fbpx
traumatismes dentaires

Le traumatisme dentaire : un phénomène assez courant

Le traumatisme dentaire est une lésion d’une ou de plusieurs dents. Elle est provoquée par un choc. Les traumatismes dentaires concernent souvent les dents les plus exposées, notamment les incisives et les canines supérieures. Les molaires et les prémolaires sont rarement touchées. Ces dernières sont mieux protégées grâce à leur emplacement. Par ailleurs, des lésions peuvent concerner d’autres parties de la bouche, lors d’un traumatisme dentaire :

  • La langue ;
  • Les muqueuses buccales : joues, lèvres ;
  • Les éléments de soutien de la dent : gencives et os.

Qui sont touchés par les traumatismes dentaires ?

Les traumatismes dentaires touchent surtout les individus de moins de 16 ans.

Entre 1 an et 3 ans

Le manque de réflexes protecteurs et de coordination des mouvements favorise les différents chocs contre les objets durs et anguleux. Les chutes sont fréquentes durant l’apprentissage de la marche. Les accidents de la circulation peuvent aussi être en cause.

De l’enfance à l’adolescence

Les traumatismes dentaires sont courants et ont des causes diverses :

  • Les bagarres, en particulier à l’adolescence ;
  • Certains sports (sports de contact ou d’équipe) ;
  • La pratique du roller, du vélo ou de la trottinette ;
  • Les accidents de la circulation ;
  • Les coups et les jeux durant la récréation.

Les différents types de traumatismes dentaires

La contusion

C’est le traumatisme le moins violent car il cause un simple ébranlement de la dent. Il n’y a donc aucune lésion apparente ou mobilité de la dent. Cependant, elle peut-être douloureuse. Cette douleur est causée par l’inflammation des tissus de soutient de la dent.  Il faut toutefois surveiller la dent car une réaction peut se produire au niveau de la pulpe dentaire après le choc. Au cours des jours ou des semaines qui suivent, la dent peut perdre sa vitalité et changer de couleur. Elle ne réagira plus aux tests thermiques.

La fêlure

Elle correspond à une fissure au niveau de l’émail ou de la dentine, sans perte de tissu dentaire. Il est difficile de la localiser et de la visualiser. Elle est généralement imperceptible à la radiographie. Par ailleurs, elle peut également se manifester par une douleur vive au cours de la mastication. Les fêlures peuvent aussi toucher les racines des dents

La fracture coronaire

Ce type de traumatisme dentaire peut uniquement toucher la couronne dentaire. Elle provoque une perte d’un morceau de dent (la taille varie en fonction de la nature du choc). Ce traumatisme dentaire peut engendrer une douleur en cas d’exposition au chaud ou au froid, ainsi que pendant la mastication. La fracture coronaire peut causer une perte de la vitalité pulpaire, peu importe son niveau.

La fracture radiculaire

Elle survient souvent à cause d’un choc au niveau de la face, elles peuvent :

  • S’accompagner de traumatismes des dents adjacentes ou antagonistes ;
  • S’associer à une fracture de l’os alvéolaire autour de la dent.

Ce type de traumatisme dentaire est visible à la radiographie qui aide à localiser le trait de fracture au niveau de la racine. La partie coronaire de la dent est plus ou moins mobile selon le niveau de la fracture. Elle provoque une douleur permanente et une mobilité des fragments de dents fracturés.

La luxation incomplète ou subluxation

La dent est déplacée dans sa cavité osseuse sans en sortir complètement. Ce type de traumatisme dentaire s’accompagne souvent d’une douleur, en particulier au toucher.

La luxation complète

La dent sort complètement de sa cavité osseuse. Ce traumatisme dentaire touche souvent les dents dont l’édification de la racine n’est pas terminée. Cette luxation complète causera l’arrachement du ligament alvéolo-dentaire, elle est douloureuse et peut s’accompagner d’une déchirure de la gencive.

Que faire en cas de traumatisme dentaire ?

Il peut être nécessaire de recourir aux services d’urgence selon le traumatisme dentaire. L’intervention d’un chirurgien-dentiste peut également s’avérer nécessaire.

Quand contacter les urgences médicales ?

Il faut appeler les services médicaux d’urgence :

  • Si la victime a perdu connaissance ;
  • Si le traumatisme été provoqué par un choc violent à la tête ; la victime a vomi
  • Si le traumatisme survient lors d’un accident grave, comme un accident de la circulation.

Dent expulsée, luxée ou cassée : appeler un chirurgien-dentiste en urgence et agir en attendant

Vous devez recourir d’urgence à un chirurgien-dentiste :

  • En cas de saignement au niveau de la bouche ;
  • Si la dent a été déplacée, fracturée ou expulsée.

Gardez votre calme en attendant, et prenez les mesures qui s’imposent.

traumatismes dentaires

Comment prévenir les traumatismes des dents ?

Certaines précautions aident à réduire le risque de traumatisme dentaire.

À l’âge adulte

  • Evitez de mordre des aliments ou des objets durs ;
  • Portez une protection adaptée en cas de pratique d’activité sportive risquée ;
  • Méfiez-vous des noyaux de fruits et des coquilles de noix ;
  • Consultez régulièrement votre dentiste pour prévenir les carries.

Protéger les dents des enfants

  • En voiture, utilisez des sièges adaptés à la taille et au poids de votre enfant ;
  • Laissez hors de portée les objets durs qu’ils pourraient mordiller ;
  • Si votre enfant pratique un sport à risque, faites lui porter un protège-dent.

Sources:
https://www.santemagazine.fr/sante/sante-bucco-dentaire/soins-dentaires/traumatisme-dentaire-chez-lenfant-les-bons-reflexes-174264
https://www.femmeactuelle.fr/sante/que-faire-en-cas-de-traumatisme-a-une-dent-2037209

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *