Accueil / Prévention / Engelures hivernales: prévention et traitements

Engelures hivernales: prévention et traitements

La période hivernale est propice aux engelures. Il en est de même pour le vent et la pluie. Lorsque ces conditions sont remplies, des lésions peuvent apparaître sur le nez, les mains, les pieds ainsi que les oreilles. Douloureuses, elles ne sont pas très graves, mais peuvent occasionner des gênes chez la personne touchée. A quoi les engelures hivernales sont-elles dues ? Que faire pour les prévenir ? Comment les traiter ? Les réponses dans les prochains paragraphes !

Engelures, de quoi parle-t-on ?

Comme leur nom le laisse supposer, les engelures hivernales sont similaires à des gelures locales touchant plusieurs zones du corps durant la saison froide. Il s’agit de lésions douloureuses s’apparentant à des brûlures ou des démangeaisons. Les zones touchées deviennent rouges et enflées. La combinaison du froid et de l’humidité favorise l’apparition des engelures, c’est pourquoi l’hiver est propice à ce trouble.

Les causes des engelures hivernales

Comment expliquer ce phénomène qui ne survient que durant une période froide ? Eh bien, sachez que durant l’hiver, le froid favorise le rétrécissement des vaisseaux sanguins. Ce qui conduit à une baisse de l’irrigation des extrémités des membres. Raison pour laquelle les engelures hivernales touchent plus souvent les pieds et les mains ainsi que les extrémités comme le nez et les oreilles. Suite à cette baisse de l’irrigation, le cerveau va ordonner à l’organisme d’envoyer plus de sang à ces extrémités pour les réchauffer. Or, avec les vaisseaux rétrécis, le sang ne peut pas passer correctement et entraîne l’apparition des boursouflures rouges douloureuses.

qw

Généralement, ces engelures sont bénignes et disparaissent au bout de quelques semaines. Néanmoins, lorsqu’elles sont laissées sans soins, les engelures hivernales peuvent entraîner la formation d’ampoules. Ces dernières peuvent ensuite s’ulcérer.

Les engelures, signes de maladies sous-jacentes

A part les causes biologiques, les engelures hivernales peuvent également être dues à des maladies sous-jacentes. Ci-après quelques exemples de maladies pouvant se manifester par des engelures :

  • Le syndrome myéloprolifératif ;
  • La maladie Buerger ;
  • Le lupus-engelures ;
  • Les embolies de cholestérol.

Quels sont les facteurs de risque ?

Même si tout le monde peut être touché par les engelures durant l’hiver, certaines personnes sont plus exposées à ce trouble plus que d’autres. Les principaux facteurs de risque liés aux engelures sont les suivants :

  • La mauvaise circulation périphérique ;
  • La sensation d’avoir tout le temps les pieds froids ;
  • Le syndrome de Raynaud. Cette maladie se traduit par le blanchiment des doigts au froid ;
  • L’acrocyanose qui se traduit par des mains qui tournent facilement au violet ;
  • La prise de médicaments de type vasoconstricteurs  ou d’antidépresseurs ;
  • Les troubles endocriniens ;
  • Les carences en vitamines B1, A, PP et P.

Par ailleurs, les scientifiques ont aussi remarqué que les engelures touchent plus souvent les femmes que les hommes. Les jeunes adultes et les adolescents sont également les plus touchés par cette maladie.

engelures hivernales

Comment prévenir cette maladie ?

Lorsque la période froide s’accompagne d’humidité, les engelures peuvent facilement survenir. Néanmoins, cette apparition n’est pas systématique à chaque hiver. D’ailleurs, vous pouvez parfaitement la prévenir en prenant quelques précautions qui sont les suivantes :

  • Se couvrir correctement en période hivernale ;
  • Se chausser de manière à ce que les pieds n’aient pas froid. Pour cela, faites attention à l’épaisseur et à la nature de vos semelles, mais surtout au fait qu’elles soient imperméables ;
  • Opter pour des accessoires qui chauffent correctement (cache-nez, bonnet, chaussettes, collants,…) ;
  • Eviter les gants et les chaussures qui serrent trop. Cela peut, en effet, influencer la circulation sanguine ;
  • Faire le plein de vitamines D ou A.

Les traitements des engelures hivernales

Pour traiter les engelures hivernales, la première chose que vous devez éviter est de réchauffer la partie touchée de manière brutale. Évitez donc d’exposer vos mains boursouflées près du radiateur ou de toute autre source de chaleur. La meilleure manière de s’y prendre est de réchauffer progressivement les parties atteintes avec de la chaleur douce. Comment procéder ? Les quelques solutions suivantes peuvent être adoptées :

  • Mélanger de l’eau oxygénée avec de l’eau à 35°C et y mettre les mains et les pieds atteints d’engelures. Cela permet d’éviter les complications. Pour la quantité d’eau oxygénée, assurez-vous de mettre deux cuillères à soupe par litre d’eau ;
  • Alterner le bain à l’eau chaude et à l’eau froide afin de favoriser la circulation sanguine ;
  • Vous pouvez également réchauffer votre nez et vos oreilles en y mettant vos mains ;
  • Pour apaiser la douleur et les picotements au niveau de la peau des zones atteintes, vous pouvez aussi opter pour un massage à l’alcool camphré. Néanmoins, les gestes doivent être effectués avec délicatesse pour éviter de fragiliser davantage la peau ;
  • Appliquer des pansements et des compresses cicatrisants est également une solution qui marche très bien en cas d’engelures hivernales ;
  • Le médecin peut aussi prescrire des crèmes cortisonées pour les engelures peu sévères.

A part les traitements locaux, lorsque les engelures s’accompagnent d’ulcères, une consultation médicale est impérative. Votre médecin pourra alors vous prescrire un traitement médicamenteux à base d’inhibiteurs calciques. Par ailleurs, vous devez bien retenir qu’il ne faut jamais gratter les engelures, même si elles vous démangent au plus haut point. En effet, ce geste pourrait très bien entraîner de nombreuses complications.

Sources:
https://www.doctissimo.fr/html/dossiers/maux-hiver/articles/12979-engelures-hivernales.htm
https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=astuces-pour-eviter-engelures-gelures-froid

Vérifiez également

une intolérance alimentaire

Comment reconnaitre une intolérance alimentaire ?

L’organisme réagit différemment au contact des substances étrangères. Vis-à-vis de la nourriture, il peut présenter …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *