Accueil / Santé / Emphysème pulmonaire : symptômes, causes et traitements

Emphysème pulmonaire : symptômes, causes et traitements

Les maladies respiratoires sont de plus en plus courantes en raison du mode de vie actuel et l’emphysème pulmonaire est l’un des plus graves. Bien que cette maladie puisse être traitée, les problèmes qu’elle cause ne peuvent pas être régénérés. Pour cette raison, il est très important de connaître ses symptômes et d’apprendre à la prévenir.  Si vous voulez savoir ce qu’est un emphysème, vous trouverez ici les informations nécessaires ! Les symptômes, leurs causes, le traitement à suivre et bien plus encore.

Qu’est-ce qu’un emphysème pulmonaire ?

Également appelé maladie obstructive chronique (MPOC), l’emphysème cause des problèmes respiratoires, car il endommage progressivement les alvéoles pulmonaires, détruisant ainsi le tissu pulmonaire.

Les alvéoles, qui se trouvent en groupes dans les poumons, créent de petits espaces aériens. Par conséquent, lorsqu’ils s’affaiblissent ou se cassent, un espace d’air plus grand est créé. Ce qui réduit la surface superficielle du poumon et l’oxygène qui atteint le flux sanguin.

Les poumons sains auront des alvéoles qui permettent l’échange de dioxyde de carbone en oxygène. Mais dans un emphysème pulmonaire, le vieil air est « piégé », empêchant ainsi l’entrée d’air neuf et d’oxygène. En général, cette maladie peut être traitée. Cependant, les dommages qu’elle cause ne peuvent pas être inversés, car les voies respiratoires ne se régénèrent pas.

Cette maladie apparaît progressivement, après des années d’exposition à des polluants. Pour cette raison, il faut généralement du temps pour être détecté. Et les patients ne se rendent au cabinet du médecin que lorsque les symptômes sont observés.

En général, la première étape pour le diagnostiquer est un examen physique pour vérifier l’état des poumons. Après cela, le médecin peut demander une spirométrie, une radiographie pulmonaire ou d’autres tests similaires.

Types d’emphysème pulmonaire

Bien que les symptômes et le type d’emphysème pulmonaire se ressemblent, il existe certaines différences à prendre en compte :

Emphysème Centrolobulaire

Ce type survient généralement à cause du tabac. Il détruit les bronchioles. Il est donc généralement situé dans la partie supérieure du poumon.

Emphysème Panlobulaire

L’emphysème panlobulaire est généralement causé par un faible taux d’alpha-1 antitrypsine, une substance responsable de la protection des alvéoles.

Symptômes d’une maladie respiratoire

En règle générale, toute maladie pulmonaire présente des symptômes similaires, bien qu’elles puissent différer à certains moments.

Voici les symptômes liés à l’emphysème pulmonaire :

  • Problèmes respiratoires
  • Difficulté à respirer quand un effort est fait
  • Toux, avec expectorations ou sans expectorations
  • Présence de respiration sifflante
  • Anxiété
  • Gonflement des jambes et des chevilles
  • Changements de poids involontaires
  • Fatigue
  • Agrandissement de la poitrine, qui acquiert une forme de tonneau pour accueillir de plus grands poumons
  • Couleur de peau bleuâtre due au manque d’oxygène

 

Causes de l’emphysème pulmonaire

L’emphysème pulmonaire résulte normalement d’une consommation excessive de tabac. Une exposition constante à la poussière ou à certains contaminants peut également causer cette maladie respiratoire.

De plus, respirer la fumée d’un fumeur peut nous affecter passivement. Bien que cela soit moins fréquent, il peut être causé par un type de déficience génétique ou un trouble héréditaire.

Traitement de l’emphysème pulmonaire

Comme nous l’avons mentionné précédemment, un emphysème ne peut être guéri. Mais il peut retarder son évolution et soulager les symptômes qu’il provoque. La première étape du médecin consistera à nous recommander d’arrêter de fumer, car si nous ne suivons pas cette mesure, il est inutile de commencer un traitement.

Après cela, le professionnel optera pour certains médicaments ou traitements, en fonction de l’évolution de l’emphysème.

Bronchodilatateurs

Les bronchodilatateurs sont l’un des plus courants, car ils détendent les voies respiratoires pour faciliter la respiration. Même dans ce cas, il s’agit d’un médicament plus efficace pour traiter d’autres problèmes respiratoires tels que l’asthme que pour l’emphysème.

Stéroïdes inhalés

L’essoufflement peut également être traité avec des stéroïdes inhalés. En revanche, une utilisation prolongée affaiblit les os et augmente le risque d’autres troubles tels que le diabète, la cataracte ou une augmentation de la pression artérielle.

Rééducation pulmonaire

exercice respiratoire

Ces programmes sont spécialement conçus pour améliorer la capacité de nos poumons. Ils enseignent donc certains exercices et techniques pour mieux respirer. Ils sont d’une grande aide pour atténuer les difficultés respiratoires.

Thérapie nutritionnelle

Bien que cela ne semble pas être le cas, la nutrition est également liée à ce trouble. En effet, de nombreuses personnes ont besoin de perdre du poids au tout début de cette maladie respiratoire. Alors que d’autres doivent en gagner aux stades plus avancés de l’emphysème pulmonaire. De plus, une vie saine augmente la résistance de notre corps aux infections.

Il est très important d’avoir une bonne alimentation, riche en protéines, et d’éviter la consommation de sel, de caféine et de tout aliment produisant des gaz. Il faut également éviter les produits à faible valeur nutritionnelle, car ils remplissent l’estomac, mais ne fournissent pas assez d’énergie.

Conseils pour éviter les problèmes pulmonaires

Bien qu’elle comporte une certaine composante génétique, la plupart des maladies respiratoires peuvent être évitées si nous prenons soin de nos poumons.

Pour cette raison, nous vous présentons une série de conseils qui vous aideront à prévenir l’emphysème pulmonaire ou une autre maladie similaire.

Éviter le tabac

éviter le tabac

Le tabac affecte notre santé en général, mais surtout les poumons. Pour cette raison, il est pratique de ne pas fumer et d’éviter d’avaler la fumée de quelqu’un qui fume.

Évitez les irritants respiratoires

Certaines odeurs, telles que les vapeurs de peinture ou les tuyaux d’échappement des voitures, peuvent endommager nos poumons. Il est donc préférable de les éviter.

En général, vous devez essayer de vivre le plus loin possible de tout type de contaminant.

Faire de l’exercice

L’exercice aide à améliorer la capacité de nos poumons. C’est donc une bonne option pour les aider à rester en bonne santé et à bien fonctionner. Recherchez des exercices de faible intensité et variés, car de cette manière vous ne vous ennuierez pas facilement et commencez à vous fixer des objectifs d’amélioration. N’oubliez pas qu’il est essentiel de vous échauffer avant de vous entraîner.

Éviter l’air froid

L’air froid affecte les canaux bronchiques, ce qui peut rendre la respiration plus difficile.

Pour cette raison, protégez votre cou et votre nez par mauvais temps afin que seul l’air chaud entre dans les poumons.

Contrôler les infections respiratoires

Il est conseillé de se faire vacciner contre la grippe, de contracter une pneumonie et d’autres infections touchant les poumons. Bien que nous nous fassions vacciner, nous devons également éviter d’être contaminés et infectés en cas d’épidémie.

Rester hydraté

Une bonne hydratation, en plus de prévenir la déshydratation, prévient les sécrétions épaisses. En outre, cela aide à prévenir toute infection éventuelle qui pourrait aggraver notre état.

Sources

https://www.lesouffle.org/poumons-sante/maladies-du-poumon/emphyseme-pulmonaire/les-principaux-types-demphyseme/

http://www.doctissimo.fr/html/sante/encyclopedie/sa_1576_emphyseme.htm

Vérifiez également

mal de dos après l’accouchement

Comment soigner le mal de dos après l’accouchement?

La grossesse aussi bien que l’accouchement apporte des bouleversements dans le corps féminin dont la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *