Guérir de la maladie de Lyme

Lyme

Dès que le beau temps se plane, nous sommes tous tentés de sortir en pleine forêt pour admirer la beauté incomparable de Mère Nature. Vous avez raison. De plus, vous en avez probablement besoin pour prendre un bon bol d’air et vous ressourcer. Cependant, faites-y bien attention quant aux insectes et notamment aux tiques, ces moustiques qui piquent douloureusement. Vous pouvez en attraper la maladie de Lyme. En avez-vous déjà entendu parler ? Découvrez ici ce que c’est et comment s’en guérir.

La maladie de Lyme, c’est quoi ?

Également connu sous l’appellation « borréliose de Lyme », la maladie de Lyme s’agit d’une maladie infectieuse déclenchée par une bactérie du nom de « Borrelia burgdorferi ». Mais elle peut aussi être causée par d’autres souches bactériennes : B. garinii, B. afzelii, B. spielmanii, B. valaisiana. La maladie de Lyme se transmet à l’homme par la piqûre de tique infectée ou la morsure d’un arthropode hématophage se nourrissant de sang. Aussi, les personnes les plus à risque concernent les promeneurs en forêt et les chasseurs, les vétérinaires, les amoureux de la Nature, et les gardes-chasse. La maladie de Lyme a même été considérée comme une maladie professionnelle.

La maladie de Lyme affecte plusieurs régions de notre corps à savoir la peau, les articulations, et le système nerveux. Elle est souvent bénigne mais longtemps négligée elle peut devenir dangereuse. Elle a été premièrement identifiée aux Etats-Unis, Lyme correspond à une ville américaine. En France, on enregistre actuellement quelques milliers de personnes infectées.

Les tiques, premiers responsables

Comme l’on a évoqué plus haut, ce sont les tiques les premiers responsables de la maladie de Lyme. Lorsqu’ils piquent notre peau, la bactérie de cette maladie se propage dans notre sang et dans nos tissus. Ainsi, nous contractons le virus de la maladie de Lyme.

Au Canada, il existe deux types de tiques, tous responsables de la maladie de Lyme. D’abord, il y a la tique occidentale ou Ixode pacificus. Elle qui pique sans douleur. Les personnes touchées peuvent donc ne pas s’en rendre compte. Elle est surtout présente en Colombie-Britannique. Puis, il y a aussi la tique ixode scapularis présent dans le reste des Etats-Unis. Celle-ci pique douloureusement. En France, il y a un troisième type de tique : la tique ixode Ricinus.

Toutes les tiques ne sont probablement pas dangereuses. Il peu y avoir 5 à 50% des tiques vivantes qui sont infectées du virus de la maladie de Lyme.

Quels sont les symptômes de la maladie de Lyme ?

Force est de noter que la maladie de Lyme ne se transmet pas entre humains. Les animaux domestiques peuvent aussi être atteints de la maladie de Lyme et nous les transmettre via les piqûres de tique.

Après que notre peau est piquée, elle commence à se gonfler de sang et à régurgiter. La transmission de micro-organismes présents dans la salive des tiques se voit donc facilitée. L’infection ne surviendra qu’après 24 à 36 heures après la piqûre. Après 7 à 14 jours, la rougeur se transformera en une plaque circulaire rouge. Elle est plus claire, plus centrée et plus chaude. Généralement, cette plaque appelée érythème migrant mesure plusieurs centimètres de large. Pour certaines personnes, plusieurs rougeurs de ce type peuvent apparaître sur leur corps. Ceci est un signe alarmant indiquant que la bactérie s’est propagée dans leur circulation sanguine.

D’autres symptômes de la maladie de Lyme

Parmi les autres symptômes de la maladie de Lyme, énumérons :

  • Une forte fièvre ;
  • Une grosse fatigue ;
  • Des frissons ;
  • Des maux de tête ;
  • Et des douleurs musculaires.
  • D’autres symptômes enregistrés

Si la personne malade ne prend pas des mesures pour traiter sa maladie de Lyme, elle peut inévitablement s’aggraver. Dans ce cas, plusieurs autres signes peuvent apparaître comme des douleurs au niveau des articulations ; une inflammation des jointures, de l’arthrite, des problèmes cardiaques, une inflammation des yeux, une hépatite, une fatigue extrême, une faiblesse générale, des problèmes neurologiques comme la méningite, l’engourdissement des membres et des muscles ou encore la paralysie temporaire du visage (Paralysie de Bell).

Prévention et traitements

Il n’existe pas d’examen spécifique pour savoir si l’on est atteint de la maladie de Lyme ou non. Mais des tests sanguins dispensés par ELISA et Western blot sont nécessaires si vous vous êtes fait piqué et avez des rougeurs. Ces tests analyseront si votre organisme comporte assez d’anticorps pour lutter contre la bactérie de la maladie de Lyme.

Quelques mesures préventives

  • Pour ne pas attraper la maladie de Lyme, vous pouvez appliquer ces quelques conseils qui sauvent :
  • Ne pas fréquenter les endroits herbeux ou boisés, principales niches des tiques ;
  • Vous devez vous protéger la peau si vous travaillez dans la forêt ou dans ces régions remplies de tiques ;
  • Vous pouvez également chasser rapidement les tiques dès qu’elles se posent sur votre peau avant qu’elles ne vous piquent ;
  • Votre animal domestique ne doit pas fréquenter non plus les endroits d’habitation des tiques ;
  • Si vous êtes contraint de fréquenter ces endroits, mieux vaut porter des vêtements appropriés, c’est-à-dire des habits qui recouvrent vos bras, votre cou, vos jambes, et aussi des chaussures fermées ;
  • Utilisez régulièrement un chasse-moustique pour vos sorties en forêt ;
  • Et si vous avez des enfants, protégez-les des piqûres des tiques.

Comment la soigner ?

Si vous vous êtes fait piqué, évitez d’appliquer de l’alcool sur la partie piquée pour ne pas la faire régurgiter encore plus. Désinfectez-là autrement et consultez votre médecin qui vous prescrira les médicaments à prendre.

Il existe aussi des applications mobiles qui vous indiqueront ce que vous devez faire pour prévenir et guérir de la maladie de Lyme. Ces applis sont fournies par l’Office fédéral de la santé publique. Selon votre région d’origine, l’on vous transmettra toutes les informations concernant la maladie de Lyme. Il vous répertoriera même les zones à ne pas fréquenter pour ne pas attraper la maladie de Lyme.

Références:


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here