fbpx
maladies liées à l'informatique

Les principales maladies liées à l’informatique

A l’ère du numérique, beaucoup sont ceux qui ne lâchent pas d’une semelle leurs ordinateurs. Que ce soit pour des raisons professionnelles, pour jouer en ligne, ou tout simplement se connecter sur les réseaux sociaux, le fait de se poser face à l’ordinateur durant des heures peut vous exposer à certaines maladies liées à l’informatique. Enfant, adolescents et adultes sont tous concernés par ces nouveaux troubles liés à l’écran. Vous avez par exemple les troubles musculo-squelettiques ou TMS qui touchent surtout les professionnels. Les gestes répétitifs provoquent aussi divers maux comme des maux de dos, des douleurs aux épaules ou encore aux mains. Pour en savoir plus, découvrez dans les paragraphes suivant tout ce que vous devez savoir à propos des effets sanitaires des écrans et de l’informatique.

Les effets néfastes des écrans chez les enfants et adolescents

Les écrans d’ordinateur, de smartphones, de TV ou encore de nombreux jeux vidéo disponibles actuellement, mettent la santé des enfants et des ados en danger. Les maladies liées à l’informatique sont nombreuses, et se présentent de diverses manières selon la personne touchée.

Chez les tout petits

Chez les enfants moins de 3 ans, une très longue exposition à l’écran peut engendrer certains troubles. Cela affecte en effet leur cerveau et l’empêche de se développer correctement. Selon les spécialistes, le fait d’être face à l’écran toute la journée ne permet pas aux enfants de faire des activités d’exploration. Peuvent alors apparaitre des retards de langage, des retards de développement ainsi que des troubles du comportement. Un contact permanent avec les écrans provoque aussi un manque de stimulation chez les tout petits du fait de l’absence de contact et d’échange avec d’autres personnes.

Chez les adolescents

En ce qui concerne les adolescents, une exposition prolongée aux lumières des écrans impacte sur leur sommeil. C’est d’ailleurs l’une des principales maladies liées à l’informatique. La luminosité de l’écran modifie la sécrétion de mélatonine, ce qui change la perception de l’organisme de la somnolence. En retenant les ados éveillés, les écrans limitent la production d’hormones de croissance. Ce qui, à termes peut conduire à un surpoids et provoquer le diabète. Outre cela, les ados peuvent aussi :

  • Etre fatigués ;
  • Devenir facilement irritables ;
  • Avoir la sensation d’œil sec ;
  • Perdre de l’endurance physique puisqu’ils sont devenus plus sédentaires ;
  • Avoir des problèmes d’audition (sifflements, bourdonnements, …) suite à l’utilisation des écouteurs et casques.
luminosité de l’écran

La tendinite du coude

Du côté des adultes qui travaillent toute la journée sur ordinateur, les maladies liées à l’informatique sont aussi nombreuses. Il y a par exemple la tendinite du coude qui est due à l’utilisation de la souris. Cette dernière mobilise en effet toutes les articulations de l’épaule. Cette maladie se manifeste par une sensibilité au toucher, une légère enflure du coude ainsi qu’une douleur irradiant vers l’avant-bras et le poignet.

Les douleurs au cou

Ce trouble se manifeste lorsque l’écran est en mauvaise position. En effet, l’écran, pour ne pas provoquer des douleurs au niveau du cou, doit être placé face aux yeux et respecter la position naturelle de votre nuque. Aussi, l’écran doit être éloigné des yeux d’une distance équivalente à la longueur d’un bras.

Le syndrome du canal carpien

Ce trouble est l’une des maladies liées à l’informatique les plus courantes, il touche surtout les professionnels qui utilisent toute la journée le clavier de l’ordinateur. Que ce dernier soit configuré en Qwerty ou en Azerty, les effets sont les mêmes. A force de taper sur le clavier sans aucune pause, des douleurs vont toucher les membres supérieurs. Il s’agit du syndrome du canal carpien. Il se manifeste en premier lieu dans le cou. Ensuite, la position des bras qui sont sans support, et les poignets s’appuyant sur la table, sont à l’origine de tensions que vous ressentirez au niveau du canal carpien. Pour l’éviter, vous devez ajuster votre poste de travail.  

Sources scientifiques:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.