Accueil / Santé / La rhinite allergique : cette allergie est-elle dangereuse ?

La rhinite allergique : cette allergie est-elle dangereuse ?

Avez-vous de l’allergie ? Savez-vous quelle est sa cause ? Toute personne n’est pas forcement allergique depuis la naissance. Toutefois, si ces deux parents le sont, il y a de forte probabilité que leurs enfants soient également allergiques. Une rhinite allergique peut apparaître à tout moment lorsqu’une personne est en contact avec l’allergène. Heureusement, que de nombreux traitements existent pour y remédier et éviter que cela n’empire

Qu’est-ce que c’est réellement ?

La rhinite allergique se produit souvent chez une personne à l’âge de 5 ans jusqu’à 20 ans. Elle se manifeste suite aux réactions du système immunitaire face à des substances étrangères ou inhabituelles au corps. En effet, ces dernières affectent les voies respiratoires et les yeux ce qui provoquent les réactions allergiques. Il peut se montrer sous forme d’éternuements, de chatouillements dans le nez. Dans certains cas, elle peut également se présenter par une irritation au niveau des yeux ou des larmoiements. Les facteurs risques ou les substances en cause peuvent être nombreuses comme des poils de bêtes ou du pollen. Par ailleurs, aujourd’hui selon les chercheurs, les manifestations de la rhinite allergique deviennent de plus en plus prononcées à cause de l’intensification de la pollution.

Rhinite allergique : ses deux différentes formes

La rhinite allergique apparaît sous deux formes. Il y a d’une part le rhume de foins et d’autre part la rhinite apériodique. Toutefois, les symptômes rencontrés peuvent être les mêmes. Ces deux formes se différencient par les agents transmetteurs, mais que sont-ils ?

qw
  • La rhinite saisonnière qui est le plus souvent connue sous le nom de fièvre des foins ou encore rhume des foins. Comme son nom l’indique, ici, le risque d’allergie dépend des saisons. Il est élevé surtout en été ou au printemps. En effet, pendant ses saisons, les plantes allergènes fleurissent beaucoup, d’où la propagation des pollens des arbres. Durant les autres saisons, il y a également l’apparition des moisissures suite à la neige fondue et une herbe à poux;
  • La rhinite persistante, aussi appelée rhinite apériodique, il est causé par des allergènes se trouvant dans l’environnement du malade. Par conséquent, les causes peuvent être les acariens, l’humidité, les poussières, les animaux, les moisissures ou encore des changements hormonaux.

Quels sont les différents facteurs de risque de cette affection ?

Les facteurs risques pouvant causer la rhinite allergique sont assez nombreux, il y a :

  • Les facteurs environnements entre autres la diversification alimentaire ou encore la pollution et le tabagisme. Une diversification alimentaire trop tôt risque également d’engendrer une rhinite allergique ;
  • Une exposition à des allergènes aériens ainsi qu’à d’autres substances nuisant aux voies respiratoires ;
  • Une forte exposition à la fumée ;
  • L’utilisation abusive de décongestionnants.

Par ailleurs, il y a également une catégorie de personnes qui sont plus à risque pour cette allergie. En général, les hommes sont plus susceptibles d’en être touchés par rapport aux femmes. L’hérédité a aussi sa place dans la transmission de cette rhinite allergique. En outre, dans une famille, l’aîné a plus de possibilité de le contracter par rapport à d’autres.

Rhinite allergique

Quelles sont les différentes manifestations de cette rhinite allergique ?

Il peut y avoir plusieurs symptômes de la rhinite allergique. De plus, ils ne disparaissent pas et peuvent même s’empirer au fur et à mesure que la personne s’expose aux allergènes. Il en est de même pour le cas de la rhinite saisonnière. A la même saison, les symptômes font de nouveau surface, mais souvent ils disparaissent petit-à-petit avec l’âge. Les manifestations de cette allergie se reconnaissent facilement. En effet, en cas de rhinite allergique, la personne atteinte ressent des démangeaisons, des irritations au niveau des yeux, des larmoiements. Elle peut se montrer via des éternuements continus, des écoulements et quelques sensations de piqûres au niveau du nez. Il se peut aussi que la personne ressent des démangeaisons dans la gorge ou encore des maux de gorge. Elle peut être également irritable et peut ressentir de la fatigue ainsi que de l’insomnie pendant plusieurs jours.

Comment diagnostiquer cette allergie ?

En cas d’allergie, il est souvent compliqué de déterminer l’allergène en cause. Or, sans celui-ci, il est difficile de soigner la personne atteinte et d’éviter d’en être touché à nouveau. Alors, pour réaliser le diagnostic, il faut se rapprocher d’un médecin. Celui-ci déterminera quand et comment la rhinite se manifeste. Il aidera ensuite à détecter les allergènes autour de la personne malade. Il faut donc inspecter et vérifier la substance en cause chez elle, à son bureau ou encore dans son établissement scolaire. Toutefois, si ce professionnel de la santé et la personne malade n’arrivent pas à détecter les allergènes, des tests seront effectués. Il peut s’agir de test cutané où différents allergènes sont testés sur la peau. Ainsi, il sera facile de retrouver l’agent en cause. Il y a également le test sanguin ou RAST pour déterminer les anticorps dans le sang lorsque la réaction apparaît.

Les traitements de la rhinite allergique

Pour éviter que la rhinite allergique ne provoque plus d’effets nuisibles au corps, il faut rapidement la soigner. Le traitement de cette allergie peut durer plusieurs mois et les méthodes préconisés peuvent être nombreuses :

  • L’immunothérapie ou l’homéopathie, le premier est surtout idéal pour les allergies causées par les acariens ;
  • L’utilisation de certains médicaments comme du spray avec cromoglycate de sodium ou la corticothérapie ou encore des médicaments antihistaminiques;
  • L’aromathérapie notamment l’usage des huiles essentielles à base d’estragon et/ou de camomille ;
  • Le traitement via l’acupuncture, qui nécessite souvent plusieurs séances.

Par ailleurs, outre les traitements, il faut également effectuer certains gestes en cas d’allergies. Il faut prendre l’habitude de rincer le nez en se servant du sérum physiologique et de changer d’habits fréquemment notamment pour les cas de rhume de foins.

Sources:
https://www.bfmtv.com/sante/rhinite-allergique-une-personne-sur-deux-voit-sa-qualite-de-vie-impactee-au-quotidien-1218156.html
https://www.futura-sciences.com/sante/questions-reponses/allergies-rhume-foins-rhinite-allergique-difference-414/

Vérifiez également

paralysie cérébrale

La paralysie cérébrale : qu’est-ce que c’est ?

Le cerveau, avec le cœur, est l’un des organes vitaux de notre corps. Ce qui …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *