Accueil / Prévention / Late : une nouvelle maladie qui ressemble à l’Alzheimer

Late : une nouvelle maladie qui ressemble à l’Alzheimer

Vous pensez être atteint de la maladie d’Alzheimer parce que vous avez sans doute les symptômes ? Attendez ! Il peut s’agir d’une toute nouvelle maladie semblable à cette première. Il peut s’agir de ce qu’on appelle « Late ». Des chercheurs viennent d’en faire la découverte. Ils ont publié les résultats de leur recherche dans la revue Brain. Selon eux, les symptômes sont les mêmes mais le mécanisme est très différent de celui de l’Alzheimer. Voulant étudier pourquoi il existe des cas d’Alzheimer ne sont pas traités à termes, ils sont arrivés à cette hypothèse. Il ne s’agit donc pas de l’Alzheimer mais plutôt de Late. Cette nouvelle maladie touche 25% des personnes âgées de plus de 85 ans si l’Alzheimer, elle, peut toucher des seniors à partir de 65 ans et plus. Nouvelle mais déjà très répandue, Late fait partie des formes de démences les plus inquiétantes jamais enregistrées. Ici tout ce que vous devez savoir.

La protéine TDP-43 pointée du doigt

Il y a eu bon nombre de personnes qui se sont trompées à propos de cette nouvelle maladie que les scientifiques viennent de découvrir. Elles l’ont confondu avec la maladie d’Alzheimer. Pourtant, ce n’est nullement le cas. Il s’agit de ce qu’on appelle « Late ». Ce qui amène les gens à confondre ces deux types de démence, ce sont leurs symptômes qui sont assez similaires. En effet, la maladie de Late se manifeste également par une altération de la mémoire humaine et cela dans tous les domaines de la vie. Mais pour pouvoir distinguer Late de l’Alzheimer, il importe d’observer de près comment progresse la maladie chez le sujet victime. Late évolue moins rapidement que l’autre. L’étude des scientifiques a pu apporter que cette maladie a été provoquée par l’anomalie observée au niveau de la protéine TDP-43. Cette protéine se trouve entre les amygdales, l’hippocampe et le gyrus frontal moyen. Ce signifie que Late s’étend également dans les mêmes zones du cerveau où se situent la protéine tau et les plaques amyloïdes, impliqués dans l’Alzheimer.

Late : 100 fois dangereux que l’Alzheimer

Les gens ont tendance à confondre toutes formes de démence à l’Alzheimer. Pourtant, il existe vraiment des différences qui laissent dire que cette maladie est beaucoup plus supportable que les autres. Late est, par exemple, selon les estimations des chercheurs, 100 fois plus dangereux que la première. Elle a une prévalence 100 fois supérieure aux DFT. Pour pouvoir percer les secrets de cette nouvelle maladie et de son évolution chez les patients, les chercheurs se sont composés de scientifiques issus des coins de la planète. Leur objectif était de trouver des traitements adéquats pour guérir définitivement de l’Alzheimer. Et c’est de cette façon qu’ils sont arrivés à ce point de découverte : Late, la nouvelle forme de démence neurodégénérative.

Comment savoir que l’on est atteint de Late et non d’Alzheimer ?

Comme les gens ont assez tendance à confondre l’Alzheimer de cette nouvelle maladie, il est assez difficile de reconnaître que l’on est atteint. L’on ne doit pas se contenter de considérer les symptômes. De plus, les symptômes, comme pour d’autres maladies, diffèrent d’un individu à un autre. Si pour certains, Late se manifeste par la difficulté de se souvenir, pour d’autres cela peut se manifester par une difficulté de parler et de comprendre. Généralement, la maladie de Late se caractérise aussi par une altération accélérée des capacités cognitives de la personne malade. De plus, Late peut apparaître soit dès 40 ans soit après 80 ans. Mais comme ce que l’on vient d’évoquer plus haut, Late cible surtout les personnes de plus de 85 ans. Late n’est donc pas liée à l’âge comme c’est le cas pour l’Alzheimer. Pour pouvoir bien diagnostiquer cette nouvelle maladie, le patient sera contraint de passer une autopsie du cerveau. Ce qui dit que le diagnostic de Late ne peut se faire qu’en post-mortem.

99,6% d’échecs dans le traitement de l’Alzheimer

Chiffre très alarmant mais qui pourtant devrait être porteur d’espoir. Selon les dernières statistiques, il y a 99,6% d’échecs des traitements des cas constatés d’Alzheimer. Ce qui suppose que ces patients pourraient souffrir plutôt de Late. Toutefois, le réel problème réside sur le fait de comment diagnostiquer cette maladie bien avant que le patient ne meurt afin de pouvoir le prendre en charge. Pour cela, les scientifiques insistent à étudier en profondeur les biomarqueurs immunologiques de cette démence afin d’en trouver des médicaments efficaces.

alzheimer

Bref, une bonne nouvelle !

Quoi qu’il en soit, la découverte de Late devra faire réjouir un plus grand nombre, surtout les malades d’Alzheimer. Malgré la non existence de médicaments capables de traiter ce type de maladie neurodégénérative, la découverte de Late devra suffire pour conclure que c’est une maladie qui se soigne très bien. De plus, les meilleurs remèdes pour se remettre de cette maladie est de se rééduquer et d’être accompagné. Ce qui importe donc, c’est de voir l’état moral des patients plutôt que de chercher des médicaments qui restent encore inconnus. Il existe des thérapies conçues spécialement pour alléger les symptômes de ces deux maladies. Il existe aussi plusieurs centres de réinsertion et de rééducation capables de mieux prendre en charge les malades de ces deux types de maladies que les gens ont tendance à confondre. Bref, quoi que l’on dise, la découverte de Late est une assez grande et bonne nouvelle dans le monde de la Médecine.

Sources:

 

Vérifiez également

complications du diabète

Que faire pour prévenir les complications du diabète?

Classé parmi les maladies du 21ème siècle avec l’obésité, le diabète touche de plus en …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *