fbpx

Le kyste au sein peut-il être dangereux ?

Un kyste est une cavité anormale remplie de semi-liquide ou de liquide. Il se forme dans un tissu ou dans un organe. La plupart des kystes sont bénins, autrement dit non cancéreux. Cependant, ils sont en mesure de perturber le bon fonctionnement d’un organe ou de provoquer des douleurs. Un kyste au sein contient du liquide qui est produit par les glandes mammaires. Certains peuvent être trop petits pour être sentis au toucher. Si jamais ce liquide s’accumule, le sujet pourra ressentir une masse ronde ou ovale de 1 à 2 cm de diamètre. Cette masse peut se déplacer facilement sous les doigts. Un kyste au sein a tendance à devenir sensible et dur avant les règles.

À savoir

D’après la Société canadienne du cancer et le National Cancer Institute des États-Unis, le tissu mammaire subit des changements chez presque toutes les femmes. Et ce, dès la trentaine. Ces changements seront perceptibles auprès d’une femme sur deux. Celle-ci ressentira une douleur ou détectera une masse aux seins. Actuellement, les médecins considèrent ces transformations membres du cycle reproductif normal. Par ailleurs, il faut savoir qu’avoir un kyste au sein n’est pas un facteur de risque d’être atteinte d’un cancer du sein. En effet, le cancer ne se présente pas sous la forme d’un simple kyste. De plus, le fait d’avoir un kyste au sein n’influe pas sur le risque d’avoir un cancer. Dans la majorité des cas, une masse anormale au sein ne représente pas un cancer. Il s’agit souvent d’un kyste simple.

Diagnostic du kyste au sein

Lorsqu’on détecte une masse sur un sein, l’intervention d’un médecin est nécessaire pour déterminer sa nature. En effet, elle peut être soit kystique (liquide), soit tumorale (solide). Il est essentiel d’observer l’évolution de cette masse. Ni la mammographie, ni la palpation ne permettent d’affirmer s’il s’agit d’un kyste au sein. L’échographie permet de déceler un kyste, mais la meilleure façon est d’insérer une aiguille dans la masse. Cette intervention peut se faire souvent dans le bureau du médecin. Si on peut y absorber du liquide et que celui-ci n’est pas sanguinolent, il s’agit d’un simple kyste au sein. Il est inutile d’analyser le liquide aspiré. Si jamais le liquide est sanguinolent et que la masse ne disparaît pas avec l’aspiration du liquide, il faudra analyser un échantillon. Il sera également nécessaire d’effectuer d’autres tests (biopsie, échographie,…) afin de vérifier si la masse est cancéreuse ou non.

Quand consulter un médecin ?

Même si la majorité des masses aux seins sont bénignes, il faut consulter un médecin en cas de changement pendant un autoexamen des seins. Il faut consultez si la masse :

  • Est dure, solide et ferme ;
  • S’accompagne d’une peau irritée et rouge ;
  • Semble attachée fermement à l’intérieur de la poitrine ;
  • N’est pas reliée au cycle menstruel ou ne disparait durant le cycle suivant ;
  • Est associée à des plissements ou des fossettes de la peau près du mamelon ;
  • Présente un contour irrégulier.

Le kyste au sein

Les symptômes du kyste au sein

  • Une masse ferme dans le sein : Elle grossit est devient sensible quelques jours avant les règles. Souvent, on retrouve une ou plusieurs masses dans les 2 seins ;
  • Le kyste au sein peut partir et réapparaître d’un cycle menstruel à l’autre. Il peut aussi changer de volume ;
  • La masse est plutôt ferme et lisse avec un contour bien défini ;
  • Parfois, une douleur au sein.

Les personnes à risque du kyste au sein

  • Les femmes ayant un cycle menstruel irrégulier ;
  • Les femmes approchant de la ménopause ;
  • Et, les femmes n’ayant jamais eu d’enfant.

Prévention

Il n’y a aucun moue, de prévenir les kystes aux seins.

Traitements médicaux du kyste au sein

Les kystes aux seins disparaissent souvent de manière spontanée. En particulier ceux qui sont plus petits. Si le risque de cancer du sein est absent, on ne recommande généralement aucun traitement médical. Le médecin peut aspirer tout le liquide dans le kyste grâce à une aiguille fine. Et ce, que ce soit pour un traitement ou un diagnostic. C’est une opération simple qui ne prend que quelques instants. Elle cause une douleur comparable à celle durant une prise de sang. Un examen de contrôle est ainsi nécessaire de 4 à 6 semaines suivant l’opération. Cela permettra de s’assurer que la masse ne revient pas. La douleur, si elle était présente, disparait généralement avec l’aspiration du liquide.

Si le liquide est sanguinolent

Si le liquide contient du sang et qu’il est difficile de l’aspirer ou que la masse solide est toujours présente, plusieurs examens s’avèrent nécessaires :

  • Une biopsie du kyste ;
  • Une échographie et une radiographie du sein (afin de s’assurer de l’absence d’un cancer) ;
  • Une mammographie.

Si besoin, la prise d’un analgésique peut aider à soulager la douleur aux seins. Les kystes aux seins ne sont qu’une des causes de cette douleur. En effet, cette dernière fait partie des symptômes du syndrome prémenstruel. Par ailleurs, des traitements médicaux avec le tamoxifène ou le danazol peuvent être utiles dans les cas vraiment rebelles. Une diète riche en soya (isoflavones) peut également aider.

Sources:
https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=kyste_sein_pm
https://www.santemagazine.fr/sante/fiche-maladie/kyste-au-sein-177505

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vérifiez également

perturbateurs endocriniens

Perturbateurs endocriniens – quels risques pour la santé et comment s’en protéger ?

Les perturbateurs endocriniens sont omniprésents dans l’environnement humain. Ils peuvent interférer avec le système hormonal, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *