Accueil / Santé / Les antihistaminiques : Comment les utiliser correctement ?

Les antihistaminiques : Comment les utiliser correctement ?

Les sources d’allergies peuvent être nombreuses. Les crises allergiques peuvent présenter différentes manifestations comme l’asthme, les démangeaisons, la rhinite, des éternuements répétés, … Heureusement que ces symptômes peuvent aujourd’hui être traités facilement.  Les antihistaminiques sont reconnus par leurs actions afin de soigner les symptômes d’allergie. Ces médicaments sont les plus suscités partout dans le monde. Ils agissent sur la molécule ou la substance chimique dite histamine dans l’organisme qui provoque ces allergies. Leurs propriétés antagonistes permettent donc de combattre les différentes réactions engendrées par cette histamine. Bien que ces médicaments sont disponibles partout sur le marché, certains d’entre eux nécessitent une ordonnance médicale.

Quel est le rôle d’un Antihistaminique ?

Les antihistaminiques sont reconnus pour leurs effets contre les réactions allergiques. Ils ont pour mission d’inhiber les récepteurs de l’acide aminé dite histamine. L’histamine se fixe sur l’ensemble de notre corps et des récepteurs situés au niveau de l’estomac. Par conséquent, les antihistaminiques sont chargés d’arrêtre l’action de l’histamine. Cela permettra alors de limiter l’apparition des symptômes comme lœdème, ou la conjonctivite, etc. dont elle est responsable. Il faut toutefois noter que les antihistaminiques sont de deux types H1 et H2. Etant groupé et agissant sur les récepteurs H1 et H2, il va entraîner plusieurs actions sur l’organisme :

  • Une dilatation et une augmentation de la perméabilité des petits vaisseaux sanguins ;
  • Une contraction des fibres musculaires lisses se trouvant sur les bronches ainsi que sur le tube digestif ;
  • Une augmentation de la vigilance.

Le fonctionnement de chaque type d’antihistaminique

Les types d’antihistaminiques sont : ceux anticholinergiques, ceux dits H1 et H2. Le premier type n’est plus trop utilisé actuellement étant donné les nombreux effets secondaires engendrés. Les types H1 et H2 fonctionnent différemment. En effet, l’un limite certaines actions sur le corps et l’autre assure la protection de l’estomac. Les antihistaminiques H1 sont aussi connus sous le nom de : « antihistaminique de première génération ». Elles agissent sur les récepteurs H1, qui sont placés dans différentes parties du corps. Leur action permettra alors de défendre l’organisme contre les phénomènes allergiques. Ils empêchent les différentes réactions œdémateuses. Ils sont donc souvent utilisés pour le traitement des rhinites allergiques saisonnières.

qw

Les différentes catégories d’antihistaminique H1

Il y a les antihistaminiques H1, ils sont également dits ceux de 2ème génération. Leur particularité : ils n’engendrent pas d’importants effets secondaires. Vous pouvez trouver deux types d’Antihistaminique H1. En général, il y a :

  • Ceux dits inhibiteurs permettant de dégager l’histamine. Il s’agit des substances qui évitent la dégranulation et empêche la libération de médiateurs par les mastocytes ;
  • Ceux dit inhibiteurs de la L-Histidine décarboxylase. Ce type est aussi appelé Antihistaminique Atypique.

Pour la consommation de ces médicaments, ils peuvent être consommés de deux façons :

  • Par voie systémique;
  • Par transfusion que ce soit dans les yeux, directement dans la peau ou dans le nez

Les fonctions de l’antihistaminique H2

Les antihistaminiques H2 sont plus pratiques pour soigner les troubles de duodénum ou de l’ulcère de l’estomac. De ce fait, leur plan de travail se situe dans la muqueuse gastrique, ou plutôt dans l’estomac. Ces médicaments visent à réduire l’acidité gastrique en cas de reflux gastro-œsophagien. Contrairement à l’autre type, les effets des antihistaminiques H2 ne durent pas. En revanche, ils traitent d’autres agents pathogènes comme l’urticaire chronique.

Quelques effets secondaires des antihistaminiques

Bien que les antihistaminiques sont bénéfiques pour la santé, notamment pour remédier aux symptômes d’allergie, ils ne sont pas sans effet secondaire. Ils peuvent effectivement causer :

  • Des somnolences notamment pour plus grave pour le cas des antihistaminiques anticholinergiques, mais moins grave pour les deux autres ;
  • Une sécheresse buccale, des rétentions urinaires ou des constipations, … Ces effets sont surtout causés par ceux dits anticholinergiques ;
  • Quelques troubles cognitifs

D’ailleurs, compte tenu de ces effets secondaires, il est déconseillé de réaliser certaines activités comme la conduite ou l’utilisation de certaines machines en étant sous traitement. Cela pourrait en effet entraîner des accidents dus à un assoupissement ou à une perturbation nerveuse.

antihistaminiques

Quelles sont les différents symptômes soignés par les antihistaminiques ?

Les antihistaminiques sont les meilleurs médicaments pour traiter les problèmes d’allergie. Toutefois, il y a certaines manifestations qu’ils ne parviennent pas à remédier. Aussi, ils sont donc très pratiques en cas de rhinite allergique, d’urticaire aigue et chronique, de morsures d’insecte, des symptômes au niveau des yeux. Ils peuvent aussi agir en cas de nausées ou vomissements dus à des allergies. Ils agissent également en cas de maladie dermatite ou des réactions anaphylactoïdes. Toutefois, ils n’agissent pas en cas d’asthme. En outre, les médicaments antihistaminiques sont aujourd’hui très nombreux comme la diphénhydramine. Il y a également ceux dit alcylamines et pipérazines.

Quelques précautions sur la prise des antihistaminiques

Les antihistaminiques ne sont pas faits pour tout le monde. En effet, même s’ils soignent les allergies, certaines personnes doivent faire attention dans sa consommation. Il est souvent fréquent d’avoir des allergies durant la grossesse ou pendant l’allaitement. Toutefois, pendant cette période, certains médicaments sont déconseillés. Une femme enceinte ou qui allaite peut donc prendre des antihistaminiques pour ses grossesses, mais elle doit bien les choisir. Vous pouvez donc prendre du loratidine ou du cétirizine ou encore du desloratadine et du fexofénadine. Il faut toutefois faire attention à l’automédication, car certains antihistaminiques peuvent favoriser certains risques de malformation de base. Par ailleurs, comme certains médicaments peuvent avoir des effets secondaires, il y a des antihistaminiques spécialement prescrits uniquement sous ordonnance.

Sources:
http://www.doctissimo.fr/html/medicaments/articles/sa_4366_antiallergiques.htm
https://www.santemagazine.fr/traitement/medicaments/anti-histaminiques/dix-antihistaminiques-et-anti-inflammatoires-contre-les-allergies-170644

Vérifiez également

habitudes capillaires

Zoom sur ces habitudes capillaires qui mettent en danger la santé

Il est tout à fait normal de prendre soin de ses cheveux. Pour ce faire, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *