Accueil / Santé / Le Biofeedback pour vous sentir mieux

Le Biofeedback pour vous sentir mieux

Le Biofeedback est une technique thérapeutique basée sur l’interaction entre le corps et l’esprit. Le concept est apparu vers les années 1960. À l’origine il s’appliquait surtout au cerveau. Mais il est actuellement prescrit aux troubles à tous les niveaux de la physiologie humaine.

Qu’est-ce que le biofeedback ?

Le mot Biofeedback est composé de « bio » qui signifie vie et de « feedback » ou retour d’information. Il s’agit d’une technique thérapeutique qui consiste à exploiter les informations recueillies sur les différentes fonctions du corps. Ces fonctions sont normalement automatiques, mais le Biofeedback permet au patient de les contrôler volontairement.

Principes du biofeedback

Le Biofeedback s’appuie sur un apprentissage progressif de la gestion des crises. La thérapie commence sur un interrogatoire préalable suivi d’examens psychophysiologiques.

Pour effectuer les examens, le thérapeute place le patient dans un lieu calme. Il le met dans une position confortable, assise ou allongée. Selon les troubles à traiter, les appareils choisis mesurent les paramètres . Ils sont représentés sous forme de graphiques.

  • L’Électrocardiogramme
  • L’Électromyogramme
  • L’Électroencéphalogramme
  • L’Électrorétinogramme
  • L’Electrogastrogramme
  • La Variabilité de Fréquence cardiaque
  • L’Electro dermogramme

Le thérapeute aide le patient à interpréter ces informations. Puis, le patient apprend petit à petit à commander ses réactions physiologiques à l’aide de techniques de relaxation. Les progrès réalisés sont mesurables sur les appareils.

Ses indications thérapeutiques

Le Biofeedback aide à traiter efficacement certains problèmes de santé.

  • Les maux de tête

Le Biofeedback diminue la fréquence des migraines. Les pratiques de relaxation permettent à la fois de lutter contre le stress et d’atténuer les douleurs. Pratiquer le Biofeedback permet d’éviter la consommation excessive de médicaments antidouleur.

  • La constipation

Le Biofeedback est efficace pour soigner la constipation chronique. La pratique régulière du Biofeedback permet de contrôler les muscles de l’appareil digestif. Il rétablit entre autres la sensation du remplissage rectal et accroit la force des contractions intestinales. Il est aussi efficace, voire plus, que la prise de laxatif pour traiter une constipation chronique.

  • L’anxiété

Le Biofeedback permet d’identifier et d’atténuer les effets du stress et des réactions émotives sur le corps. Il prévient les accélérations du rythme cardiaque et les différentes contractions musculaires désagréables. La relaxation réduit l’anxiété et offre une meilleure qualité de sommeil.

  • Les douleurs chroniques

Les douleurs chroniques sont liées à des situations pathologiques particulières. Elles peuvent faire suite à un AVC, une blessure, un traumatisme, un diabète ou un cancer. À défaut de guérir la maladie en question qui en est l’origine, le Biofeedback permet de diminuer la sensation de douleur. Il protège contre la dépendance aux antidouleurs.

  • Les troubles cardiaques

Le Biofeedback aide à maitriser le rythme cardiaque. Il protège ainsi le cœur des éventuels chocs émotionnels. Les exercices permettent de réguler la fréquence et la force des contractions cardiaques. En plus, il réduit le stress qui est une des causes fréquentes de troubles cardiaques.

  • L’hypervigilance

L’hypervigilance est un état de sensibilité excessive résultant d’un traumatisme. Elle provoque entre autres une hypertension artérielle, des palpitations, de l’insomnie. Le Biofeedback permet de gérer les symptômes de l’hypervigilance.

pratiquer le biofeedback 

Comment pratiquer le biofeedback ?

Il commence sur une consultation. Le praticien interroge le patient sur les problèmes dont il souffre. Il lui expose ensuite le principe et les objectifs de la thérapie. Ensuite, il se sert des appareils de mesure pour établir son diagnostic et envisager le traitement adéquat. Il se réserve donc l’exclusivité des premiers examens.

En début de thérapie, le praticien règle les appareils sur un niveau de sensibilité élevé. Le niveau est baissé progressivement. Le praticien conduit des exercices de contraction musculaire, de respiration ou de réflexion selon son diagnostic. Il apprend au patient à lire et interpréter les résultats. Puis il prescrit les exercices qui s’y rapportent sans oublier de formuler des encouragements en permanence. Le praticien et le patient constatent les changements des paramètres au fur et à mesure de la pratique. À la fin d’une thérapie, les résultats des examens sont comparés à ceux des premiers.

À force d’entrainement, le patient doit être capable de reprendre les exercices tout seul. Ainsi, en cas de crise, il pourra pratiquer une auto thérapie basée sur le Biofeedback.

Qui peut pratiquer le Biofeedback ?

Il n’existe pas d’établissement de formation en Biofeedback. Les appareils sont faciles d’utilisation. Il suffit de se renseigner auprès du vendeur et de bien lire le mode d’emploi. Mais au niveau de l’interprétation des résultats, l’avis d’un spécialiste de santé est requis. Actuellement, il est pratiqué en appui à la physiothérapie et à la médecine sportive.

Contre-indications

La pratique du Biofeedback est contre-indiquée :

  • Pour les implants bioélectriques
  • Chez les femmes enceintes
  • En cas d’épilepsie ou de troubles mentaux

Un cas pratique de Biofeedback : la rééducation périnéale

La perte de la tonicité du périnée provoque des dysfonctionnements des appareils urinaires et génitaux. Ils se manifestent par des envies permanentes d’uriner ou par la baisse de la qualité des relations sexuelles. En présence de tels signes, il est de mise pour pouvoir contrôler la contraction du périnée.

Sources:
https://www.santemagazine.fr/medecines-alternatives/autres-pratiques/biofeedback-definition-principe-bienfaits-177013
https://www.femmeactuelle.fr/sante/sante-pratique/biofeedback-indications-therapeutiques-24519

Vérifiez également

crises de gouttes

Crises de gouttes – comment elles se manifestent?

Lorsque les crises de gouttes se manifestent, le patient peut ressentir des douleurs intenses sur …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *