Accueil / Santé / La toxicomanie : quels sont les traitements et les préventions ?

La toxicomanie : quels sont les traitements et les préventions ?

L’abus de substance psychoactif, également appelé toxicomanie fait référence à une situation dans laquelle un utilisateur devient dépendant des effets causés par une drogue. Par conséquent, il souffre des dommages et des complications qu’elle entraîne. L’abus de drogues provoque plusieurs lésions physiques et psychologiques. Les traitements appropriés de la toxicomanie visent à désintoxiquer la victime et à améliorer son comportement en vue de prévenir la rechute liée à la dépendance.

Les traitements pour toxicomanes

Il existe différents traitements et thérapies que l’on peut suivre afin de résoudre le problème associé à la consommation excessive des substances toxiques ou des drogues. Découvrons-les ci-dessous.

La pharmacothérapie

pharmacothérapie

Le traitement par pharmacothérapie consiste essentiellement à traiter la toxicomanie à l’aide des médicaments. Il contribue à contrôler la dépendance à la drogue ou à l’alcool en détoxifiant et en prévenant la réapparition de la dépendance et du maintien des opioïdes. Les médicaments sont fournis à la toxicomane pour détoxifier son corps. Ce type de traitement vise ainsi à empêcher les symptômes de sevrage généralement observés au cours de ce processus de nettoyage.

La pharmacothérapie permet, en outre, de gérer les risques de rechute de la dépendance. Il y a de fortes chances de rechute chez la plupart des patients pendant ou après cette cure. Les patients sont suivis et reçoivent des conseils psychologiques dans le but de prévenir la dépression et la récidivité.

Le traitement mixte

Selon certains psychiatres, les deux principales formes de traitements de la toxicomanie à savoir les traitements psychosociaux et la pharmacothérapie présentent de nombreuses différences. Parmi ces distinctions on cite le temps nécessaire pour que le traitement fonctionne, les symptômes ciblés, le mode d’action, la durabilité et l’applicabilité à toutes les drogues. Par ailleurs, il affirme que le traitement idéal serait de mélanger à la fois la pharmacothérapie et la psychothérapie, car elles demeurent les solutions les plus efficaces.

En général, les patients qui ne répondent pas aux autres types de traitements doivent être traités avec la méthode d’entretien opioïde. Pour ce faire, des substances comme la méthadone, la buprénorphine et la naltrexone seront administrées aux patients sous forme d’agonistes d’opioïdes synthétiques. Ces substances permettent de limiter à la fois les fringales et l’euphorie. Elles contribuent à gérer les effets de la toxicomanie et à la mettre fin. Cette méthode est habituellement suivie de la désintoxication et est effectuée avec un conseil comportemental.

Les thérapies comportementales

Les experts ont découvert que la thérapie cognitivo-comportementale, la gestion des imprévus, la thérapie de couple et de famille sont très efficaces pour guérir plusieurs types de toxicomanie. Le conseil psychologique constitue l’un des principaux moyens de traiter l’abus des drogues. Au cours de cette séance de traitement, les patients suivent différents niveaux de thérapies comportementales. Il s’agit de les motiver à vivre sans dépendance à la drogue et à l’alcool.

Cela consiste également à les inciter à s’abstenir de telles substances et à changer leurs attitudes envers la vie. Les psychothérapeutes leur apprennent à vivre positivement et à lutter contre l’anxiété autrement que de devenir la proie de la toxicomanie. Cette pratique les aide à apprendre à faire face au stress et à la pression de diverses manières ainsi qu’à lutter contre les fringales de drogue.

La thérapie cognitivo-comportementale

thérapie cognitivo-comportementale

Celle-ci a pour but de corriger le comportement problématique des patients et leur comportement mésadapté en leur faisant apprendre des habitudes positives. Le processus se concentre sur le contrôle de la rechute de dépendance pendant et après la thérapie.

Le renforcement communautaire

Ce traitement consiste à associer les patients à une vie sociale riche en interactions avec la société et la famille. Il offre plusieurs loisirs dans le but de leur permettre de sélectionner entre les avantages d’une vie normale sans drogue et les inconvénients d’une de maltraitance.

L’amélioration de la motivation

Cette procédure de thérapie vise à susciter la motivation interne des toxicomanes afin qu’ils puissent mener une vie sobre. Cela renforce leur motivation à mettre en place une vie normale et éviter les risques de récidivité.

La thérapie comportementale familiale

Elle cible non seulement la dépendance du patient, mais aussi les problèmes connexes liés à la famille. Elle permet de suivre de près le comportement du consommateur avec les membres de sa famille.

Comment prévenir la toxicomanie ?

Puisque la toxicomanie est devenue un problème récurrent dans la société, la prise de conscience reste donc le principal remède pour l’éradiquer. Voici les moyens de préventions de l’abus de drogues :

Parlez à vos enfants dès leur plus jeune âge

Les jeunes ont tendance à s’orienter vers des activités illicites et sont souvent victimes de toxicomanie assez tôt dans leur vie. Les parents et les établissements d’enseignement devraient apprendre et sensibiliser les jeunes aux inconvénients de cette pratique, de manière à ce qu’ils n’en soient pas devenus la proie.

Mettre en place des campagnes de sensibilisation aux drogues

La société devrait organiser des campagnes de sensibilisation aux drogues gérées par le gouvernement et donner aux survivantes des exemples de réussite pour inciter les victimes à mener une vie normale sans dépendance aux drogues.

Demander de l’aide pour réduire la dépression

La dépression constitue l’une des principales raisons de la consommation de drogues. N’oubliez pas que les médicaments ne sont pas la meilleure solution pour éviter la dépression. Demandez plutôt de l’aide à un conseiller psychologique afin de combattre cet état mental de la bonne manière. La dépendance est une maladie qui affecte non seulement votre cerveau, mais aussi votre comportement. Si vous ou vos proches présentez des signes de toxicomanie, n’hésitez pas à suivre ces différentes formes de thérapies.

Sources

https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S030646039600038X#!

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3633201/

https://www.unodc.org/unodc/en/prevention/index.html

https://pubs.niaaa.nih.gov/publications/arh23-2/116-121.pdf

Vérifiez également

symptômes de la maladie aphte

Les aphtes : sont-ils causés par la fatigue ou un symptôme de maladies ?

Votre bouche peut faire face à différentes lésions telles que des candidoses ou des aphtes. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *