Accueil / Prévention / Le cancer des ovaires : comment obtient-on cette maladie ?

Le cancer des ovaires : comment obtient-on cette maladie ?

Parmi les cancers gynécologiques, ceux qui touchent les ovaires sont le plus meurtriers avec 3500 décès annuels. En France, on dénombre environ 4500 nouveaux cas par an contre 53 000 pour le cancer du sein. De plus, le cancer des ovaires ne présente pas de signes spécifiques. Cependant, certains indices doivent vous alerter. Découvrons ensemble ces symptômes, les causes, le diagnostic et les traitements appropriés de ce type de cancer.

Quels sont les symptômes ?

symptômes cancer de l'ovaire

La douleur pelvienne s’avère être le signe principal de cancer de l’ovaire. La majeure partie des cancers ovariens débutent dans l’épithélium ou la paroi externe de l’ovaire. Aux premiers stades, il peut y avoir peu ou pas de symptômes. La grande différence entre le cancer de l’ovaire et les autres maladies gynécologiques réside dans l’aggravation progressive des symptômes. Les premiers symptômes du cancer peuvent comprendre :

  • La douleur dans le bassin, le bas de l’abdomen ou la partie inférieure du corps
  • Le mal au dos
  • L’indigestion ou les brûlures d’estomac
  • Les mictions plus fréquentes et urgentes
  • La douleur durant les rapports sexuels
  • La constipation

À mesure que le cancer progresse, il peut aussi y avoir : la nausée, la perte de poids, l’essoufflement, la fatigue et la perte d’appétit. Si vous ressentez des ballonnements, une pression ou des douleurs abdominales qui persistent pendant plusieurs semaines, vous devriez sans tarder consulter un médecin.

Les facteurs de risque

Le cancer ovarien survient quand les cellules se divisent et se multiplient de manière non réglementée. Toutefois, la raison pour laquelle cela se produit n’est pas explicite. Les facteurs de risques suivants sont associés à un risque accru de contracter la maladie :

  • L’âge : le cancer survient souvent après la ménopause notamment chez les femmes âgées de plus de 63 ans. Il est très rare avant l’âge de 40 ans.
  • La reproduction : les femmes qui ont eu une ou plusieurs grossesses à terme surtout avant l’âge de 26 ans présentent un risque plus faible. Autrement dit, plus le nombre de grossesses est élevé, plus le risque est faible. L’allaitement peut aussi réduire le risque.
  • L’usage de médicaments contre la fertilité : les médicaments contre la fertilité ont été associés à un risque plus élevé de cancer de l’ovaire, particulièrement chez les femmes qui les utilisaient depuis plus d’un an. Les femmes stériles peuvent aussi présenter un risque important par rapport à celles qui ne le sont pas du fait qu’elles ne sont pas enceintes.
  • Le cancer du sein : les femmes ayant reçu un diagnostic de cancer du sein ont plus de risques de se faire dépister un cancer ovarien.
  • L’obésité : l’obésité et le surpoids favorisent le risque de développer plusieurs cancers. Il est plus fréquent chez les femmes dont l’indice de masse corporelle est supérieur à 30.

Comment le diagnostiquer ?

Pendant le dépistage du cancer, le médecin effectuera un examen pelvien et vérifiera toute anomalie de l’utérus ou des ovaires. Il examinera également les antécédents médicaux du patient et ses antécédents familiaux.

Pour vous aider à dépister le cancer, votre médecin peut vous recommander de faire plusieurs analyses sanguines, des tests d’imagerie (scanner, échographie transvaginale) ou de laparoscopie. Cette dernière permettra au médecin de voir les ovaires et, le cas échéant, de prélever un échantillon de tissu.

Si l’abdomen du patient est gonflé, il peut y avoir une accumulation de liquide. Dans ce cas, le médecin utilise une aspiration de liquide abdominal à l’aide d’une aiguille fine afin d’en extraire un peu. La procédure habituelle de diagnostic du cancer de l’ovaire consiste à retirer la tumeur ou une partie de la tumeur pour détecter la présence de cellules cancéreuses.

Quels sont les traitements possibles ?

traitement cancer de l'ovaire

Le type de traitement de cancer ovarien dépend de certains facteurs dont le type de cancer, son stade et de la santé générale de la patiente.

La chirurgie

Dans la majorité des cas, une intervention chirurgicale reste une option fondamentale pour éliminer le cancer. L’étendue de l’opération chirurgicale dépend du stade du cancer.

La chimiothérapie

La chimiothérapie consiste à employer certains médicaments dans le but de détruire les cellules cancéreuses. Ces médicaments empêchent les cellules cancéreuses de se diviser et de se multiplier. Cette méthode est utilisée pour cibler les cellules du cancer que la chirurgie ne peut pas éliminer.

Le traitement implique généralement d’effectuer 3 à 6 séances de chimiothérapie. Si le cancer réapparaît ou recommence à se développer, il peut être à nouveau appliqué pour le réduire.

Des tests de suivi comme les analyses de sang ou le scanner seront établis en vue de déterminer l’efficacité de la chimiothérapie. Au cas où le cancer est toujours présent, le médecin passera à d’autres traitements.

Le traitement hormonal ou l’hormonothérapie

L’hormonothérapie peut être ajoutée au programme dans le but d’empêcher l’œstrogène à atteindre les cellules cancéreuses. En effet, le fait d’éliminer l’apport en œstrogène ralentit la croissance des cellules cancéreuses.

La radiothérapie

La radiothérapie est moins souvent utilisée dans le traitement du cancer des ovaires. Elle peut être élaborée s’il y a de petites traces de cancer dans le système reproducteur ou pour traiter les symptômes du cancer au stade avancé.

Les perspectives de guérison 

Plus le cancer de l’ovaire est dépisté et traité tôt, meilleures sont les chances de guérir la maladie. Mais généralement, il n’est pas détecté jusqu’à ce qu’il se soit déjà propagé et qu’il ne soit pas possible à guérir. Même après un traitement réussi, il y a de fortes chances que le cancer reparaisse dans les prochaines années. Si cela se produit, dans de nombreux cas, il ne peut plus être guéri. Cependant, la chimiothérapie peut vous aider à réduire les symptômes et à garder le cancer sous contrôle pendant plusieurs mois voire plusieurs années.

Vous savez d’autres traitements pour guérir le cancer des ovaires ? Partagez-nous votre point de vue et votre expérience dans les commentaires ci-dessous !

Études scientifiques

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26541098

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27737840

Vérifiez également

douleurs musculaires

Douleurs musculaires – alimentation pour des muscles en bonne santé

Les douleurs musculaires et articulaires ne viennent pas sans causes. Une mauvaise posture, un effort …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *