fbpx
effets indésirables de la ménopause

Les effets indésirables de la ménopause

Vous êtes une femme et vous avez plus de 40 ans ? Vous devez vous préparer pour une période importante pour les femmes, la ménopause. C’est un processus physiologique, tout ce qu’il y a de naturel chez la femme. La ménopause correspond à la fin de la période reproductive chez la femme. Elle se caractérise par l’arrêt des règles et survient en moyenne entre 45 et 50 ans. Elle n’arrive pas brusquement, il existe plusieurs signes qui alertent sur la ménopause. Ainsi, elle est accompagnée d’un bouleversement des hormones qui pourrait affecter le fonctionnement de l’organisme tout entier. La ménopause est souvent accompagnée de malaises et de douleurs physiques et psychiques pour la patiente qui le vît.

Comment savoir que la ménopause est proche ?

La pré-ménopause

Les  signes de la ménopause apparaissent en général 4 ou 5 ans avant l’arrêt définitif des règles. Il y a d’abord la période appelée pré-ménopause. Durant cette période, les ovaires commencent à fonctionner de façon très irrégulière, tout comme les hormones (œstrogène et progestérone), qui a pour effet de perturber le cycle menstruel. La pré-ménopause se divise en 3 périodes successives :

  • Entre 41 et 43 ans, la durée du cycle menstruel se raccourcit à 9 ou 10 jours, au lieu de 28 jours normalement.
  • Après 43 ans, il y a une diminution de taux hormonal et l’arrivée de l’ovulation est tardive.
  • Plusieurs mois avant l’arrêt définitif des règles, le taux hormonal est au plus bas. Cette période est appelée anovulation (sans ovulation).

La péri-ménopause

Après la pré-ménopause, la femme entre dans la période appelée péri-ménopause, qui est faite de dérèglements hormonaux plus ou moins importants. C’est la période d’un an qui précède directement la ménopause. La péri-ménopause est souvent confondue à tort avec la pré-ménopause, car les symptômes sont très similaires.  Pendant cette phase de péri-ménopause , l’ovulation se fait de manière très irrégulière et des troubles des règles peuvent survenir. Mais les symptômes peuvent subsister pendant plusieurs mois après l’arrêt des règles. Cycles plus longs ou plus courts, modification de l’abondance, ce sont les symptômes les plus courants pendant la péri-ménopause. D’autres symptômes peuvent survenir aux alentours de la période de règles, comme des ballonnements abdominaux, des seins douloureux ou de l’insomnie.

Si vous souffrez de ces symptômes, il faut tout de même savoir qu’il est encore possible de tomber enceinte durant la péri-ménopause et la pré-ménopause, alors prenez garde à vous protéger !

La ménopause à son sommet

Cette phase marque le sommet de la ménopause. Elle est caractérisée par des troubles physiques et psychiques qui ne durent que quelques mois, le temps à l’organisme de s’habituer à l’absence de sécrétion hormonale et d’absence de cycle menstruel. Les symptômes de la ménopause dépendent du physique de la femme. Certaines peuvent ne rien sentir du tout, tandis que d’autres peuvent ressentir un malaise plus ou moins profond. Il existe de nombreux symptômes qui sont liés de près ou de loin à la ménopause :

  • diminution de la masse osseuse
  • troubles de l’humeur
  • douleurs articulaires et musculaires
  • fatigue et trouble du sommeil
  • problèmes de poids
  • troubles sexuels.

effets indésirables de la ménopause

Comment  atténuer les symptômes de la ménopause ?

Il existe des traitements pour empêcher les symptômes propres à la ménopause de se manifester. Ces traitements sont de deux catégories, les traitements hormonaux et les traitements non hormonaux.

Les traitements hormonaux

Ces traitements appelés « traitements hormonaux substitutifs » ou THS consistent à apporter à l’organisme de la femme les hormones que les ovaires ne produisent plus en quantité suffisante. Comme vous l’avez vu plus haut, la pré-ménopause et la péri-ménopause correspondent à une diminution progressive de la production d’hormone. Ainsi, ce manque d’hormone provoque une gêne assez importante chez la femme. Les THS doivent  être faits sous la supervision de médecins spécialistes et nécessite un examen complet au préalable. En France, plus de 1,5 millions de femmes suivent ce traitement.  Ces examens sont plus que nécessaires car les THS peuvent entraîner des effets secondaires graves :

  • un risque élevé de développer un cancer du sein et un cancer de l’ovaire
  • risque de maladies cardiovasculaires (infarctus du myocarde et AVC)
  • risque élevé d’embolie pulmonaire.

Si vous optez donc pour ces traitements pour vous aider à traiter la ménopause, il est impératif de consulter votre médecin afin qu’il vous examine minutieusement.

Les traitements naturels

Adopter des petites habitudes au quotidien peut vraiment vous aider à surmonter les effets de la ménopause.

  • Faire du sport: c’est un moyen de contrôler le poids et d’atténuer les sautes d’humeur très courantes.
  • Arrêter de fumer: d’après des études faites sur les femmes en ménopause, la cigarette entraînerait les symptômes vasomoteurs de la ménopause (bouffées de chaleur, sueurs nocturnes, insomnie,…).
  • Les phyto-œstrogènes: ces molécules sont présentes dans le soja. Une étude faite en 2015 a montré que les phyto-œstrogènes contribuent beaucoup à réduire les bouffées de chaleur.
  • L’oméga-3:  ce sont des acides gras présents surtout dans les poissons gras. L’oméga-3 est un élément essentiel pour la régénération et la protection des membranes cellulaires.

Sources:
https://www.topsante.com/medecine/gyneco/menopause
https://www.santemagazine.fr/sante/menopause-et-andropause/menopause/que-se-passe-t-il-vraiment-a-la-menopause-172182

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.