fbpx

La luxation de l’épaule, un phénomène assez fréquent

La luxation de l’épaule est une atteinte articulaire. Il s’agit de l’une des luxations les plus fréquentes. Elle se caractérise par une perte totale de contact entre les surfaces articulaires de l’épaule. Il faut savoir que l’épaule comprend trois principales articulations : La glénohumérale ; l’acromio-clavicule et la sterno-claviculaire.

Elle comprend entre autres deux espaces de glissements :

  • Le sous-acromial et
  • Le scapulo-thoracique.

L’atteinte de ces derniers peuvent entrainer des chocs très douloureux.

Quand est-ce qu’il y a une luxation de l’épaule ?

La luxation de l’épaule est une perte des rapports entre la tête de l’humérus et la glène de l’omoplate. Autrement dit lorsque l’articulation de l’épaule sort de son emplacement normal. Les luxations antéro-internes sont les plus fréquentes.

Les types de luxation de l’épaule

Les deux principaux types de luxation de l’épaule

  • Une luxation totale de l’épaule : Celle-ci se produit lorsque la tête de l’os de l’humérus sort totalement de la glénohumérale.
  • Une subluxation : Il s’agit d’une luxation partielle.

Les autres types de luxation de l’épaule

  • Les luxations antérieures

Celles-ci surviennent dans 95% des consultations. Elles décrivent une sortie vers l’avant du corps de la tête de l’humérus.

  • Les luxations inférieures

Elles se caractérisent par un déplacement vers le bas de la tête de l’humérus.

Cette distinction n’a pas un grand intérêt pronostique. Ce sera la nature du déplacement de l’épaule qui importe. Plus l’articulation sort de sa cavité, plus il risque d’y avoir des lésions associées graves. Celles-ci peuvent être vasculaires, tendineuses ou nerveuses.

Les facteurs possibles liés à la luxation de l’épaule

Elle résulte de l’application d’une force trop importante au niveau de l’articulation de l’épaule. Par exemple si on la tire violemment, la pousse ou la torde. L’instabilité peut être provoquée par un choc direct ou indirect au niveau de l’épaule. Parmi les causes les plus fréquentes, il y a :

  • Les traumatismes sportifs, plus précisément lors d’un coup infligé à l’épaule ;
  • Les chutes sur le coude ou la main ;
  • Les accidents de la route, de chantier, etc.

Les personnes à risques de la luxation de l’épaule

Tout le monde peut présenter cette blessure. Elle peut survenir d’une manière fortuite et à tout âge. Cependant, on considère souvent que certaines disciplines sportives favorisent plus de risques que d’autres. Par exemple, avec les arts martiaux, le ski, etc. Par ailleurs, la blessure peut être récidive. En effet, lors de la première blessure, l’articulation atteinte deviendra fragile. Cela peut resurgir notamment chez :

  • Les personnes ayant déjà subi une luxation de l’épaule importante ;
  • Les personnes ayant subi une blessure de l’épaule avant ses 30 ans.

Les symptômes de la luxation de l’épaule

Douleur intense dans l’épaule :

La personne atteinte ressent une douleur vive au niveau de l’articulation scapulohumérale. La douleur peut s’irradier dans le torse et dans le bras. L’intensité est si élevée, qu’elle empêche tout mouvement du membre supérieur.

Gonflement et déformation :

L’atteinte peut entraîner la sortie totale ou partielle de la tête de l’humérus. Cette migration est visible par une déformation, généralement accompagnée d’un gonflement au niveau de l’épaule.

Autres symptômes :

D’autres symptômes peuvent survenir. En effet, la blessure peut entrainer un détachement ou un étirement des tissus avoisinants l’articulation. Par exemple, les tendons, les vaisseaux sanguins, les nerfs… Ainsi, il peut survenir des déficits moteurs et sensoriels. À l’exemple d’engourdissement deltoïde, de douleurs musculaires. Du reste, il est possible qu’elle laisse des fractures osseuses.

 

Diagnostic de la luxation de l’épaule

Un professionnel de santé peut classiquement diagnostiquer l’atteinte. Celui-ci est généralement clinique, et comprend une interrogation sur les douleurs ressenties et les causes de la blessure. Une radiographie est souvent nécessaire dans des cas cliniquement graves. La prise en charge sera différente, si l’imagerie présente une fracture de l’humérus ou de l’omoplate.

la luxation de l’épaule

Ce qu’il faut faire avant de réduire la luxation de l’épaule

  1. S’assurer de l’absence de complications vasculo-nerveuses, pour ce faire :
  • Palpez le pouls radial et cubital ;
  • Vérifiez la mobilité et la sensibilité des doigts en interrogeant l’individu s’il peut les bouger ;
  • Vérifiez la sensibilité du moignon de l’épaule.
  1. Demander une radiographie pour :
  • Préciser la région atteinte ;
  • Confirmer le diagnostic ;
  • Éliminer une fracture associée.

Les traitements de la luxation de l’épaule

Le traitement consiste à remettre l’articulation à sa place. Seul un spécialiste de santé doit le faire. Le réaliser soi-même peut favoriser le risque de récidive ou compliquer la blessure. La réinstallation de l’articulation est douloureuse. Une administration de sédatif, d’analgésiques ou d’anesthésique doit se faire avant l’intervention. Les méthodes varient selon les professionnels de santé :

  • Une rotation externe ;
  • Une traction-contre-traction ;
  • La technique de Cunningham.

Une fois l’articulation remise à sa place, le médecin va immobiliser le patient avec un bandage ou une écharpe. L’immobilisation dure environ 15 jours, mais cela peut varier selon le cas de l’atteinte. Des séances de rééducations suivront après que le médecin confirmera la guérison de la blessure.

Conseils pratiques

Il est difficile d’anticiper la survenue de cette blessure de l’épaule. Cependant, si cela survient, retenez ces gestes simples pour limiter l’inflammation.

  • Gardez le bras immobile dans la mesure du possible, notamment en utilisant une écharpe ou une attelle ;
  • Appliquez de la glace peut aussi réduire le gonflement et amenuiser la douleur occasionnée par la blessure.

Sources:
https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=luxation-epaule
https://www.allodocteurs.fr/se-soigner/reeducation/kinesitherapie/l-039-auto-reeducation-apres-une-luxation-de-l-039-epaule_14557.html

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vérifiez également

perturbateurs endocriniens

Perturbateurs endocriniens – quels risques pour la santé et comment s’en protéger ?

Les perturbateurs endocriniens sont omniprésents dans l’environnement humain. Ils peuvent interférer avec le système hormonal, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *