fbpx

La stérilité masculine

Depuis quelque temps, des études ont montré que la fertilité chez les hommes tend à se réduire. Plusieurs facteurs influent sur la qualité et la quantité des spermes. Ces facteurs peuvent être d’origine extérieure ou intérieure. C’est surtout après des tentatives infructueuses pour concevoir un bébé que la stérilité peut causer des torts. La stérilité c’est la difficulté pour un couple de concevoir un enfant malgré les relations sexuelles non protégées. L’infertilité peut toucher la femme ou l’homme, d’où la nécessité de faire un diagnostic. Au bout d’un certain temps, il est préférable de consulter et d’identifier les causes et les traitements adéquats. Ici, voyons de plus près ce qu’il en est de la stérilité masculine.

Les signes d’infertilité chez les hommes :

Outre les résultats infructueux de concevoir un enfant, d’autres signes peuvent témoigner des problèmes de fertilité.

  • La présence d’anomalie génétique.
  • La présence de maladie infectieuse.
  • L’impuissance durant l’acte sexuelle.
  • Les troubles d’éjaculation.
  • Les problèmes liés à l’érection.
  • Le déséquilibre au niveau des hormones.

Chacun de ces différents symptômes ne doit pas être considéré comme signe de stérilité masculine. Cependant, leurs présences de manière chronique peuvent constituer des éléments pour identifier les causes des problèmes de conception.

Le diagnostic de la stérilité masculine :

En présence de ces différents signes et suite à l’impossibilité de concevoir un bébé, une consultation s’impose. Cette consultation doit se faire en couple afin de déterminer les raisons de l’infertilité. Des examens seront réalisés auprès du couple pour déterminer la fertilité ou non des partenaires.  Ce n’est qu’après que les traitements peuvent se faire.

En ce qui concerne l’homme, c’est le spermogramme ou l’analyse du sperme qu’on effectue en premier. Cette analyse permet d’avoir des informations concernant la qualité des spermatozoïdes dans le sperme. Cela consiste alors à examiner leurs morphologies, leurs nombres, leurs mobilités et le nombre de cellules. Le manque ou la malformation concernant ces caractéristiques peuvent justifier la stérilité masculine. En général, cette analyse du sperme doit être refaite un mois après afin d’affirmer les résultats. En effet, la production du sperme varie en fonction de plusieurs facteurs internes et externes.

Les causes de l’infertilité masculine :

Les facteurs responsables de la stérilité masculine varient d’un homme à un autre. Les causes peuvent provenir de l’homme lui-même ou des facteurs externes.

Les facteurs internes :

La présence d’anomalie au niveau des spermatozoïdes :

La réalisation du spermogramme permet de détecter ces types d’anomalies. Plusieurs anomalies peuvent survenir chez un homme. Cela concerne des problèmes au niveau de leurs morphologies, leurs mobilités et leurs nombres. L’absence de spermatozoïdes ou la présence de plusieurs spermatozoïdes morts font partie de ces anomalies spermatiques.

stérilité masculine

Les anomalies liées aux voies génitales des hommes :

La qualité de la circulation des spermatozoïdes influe aussi sur la stérilité masculine. Des problèmes de circulation au niveau des canaux déférents et l’épididyme peut bloquer l’éjaculation et défavoriser la conception.

Les anomalies liées aux organes génitaux masculins :

Certaines pathologies agissent sur le mécanisme les testicules.

  • La mucoviscidose : est une pathologie qui touche les gènes de plusieurs nouveau-nés. C’est une inflammation au niveau des systèmes de reproduction. Ces inflammations touchent le testicule ou l’épididyme et rendent impossible la reproduction.
  • La varicocèle : est la présence de varice au niveau du cordon spermatique. Cette dilatation des veines peut altérer la circulation des spermatozoïdes.
  • La cryptorchidie : est une pathologie qui survient dès la naissance. On la reconnaît lorsque le testicule n’est pas descendu. Un des testicules ou les deux ne sont pas migrés dans les bourses durant la vie fœtale.

Les problèmes hormonaux :

La déficience de la sécrétion d’hormones LH et FSH altère sur la spermatogenèse. Cette insuffisance est liée à des anomalies dès la naissance ou la présence de maladies.

Les facteurs externes :

Plusieurs paramètres environnementaux altèrent la production de spermatozoïdes et réduisent leur production et leur fécondité.

  • Le tabagisme
  • L’alcoolisme
  • L’excès d’activités physiques
  • L’état psychologique (stress, dépression…)
  • La mauvaise alimentation
  • La surexposition des testicules à des températures élevées.

Les traitements à suivre :

Une fois l’origine de la stérilité masculine est établie, les traitements adéquats peuvent être prescrits. Ainsi les traitements varient en fonction de l’origine de l’infertilité.

  • Le traitement au niveau des hormones.
  • La chirurgie pour les différentes formes d’anomalies.
  • La fécondation in vitro.
  • L’insémination artificielle.
  • Booster la fertilité à l’aide d’une alimentation équilibrée.

Beaucoup de couples se ruinent pour avoir un enfant à cause de l’infertilité masculine ou féminine. Ici, on a plutôt mis en exergue la stérilité masculine. En effet, quand il était question de stérilité, les femmes étaient souvent considérées comme l’origine principale de l’infécondité. Or, la stérilité peut tout à fait toucher l’homme aussi.

Sources:
https://www.doctissimo.fr/html/sante/mag_2002/sem01/mag0517/dossier/sterilite_masculine_niv2.htm
https://www.passeportsante.net/fr/grossesse/Fiche.aspx?doc=infertilite-masculine

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vérifiez également

Les symptômes du syndrome de Cogan

Les symptômes du syndrome de Cogan

Le syndrome de Cogan est une atteinte oculaire.  Elle résulte d’une kératite interstitielle, parfois associée …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *