soit, il existe certains signes qui ne trompent pas. Ci-après les principaux symptômes de la douleur hépatique :

  • Une douleur brutale qui apparaît subitement après un repas riche en graisses sous les côtes, du côté droit du thorax ;
  • La douleur peut irradier vers l’épaule droit et peut durer jusqu’à 4 heures ;
  • La douleur bloque l’inspiration profonde ;
  • Des nausées, voire des vomissements qui ne sont pas accompagnés de fièvre ;
  • Des troubles digestifs ;
  • Une intolérance aux graisses.

Pour un diagnostic précis, une échographie est nécessaire. Elle permet de localiser les calculs en question.

douleur hépatique

Quelles peuvent être les complications de la douleur hépatique ?

Non traité à temps, la douleur hépatique peut évoluer en des problèmes de santé plus graves.

  • La cholécystite aiguë – Il s’agit du développement d’une inflammation au niveau du foie, celle-ci est provoquée par la vésicule biliaire et son contenu. Elle se manifeste lorsque le calcul bloque complètement l’évacuation de la bile.
  • La cholécystite suppurée – cette complication survient lorsque le contenu de la vésicule biliaire est sujet à une infection ;
  • La gangrène – l’infection du contenu de la vésicule biliaire peut conduire à la détérioration des parois. C’est ce trouble qui est appelé communément « gangrène ». Cette gangrène entraîne, à son tour, un risque de perforation au niveau du foie et donc une péritonite.
  • Le cancer de la vésicule – notamment chez les femmes âgées de plus de 60 ans ;
  • La anpcréatite aiguë ;
  • L’angiocholite.

Afin de limiter les complications de la douleur hépatique, l’intervention et le traitement relatifs à ce trouble doivent être effectués dans les meilleurs délais.

 

Quels traitements pour cette pathologie ?

Pour ce qui est des traitements de la douleur hépatique, ils ne sont pas les mêmes durant les crises et hors crise.

Traitements en cas de crise

En cas de crise, le traitement consiste à atténuer les effets des symptômes de la douleur hépatique. Ainsi, le médecin prescrira généralement une diète afin de reposer le tube digestif. Aussi, le patient doit profiter d’un repos au lit durant la douleur.

Pour soulager de manière rapide et efficace la douleur, le traitement médicamenteux sera axé sur les antalgiques injectables.

Traitement hors crise

Lorsque la crise est passée, le traitement de la pathologie aura pour but de réduire le risque de récidive. Pour cela, deux choix se présentent au patient :

  • Le traitement médical – il consiste à prendre des médicaments permettant de dissoudre le calcul biliaire. Ce traitement est assez long, car généralement, il dure au moins un an. Par ailleurs, le médicament à utiliser doit être bien choisi afin d’éviter les échecs.

Le traitement chirurgical – il s’agit du traitement à privilégier en cas de colique hépatique. L’intervention consistera à enlever la vésicule biliaire. La majorité du temps, l’ablation se fait par cœlioscopie.

Sources:
http://sante.lefigaro.fr/sante/symptome/douleur-hepatique/quelles-sont-complications
https://www.doctissimo.fr/html/sante/encyclopedie/sa_807_colique_hepati.htm

Vérifiez également

bienfaits de l’urine du matin

Urine du matin – la solution pour une belle peau et des cheveux éclatants

Vous rêvez d’avoir un teint parfait et des cheveux brillants ? Vous voulez rester en bonne …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *