fbpx
Accueil / Libido / Les meilleures manières pour booster la fertilité masculine ?

Les meilleures manières pour booster la fertilité masculine ?

Depuis quelques années, des constats ont affirmé la baisse de la fécondité des hommes, en général. En effet, de multiples facteurs entrent en jeu pour réduire cette capacité à féconder des hommes. Ces facteurs peuvent aller de l’alimentation, des habitudes quotidiennes en passant par l’état physique et psychologique de l’homme. Ainsi, le besoin de favoriser cette fécondité masculine au quotidien est essentiel pour augmenter la chance de féconder. En réalité, que faut-il savoir quand on parle de booster la fertilité masculine ? Du côté des hommes, renforcer leur fertilité revient à dire améliorer la qualité de leur sperme. Cette dernière consiste alors à améliorer leur vitesse de mobilité, leurs nombres, et ainsi que leurs morphologies. Afin d’y parvenir, il faut tenir compte de certains paramètres qui peuvent influencer sur la qualité du sperme.

Les bonnes habitudes au quotidien à adopter :

Booster la fertilité masculine équivaut à améliorer la qualité de son sperme à travers les habitudes quotidiennes. Il est donc question de changer ses habitudes de manière progressive et selon le rythme de chacun.

Pratiquer des activités physiques :

Faire du sport a toujours été bénéfique quand il s’agit de santé. Il en est de même aussi en ce qui concerne la fertilité masculine. La sédentarité est tout aussi néfaste pour la santé en général, que pour la fertilité des hommes. Ainsi, bougez et veillez à réduire le temps passé devant la télé ou tout autre écran. Cependant, en ce qui concerne la pratique des activités physiques, il ne faut pas tomber dans l’excès. A vrai dire, l’excès permet d’avoir l’effet inverse. Il faut donc privilégier ces activités qui favorisent la production de testostérone comme l’haltérophilie. En effet, une heure par jour d’efforts physiques permet d’accentuer la concentration au niveau du sperme.

Eviter l’exposition aux perturbateurs endocriniens :

Les perturbateurs endocriniens sont tous éléments qui changent, entravent ou reproduisent une ou plusieurs actions d’une hormone donnée. En plus de cela, ces perturbateurs, comme son nom l’indique, visent à bouleverser le bon déroulement de l’organisme. Plusieurs facteurs entrent en liste quand on parle de perturbateurs endocriniens. En effet, plusieurs molécules rencontrées quotidiennement autour de nous peuvent perturber la fertilité masculine. Cela concerne la présence de phtalates et de bisphénol A dans les plastiques utilisés en cuisine. Leurs particules sont nocives une fois exposées ces vaisselles qui en contiennent à la chaleur. C’est tout aussi valable pour les produits chimiques comme les insecticides, les herbicides, les pesticides… Les hommes qui y sont habituellement exposés souffrent souvent de problèmes de fécondité.

Limiter l’exposition aux différentes sortes de radiations :

Mettre son téléphone au niveau de la poche du devant permet de modifier la fertilité masculine. En effet, les ondes électromagnétiques (Wi-Fi, téléphones, lignes électriques…) entraînent des bouleversements biologiques. Ces modifications touchent, en effet, le nombre et la mobilité des spermatozoïdes.

Limiter le stress :

Un état d’esprit « Zen » est tout aussi bénéfique pour concevoir un bébé. L’accumulation de stress au quotidien agit donc sur la quantité et la qualité du sperme. Elle influe ainsi sur la production de testostérone et nuit à la spermatogenèse. Il faut donc réduire son stress autant que possible. Cela revient donc à dire : faire des activités physiques ou des activités qui vous détendent. Un bon sommeil réparateur permet aussi de réduire le stress. Il faut donc dormir suffisamment toutes les nuits :  7 à 8 heures de sommeil.

fertilité masculine

La bonne alimentation à adopter :

 

Renforcer la fertilité masculine passe forcément par l’assiette aussi. Pour les hommes, ce qu’ils mangent au quotidien influent ainsi sur la qualité de ses petits soldats.

  • Les aliments à privilégier :

Les vitamines, les minéraux et tous éléments nutritifs sont tous aussi bénéfiques pour la fertilité des hommes. Cependant, les antioxydants contenus dans les caroténoïdes (lutéine, caroténoïdes) sont reconnus pour améliorer la mobilité des spermatozoïdes. En ce qui concerne leurs morphologies, les lycopènes sont les plus à privilégier. Consommer les 5 fruits et légumes par jour serait donc bénéfique pour la fertilité masculine. Cependant, afin de limiter l’exposition aux perturbateurs endocriniens, il vaut mieux privilégier les fruits et légumes bio. Concernant les viandes, les poissons gras qui renferment de l’oméga 3 sont aussi à privilégier.

  • Les aliments à éviter :

Les aliments riches en mauvaises graisses sont souvent néfastes pour la fertilité masculine. En effet, cela concerne donc les aliments qui se trouvent dans les restaurations rapides (tous types de fritures). Ces types d’aliments renferment donc des radicaux libres qui sont nuisibles pour les spermatozoïdes. C’est aussi valable pour les viandes rouges dont la consommation doit être modérée.

  • Limiter la consommation d’alcool et de tabac :

Pour pouvoir être fécond, l’excès d’alcool et de tabac est à éviter. Leurs consommations affectent alors la production du sperme, le nombre et la motilité des spermatozoïdes.

Sources:
https://www.doctissimo.fr/html/sante/mag_2002/sem01/mag0517/dossier/sa_5519_sterilite_10questions.htm
https://www.allodocteurs.fr/grossesse-enfant/procreation/fertilite-infertilite/infertilite-masculine-des-solutions-pour-une-fecondation_257.html

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vérifiez également

nombril

Attention, le nombril est une zone érogène également !

Le nombril, situé en plein centre du corps, n’assure aucune fonction vitale particulière dans l’organisme. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *