fbpx

Les progrès et les avancées scientifiques pour traiter les maladies neuro-dégénératives

La santé mentale d’une personne se trouve être menacée quand les cellules nerveuses de celui-ci subissent une détérioration. Généralement, les personnes âgées sont les principales victimes des maladies neuro-dégénératives. Les individus atteignent de ces maladies perdre toute autonomie et deviennent dépendants de leurs entourages. Jusqu’à présent, les effets d’une pathologie au cerveau sont irréversibles. Cependant, les recherches scientifiques connaissent une avancée pour soigner maladie du cerveau.

Du progrès sur les recherches

Généralement, la plupart des gens confondent vieillissement et pathologie neuronale. En effet, la perte de mémoire et l’affaiblissement sont souvent mis sur le compte de l’âge. Par conséquent, les symptômes n’étant pas pris au sérieux, les maladies neuro-dégénératives subissent un diagnostic tardif. Tout en sachant que les effets engendrés par ces maladies sont jusqu’à présent irréversibles. Par ailleurs, le patient ne sera plus en mesure de recouvrir ses facultés physiques et mentales. Néanmoins, les recherches scientifiques pour soigner maladie du cerveau évoluent de plus en plus. Actuellement, les chercheurs ont une vision plus large des facteurs des maladies neuro-dégénératives. De ce fait, certaines idées préconçues trouvent une issue favorable. Effectivement, le fait que les neurones puissent avoir une deuxième vie est actuellement une hypothèse à ne pas écarter. Des recherches poussées ont démontré que certaines cellules neuronales ont la possibilité de se renouveler.

Cependant, les progrès thérapeutiques avancent lentement. Jusqu’à présent les recherches parviennent à ralentir l’évolution des maladies neuro-dégénératives. Les médecins ne sont pas encore en mesure de soigner maladie du cerveau ou même empêcher son apparition. Néanmoins, certaines maladies comme la maladie de Parkinson, grâce à l’insertion d’électrode dans le cerveau commence à porter ses fruits. Les individus atteints par cette maladie voient un grand nombre de symptômes disparaître suite à cette intervention.

Les différents traitements découverts pour soigner les maladies neuro-dégénératives

Les maladies neuro-dégénératives apparaissent pour différentes sortes de raisons. En d’autres termes, ce sont des maladies multifactorielles. Parmi cela, il y a par exemple la maladie de Parkinson qui se caractérise par une surcharge de fer dans la substance noire. Le fer joue le rôle de fixateur de l’oxygène sur les mitochondries. Cependant, une répartition excessive de celui-ci créé des produits toxiques entrainant ainsi la mort des cellules. Afin de soigner maladie du cerveau, les scientifiques et les spécialistes de cette maladie redoublent d’effort, et ont mis à jour quelques traitements comme :

  • Le chélateur de fer
  • Transplantation de cellules souches
  • Traitement avec des stimulateurs électriques
  • La lumière proche infra rouge
  • Traitement thérapeutique

Le chélateur de fer

Le chélateur de fer est une substance qui se lie à des métaux lourds contenus dans l’organisme pouvant être éliminés dans l’urine. Celui-ci est essentiel dans la sauvegarde des cellules nerveuses. Plusieurs essais cliniques effectués sur des animaux ont présenté des résultats fructueux. Ainsi, afin d’obtenir les mêmes résultats sur le cerveau humain, il est nécessaire de trouver la molécule idéale. Celle qui peut passer par la barrière hémato-encéphalique, c’est-à-dire la barrière qui sépare le corps humain du cerveau. Pour ce faire, la molécule doit être capable de modérer cette surcharge de fer sans pour autant créer une carence chez le patient. En effet, cela peut, d’un autre côté, entrainer une anémie. Par ailleurs, la défériprone est la molécule adéquate pouvant rétablir l’équilibre au niveau de la répartition du fer.

soigner maladie du cerveau

Transplantation de cellules souches pour soigner maladie du cerveau

À un stade avancé, un grand nombre des maladies neuro-dégénératives anéantissent les facultés motrices du malade. Effectivement, le patient ne possède plus aucune autonomie, situation tout aussi pesante pour lui que pour les gens qui le prend en charge. Dans le cadre de la recherche, une intervention chirurgicale a été effectuée, cela dans le but de trouver une solution pour soigner maladie du cerveau. Ainsi, 2,4 millions de cellules souches ont été transplantées dans le cerveau d’un patient afin de remplacer les neurones endommagés.

En effet, cela reste jusqu’à présent une première dans le domaine. De plus, l’intervention a été effectuée uniquement sur la partie gauche du cerveau. Le patient est actuellement en cours de suivi médical. Celui-ci devra attendre deux ans avant de recevoir de nouvelles cellules dans la partie droite de son cerveau. Cette opération expérimentale constitue un espoir pour les personnes atteintes de maladies neuro-dégénératives.

Soigner maladie du cerveau avec des stimulateurs électriques

L’utilisation d’électrodes est une excellente alternative pour soigner maladie du cerveau. Habituellement, la fréquence électrique utilisée pour une stimulation des cellules nerveuses ne peut dépasser les 50 Hz. Par ailleurs, des tests ont été effectués, dépassant les 100 Hz. Par conséquent, le patient ne présente dès lors plus de tremblement. Des recherches sont actuellement en cours pour trouver une zone particulièrement spécifique pour soigner maladie du cerveau définitivement.

Voici les étapes suivies pour ce type de traitement expérimental :

  • des électrodes sont positionnées à l’intérieur du cerveau du malade en relation avec un stimulateur électrique
  • Le patient est tenu de porter ce dispositif en permanence sous sa peau.

Cette intervention chirurgicale s’avère être délicate et dangereuse, celle-ci dure environ une dizaine d’heures.

La lumière proche infra rouge

Le traitement pour diminuer les symptômes des maladies neuro-dégénératives connaît une avancée considérable. Par ailleurs, de récentes études ont démontré que la diffusion de lumière proche de l’infrarouge est un excellent traitement pour soigner maladie du cerveau.

L’opération est simple, il suffit d’orienter la lumière infrarouge sur la zone atteinte. Cela permet de stimuler les neurones en profondeur. Néanmoins, l’apparition d’éventuels risques liés à la lumière infrarouge reste à prévoir. En effet, la température engendrée par la lumière doit impérativement être contrôlée afin d’éviter un effet délétère.

Sources:
http://www.doctissimo.fr/classe-XC-CHELATEURS-DU-FER.htm
https://www.topsante.com/medecine/troubles-neurologiques/alzheimer/la-stimulation-electrique-pour-booster-la-memoire-631526

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vérifiez également

vitamine D

Tout savoir sur la vitamine D

La vitamine D garantit l’absorption du calcium et du phosphore au niveau de l’intestin grêle …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *