Accueil / Prévention / Les meilleures astuces pour la prévention du cancer du sein

Les meilleures astuces pour la prévention du cancer du sein

Vous vous demandez quelles mesures doivent être prises pour prévenir le cancer du sein ? Saviez-vous que moins de 15% des femmes qui développent un cancer du sein ont un membre de leur famille diagnostiqué ? Cela signifie que la plupart de tous les cas de cancer du sein sont dus à des facteurs autres que l’hérédité dont les toxines environnementales, la consommation d’aliments causant le cancer et le stress.

Ce que vous pouvez faire pour réduire le risque de cancer du sein

Les recherches révèlent que les changements de mode de vie contribuent largement à prévenir le cancer du sein même chez les femmes à haut risque. Voici ce que vous pouvez faire.

Limitez l’alcool

Plus vous consommez d’alcool, plus vous risquez de contracter un cancer mammaire. La recommandation générale basée sur les recherches concernant l’effet d’alcool sur le risque de cancer est de se limiter à moins d’un verre par jour, car même de petites quantités augmentent le risque.

Évitez de fumer

tabagisme et cancer du sein

Les preuves affirment un lien entre le tabagisme et le risque de cancer mammaire, en particulier chez les femmes non ménopausées.

Contrôlez votre poids corporel

L’obésité augmente le risque de cancer du sein après la ménopause, la période de la vie où le cancer mammaire survient fréquemment. Évitez de prendre du poids et essayez de maintenir un indice de masse corporelle inférieur à 25 (les calculatrices sont disponibles en ligne).

Restez physiquement actif

Les recherches démontrent que l’augmentation de l’activité physique même lorsqu’elle est commencée plus tard dans la vie réduit le risque global de cancer d’environ 10 à 30%. Afin de bénéficier de cet effet protecteur, il vous suffit de faire un exercice modéré, comme une marche de 30 minutes cinq fois par semaine.

Allaitez fréquemment

allaitement et cancer du sein

L’allaitement joue un rôle crucial dans la prévention du cancer mammaire. Plus vous allaitez longtemps, plus l’effet protecteur est accentué.

Limitez la dose et la durée du traitement hormonal

Un traitement hormonal combiné pendant plus de trois à cinq ans multiplie le risque de cancer du sein. Si vous prenez un traitement hormonal pour les symptômes de la ménopause, demandez à votre médecin d’autres options. Vous pourrez peut-être soulager vos symptômes avec des traitements et des médicaments non hormonaux. Si vous constatez que les bénéfices d’un traitement hormonal à court terme l’emportent sur les risques, utilisez la dose la plus faible qui vous correspond et continuez à laisser votre médecin surveiller la durée de votre cure.

Évitez l’exposition aux rayonnements et à la pollution de l’environnement

Les méthodes d’imagerie médicale comme la tomographie informatisée emploient de fortes doses de rayonnement. Bien que d’autres études soient nécessaires, certaines recherches suggèrent un lien entre le cancer du sein et l’exposition cumulative aux rayonnements au cours de votre vie. Réduisez donc l’exposition en effectuant de tels examens uniquement lorsque cela est vraiment nécessaire.

Adoptez une alimentation saine

Une alimentation saine permet de prévenir certains types de cancer ainsi que le diabète, les maladies cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux. Les femmes qui suivent un régime méditerranéen complété avec de l’huile d’olive extra-vierge et des noix mélangées entre autres pourraient réduire le risque de cancer mammaire. Ce type de régime est basé principalement sur les aliments à base de plantes tels que les fruits et les légumes, les grains entiers, les légumineuses et les noix. Les personnes qui suivent le régime méditerranéen choisissent des matières grasses saines comme l’huile d’olive plutôt que du beurre et mangent du poisson plutôt que de la viande rouge.

Le lien entre la pilule contraceptive et le cancer mammaire ?

Il existe des preuves que la contraception hormonale comprenant les pilules contraceptives et les DIU libérant des hormones accentue le risque de cancer du sein. Pourtant la possibilité de contracter la maladie reste très faible et diminue après l’arrêt des contraceptifs hormonaux.

Une étude récente concernant une association entre l’usage de contraceptifs hormonaux et le cancer du sein a révélé qu’un cancer du sein pourrait être attendu pour 7690 femmes qui utilisent la contraception hormonale pendant au moins un an.

De ce fait, discutez avec votre médecin de vos choix contraceptifs. Pensez aussi aux avantages de la contraception hormonale comme le contrôle des saignements menstruels, la prévention d’une grossesse non désirée et la réduction du risque des autres cancers comme le cancer de l’endomètre et le cancer de l’ovaire.

Faites un dépistage

Si vous remarquez des changements dans vos seins tels qu’une nouvelle masse ou des changements de peau, consultez immédiatement votre médecin. En dépit de certaines controverses, des études montrent que le dépistage du cancer mammaire par mammographie sauve des vies. Cela ne permet pas de prévenir le cancer, mais il peut vous aider à le diagnostiquer plus tôt. Pour la plupart des femmes, les mammographies régulières peuvent commencer à 40 ans, mais des recommandations spécifiques varient en fonction de l’âge et du risque.

Les facteurs de risques importants

Malheureusement, il existe un certain nombre de facteurs de risques de cancer mammaire important sur lesquels les femmes n’ont aucun contrôle. Savoir lequel s’applique à vous peut vous aider à reconnaître votre risque et à faire tout votre possible pour le réduire. Les facteurs suivants peuvent augmenter le risque de cancer du sein chez les femmes :

  • L’âge avancé notamment à l’âge de 60 ans et plus
  • Les antécédents familiaux de cancer du sein
  • Les premières règles avant l’âge de 12 ans
  • La ménopause à 55 ans ou plus
  • Le premier accouchement après 35 ans
  • Pas d’enfants
  • Les seins denses
  • Les antécédents de maladie mammaire bénigne comme l’hyperplasie atypique

Sources

http://sante.lefigaro.fr/sante/maladie/cancer-sein/comment-men-proteger

https://www.sciencesetavenir.fr/tag_defaut/cancer-du-sein_16515/articles/

http://www.cancer.ca/fr-ca/cancer-information/cancer-type/breast/research/?region=on

Vérifiez également

bronzage

Que faire pour prolonger son bronzage après les vacances?

Ça y est, les vacances sont terminés, retour à la vie active ! Mais la rentrée …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *