fbpx
Accueil / Santé / Les effets de l’hyperconnectivité sur les adolescents

Les effets de l’hyperconnectivité sur les adolescents

De nos jours, il y a ces outils de la technologie qui ne nous quittent plus. On ne s’en lasse pas et en cas d’oubli, c’est l’ennui total. Que l’on soit petit ou grand, ils sont devenus incontournables tout au long de la journée. On le sait tous, ce sont les écrans connectés (téléphones et tablettes). Cette explosion est liée à l’affluence des smartphones. Ces derniers ont ainsi favorisé la ruée vers l’hyperconnectivité. Au début, les connexions interpersonnelles créées par les réseaux sociaux et autres ont été parmi les meilleures trouvailles. Il en est de même concernant les informations à portée de clicks. Le net est devenu ton ami pour tous types d’informations. Ainsi, petits et grands ne peuvent plus se passer de ces écrans connectés. La connexion renferme une richesse, mais qu’en est-il vraiment de ses impacts sur chacun ? Voyons de plus près les effets de l’hyperconnectivité sur les adolescents.

Comprendre cette addiction technologique

L’hyperconnectivité est définie comme l’utilisation excessive de la technologie et d’internet. C’est même devenu une addiction de la nouvelle génération. En effet, ce mot « hyperconnectivité » n’a jamais existé dans le temps de nos grands-parents. Il faut savoir que si vous passez plus de 3 heures à se connecter, c’est déjà de l’hyperconnectivité. Ce n’est que la moyenne donc, il y en a qui passe toute une journée là-dessus.

Les impacts de cette nouvelle addiction sur les adolescents

Il faut reconnaître que ce sont les adolescents qui sont les plus touchés par cette addiction. A cet âge, rester aussi longtemps à être connecté c’est tout normal et sans effet négatif apparent. Cependant, une fois que cette addiction passe le cap de la dépendance, c’est déjà un impact non négligeable. Au-delà de la dépendance, les impacts sont bien réels et peuvent engendrer de nombreuses complications.

Les impacts sur le sommeil :

De jour comme de nuit, la connexion n’en finit pas. Il faut savoir que les connexions nocturnes nuisent à la qualité du sommeil. En effet, la durée normale pour un adolescent pour dormir la nuit (8 à 10 heures de sommeil) se voit réduite. Or à cet âge, leur développement passe par une bonne nuit de sommeil.

Les impacts sur la vue :

Bien que vous soyez doté de la meilleure des visions, passer autant de temps devant l’écran fatigue les yeux. Les écrans dégagent une lumière bleue (lumière artificielle) qui peut endommager le cristallin et la rétine. A la longue, d’autres problèmes liés à la vue peuvent survenir en absence de sevrage technologique. Parmi ces complications, on peut voir la DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l’âge), la cataracte précoce, la myopie… La connexion à internet, c’est vraiment un endroit avec de multiples richesses. Le but est donc de limiter le temps passé devant ces écrans sans pour autant s’en priver.

hyperconnectivité

Les impacts le mode de vie et la santé en général :

La connexion prolongée par jour amène les adolescents à être de plus en plus sédentaires. Les différentes activités physiques sont désormais aux oubliettes. Or, on reconnaît qu’un tel mode de vie ne peut être bénéfique pour les adolescents. Faire de la connexion en mangeant change le mode d’alimentation. Le cerveau se voit stimulé et ralentit la sensation de rassasier. La quantité d’aliments à ingérer deviennent de plus en plus importants. Or, on sait que ce mode de vie favorise l’obésité.

La sédentarité est le facteur responsable de la survenance de l’obésité et des maladies cardiovasculaires. Le manque d’activité physique nuit aussi au cerveau. Les adolescents touchés par l’hyperconnectivité manquent ainsi de concentration et d’imagination pour les créations.

Les impacts sur la vie sociale :

Les adolescents qui passent leurs temps devant les écrans manquent de vie sociale. Au détriment des écrans, certaines activités se trouvent réduites. Parmi ceux-là : les sorties entre amis, la lecture, le sport… Les enfants et adolescents se referment sur eux-mêmes et se créent une vie virtuelle. Certains jeux sont même nocifs pour les enfants que leurs addictions les rendent frustrés et agressifs.

Les précautions à prendre pour réduire le temps passé sur internet

En absence de réduction des heures passées devant les écrans, l’hyperconnectivité continue de faire ses effets au quotidien. Il est donc primordial de fixer certaines règles pour le bien des adolescents. C’est là que les parents doivent assurer leurs rôles pour les recadrer.

  • Retarder autant que possible l’accès à internet pour les enfants.
  • Inciter les enfants et les adolescents à faire d’autres activités (lecture, sport, activités en familles…). Diversifier les activités permettra aux adolescents de s’ouvrir à d’autres activités et ainsi qu’aux autres.
  • Limiter les heures à passer devant les écrans.
  • Interdire l’utilisation des écrans durant les moments en famille (repas, sorties…) et avant de dormir.

Sources:
https://www.doctissimo.fr/psychologie/developpement-personnel/techno-addict/hyperconnexion-dangers
https://www.planetesante.ch/Magazine/Addictions/Hyperconnectivite

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vérifiez également

trypophobie

Qu’est-ce que la trypophobie ?

C’est une phobie fréquente mais peu connue. Il s’agit d’une peur panique et irraisonnée des …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *