Accueil / Libido / La fécondation in vitro : comment réussir la FIV ?

La fécondation in vitro : comment réussir la FIV ?

Plusieurs couples décident souvent de procéder à une Fécondation In Vitro ou FIV pour avoir leur bébé. Cette technique a été concrétisée durant les années 1970, et aujourd’hui elle est devenue de plus en plus pratique. Elle vise à aider les couples ayant des problèmes à procréer pour avoir des enfants. Elle est donc adaptée au couple infertile. Cette technique consiste en général à avoir des embryons et à les placer dans l’utérus. Toutefois, ce procédé nécessite un long traitement et différentes étapes. Elle exige également beaucoup de patience. Concernant son taux de réussite, en général, celui-ci n’atteint pas es 100 % à la première tentative. Il est de 20 % à 25 %. Mais ce taux peut augmenter ou diminuer aux prochaines tentatives selon chaque couple.

La fécondation in vitro : c’est quoi justement ?

La fécondation in vitro est une aide à la procréation, une technique qui vise la rencontre des spermatozoïdes et des ovocytes dans un incubateur. En d’autres termes, elle est pratiquée en laboratoire, et assure à faire féconder les spermatozoïdes et les ovules dans une éprouvette, d’où le nom in vitro. Ce procédé peut prendre des semaines voire des mois et peut être renouvelé plusieurs fois par an. Il n’y a pas d’âge précis pour recourir à cette aide. Néanmoins, le pratiquer au-delà de 40 ans peut présenter plusieurs risques et les résultats peuvent ne pas être très satisfaisants.

Que faire pour que le traitement se passe correctement ?

Même si la fécondation in vitro ne présente pas un taux de réussite de 100 %, il faut toujours prendre certaines précautions avant la pratique de cette aide à la procréation. Pour ce faire, pour augmenter le taux de réussite :

  • Il faut commencer par ne plus fumer, que ce soit pour la femme ou pour l’homme. Cela est nuisible à la procréation ou à la grossesse ;
  • Restez en forme en pratiquant des exercices physiques, en adoptant une bonne alimentation;
  • La femme doit aussi se vacciner contre la grippe et consommer de la vitamine B9 pour éviter toute malformation du bébé.

Comment réaliser la FIV ?

Pour réaliser la fécondation in vitro en laboratoire, le médecin se rapprochera de l’homme pour obtenir les spermatozoïdes nécessaires au traitement. Ils seront obtenus par masturbation et placés dans une boîte dite boîte de culture. D’ailleurs, la rencontre se fera dans celle-ci.

Pour la femme, le médecin effectue des piqûres afin de réaliser une hyperstimulation de l’ovulation. En général, il est réalisé pendant 2 ou 3 semaines. Néanmoins, vous pouvez aussi procéder vous-même à ces piqûres, à condition d’avoir bien informé votre médecin. Cette hyperstimulation provoquera, par la suite, le développement des follicules se trouvant dans les ovaires. Si tout se passe correctement, une ponction sera réalisée via la voie vaginale afin de récupérer les ovocytes.
Ainsi, une fois ces deux éléments obtenus, ils seront placés dans la boîte de culture ensemble pendant une nuit.

fécondation in vitro

Les différentes actions réalisées après

En général, en les plaçant ensemble, les fécondations se mettent déjà en route. De plus, le traitement ne visera pas à faire rencontrer un seul spermatozoïde et un seul ovocyte, mais plusieurs afin de multiplier les changes de réussite. Même si les fécondations sont lancées, il faut patienter pendant 48 heures pour voir les premières divisions embryonnaires. Une fois celles-ci apparues, le médecin ou le gynécologue transférera les embryons dans la cavité utérine via un cathéter. La plus plupart du temps, deux embryons sont souvent transférés pour éviter les grossesses multiples. Dans certains cas, le couple peut demander de ne pas transférer tous les embryons et de conserver et de congeler une partie des embryons pour d’autres tentatives en cas d’échec de la première. Une fois le transfert réussi, un test de grossesse sera réalisé après 15 jours pour voir l’efficacité de la fécondation in vitro.

Les différentes étapes d’une fécondation in vitro

Pour la réalisation de cette fécondation in vitro, il faut donc passer par plusieurs étapes à savoir :

  • La stimulation des ovaires qui nécessitera dans un premier temps un traitement hormonal pour la mise au repos des ovaires. Dans un second temps, le médecin réalisera un traitement permettant de produire plus de follicules dans les ovaires. Ces deux actions nécessitent une échographie pelvienne ;
  • Les prélèvements des spermatozoïdes et des ovocytes arrivés à maturité : pour celui des ovules, cette action est, en générale, effectuée 36 heures après la première étape. Pour réaliser ce prélèvement, le médecin pratique une anesthésie générale ou locale, car il est assez douloureux. Quant aux spermatozoïdes, ils sont déjà prélevés quelques heures à l’avance ;
  • La fertilisation où les ovocytes et les spermatozoïdes sont mis ensemble et où la fécondation est enclenchée ;
  • Le transfert embryonnaire consistant à placer les embryons dans l’utérus de la femme.

Comment se préparer aux effets de cette fécondation in vitro ?

La fécondation in vitro n’est pas sans effet indésirable. Si vous souhaitez recourir à ce traitement, vous devez donc vous préparer aux effets suivants au moment des traitements :

  • Des douleurs abdominales, des nausées, de la fièvre ou des ballonnements lors de l’hyperstimulation ovarienne ;
  • Des saignements qui peuvent se produire fréquemment et qui est sans danger tant pour le fœtus que pour la mère. Toutefois, si les saignements sont en grande quantité, il faut avertir le gynécologue ;
  • De grosses bouffées de chaleur.

Par ailleurs, une fois le transfert embryonnaire effectué, vous devez également vous préparer à certaines conséquences comme :

  • Des naissances multiples en cas de plusieurs embryons implantés ;
  • Des malformations congénitales;
  • Un risque de fausses-couches;
  • Des accouchements par césarienne ou des accouchements prématurés ;
  • Un cancer des ovaires.

Sources:
http://sante.lefigaro.fr/article/fecondation-in-vitro-comment-ca-marche-/
https://www.topsante.com/maman-et-enfant/conception/infertilite/infographie-comment-se-passe-une-fecondation-in-vitro-610248

Vérifiez également

cunnilingus

Cunnilingus, attention à ce que vous risquez d’attraper

Le cunnilingus est très prisé chez les amateurs de sexe. Il procure un plaisir intense. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *